AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eden {No, I'll never look back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Ian Bohen sexual
► PSEUDO : LKD
► ÂGE : 37
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 03/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 57
► EMPLOI/ÉTUDES : Directeur de banque.

MessageSujet: Eden {No, I'll never look back   Ven 5 Sep - 1:03


No, I'll never look back/div>
With this heart i have the power to blame youre eyes, I sing till the day wakes up a bright shine at the heavens sky, my heart burns. They come to you at night, deamons, ghosts and black elves. They crawl up from the cellar rows and will take a lok under your bed. They come to you at night, like ghosts.



Je venais de me réveiller et j’étais assez blasé pour le coup ! Il faut dire que j’aurais pu dormir, mais je ne pouvais pas dire non à ma fille. Penny avec son petite regard de chien malheureux avait su me faire dire oui, logiquement la rentrée c’était aujourd’hui et j’avais accordé à Eden de l’avoir, même si c’était plus son frère qui l’avait gardé cette nuit ! Ce n’était pas comme si on pouvait faire confiance à Eden, sinon ça se serait. J’avais donc fini par céder à la demande de ma fille qui était de l’accompagner ensemble à son entrée à la grande école comme elle l’appelait. Ce n’était pas le fait de me lever et de l’accompagner qui me dérangeait, non c’était bel et bien la présence d’Eden, c’était de plus en plus compliqué de ne pas se prendre la tête avec mon ex- femme qui ne l’était pas encore vu qu’on avait pas encore signé les papiers ce qu’il faudrait finir par faire un jour. J’émergeais encore doucement dans mon lit alors que je pensais à l’idée de la voir, ça me faisait drôlement chier pour le coup, j’aurais préféré faire l’une des choses que je n’aimais pas, comme ranger ou encore faire le repassage ! J’aurais tout préféré que de passer un peu de temps avec elle, c’était difficile de ne pas la critiquer sauf quand Penny était présente ! Je me tenais rien que pour elle, pour pas qu’elle nous voit nous déchirer ! Mais, comment faire autrement quand sa mère se ruiner la santé juste pour son bon plaisir oubliant qu’elle avait une fille en se bourrant la gueule ? L’amour ou plutôt le coup de foudre c’était une chose complétement conne et elle en était la preuve. Il fallait que je cesse de penser à elle, je me levais histoire d’arrêter d’orienter mes pensées vers cette femme, qui n’en valait plus la peine pour moi ! Il faut dire que me tromper était sans doute la seule chose à ne pas faire … j’aurais accepté un baiser, j’aurais pu comprendre énormément de chose, mais pas d’écarter les cuisses avec le premier venu ! Et son excuse de moi travaillant et la mort de notre dernière fille étaient simplement écœurant pour moi ! Elle n’avait pas eu un couteau sous la gorge pour se déshabiller donc aucune excuse et avec ça j’étais intransigeant. Je me regardais dans le miroir et la mine que je me tapais n’était pas très séduisante, j’avais des heures de sommeil en retard et les rattraper étaient comme impossible, de toute façon dormir rimait avec le mot rêver pour moi ou plutôt cauchemarder. Une bonne douche et bon café puis tout sera bien pour moi !

J’avais hâte de retrouver ma petite puce, j’avais pris sur moi pour me rendre à l’école primaire de Pearl Trees, je n’avais pas envie de la voir, mais avoir le droit de voir le visage rayonnant de ma fille n’avait pas de prix, même un petit moment avec sa mère ! Après tout cette femme je l’avais aimé à un moment bien précis de ma vie … en réalité je continuais de cacher mes sentiments espérant me convaincre que ces derniers étaient morts tout comme notre fille Lilly. J’étais arrivé en avance comme fort souvent, moi qui avais horreur des retards, je n’allais pas l’être ! Je m’étais posé contre les barres protégeant les enfants de la route et des voitures, je regardais un peu partout, je n’étais pas le seul déjà présent, mais sans doute le seul sans enfant et j’allais finir par attirer les regards sur moi, ils allaient finir par penser que j’étais là pour kidnapper un gosse faible et seul ! Heureusement, ma fille n’allait plus tarder à arriver, c’était sans doute Eden qui avait du retard en récupérant notre fille chez son frère qui l’avait gardé à dormir la veille. Je regardais au loin essayant de voir quand le portail de l’école allait s’ouvrir, je souriais doucement quand je pu entendre un cri de joie prononcer : papa. Je regardais en cette direction voyant mon petit ange me sauter dans les bras, je la soulevais en l’embrassant sur la joue. « Comment tu vas ma puce ? C’était bien chez tonton ? » Je la regardais attendant sa réponse alors que mon regard se posait sur la rouquine qui venait d’arriver près de nous. « Salut ! » J’étais froid, pourtant je tentais de faire un minimum d’effort pour ma fille, mais il ne fallait peut être pas trop en demander.



Bloody Storm

_________________
life suck.
Aimer, ce n'est pas s'installer une fois pour toutes au sommet de ses certitudes. C'est douter toujours, trembler toujours. Ne pas croire que plus rien ne reste à faire mais au contraire séduire, séduire encore. @ ALASKA.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Administratrice
► MA PETITE BOUILLE : Leighton perfect Meester
► PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 06/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 102
► EMPLOI/ÉTUDES : Estheticienne un jour sur deux

MessageSujet: Re: Eden {No, I'll never look back   Lun 8 Sep - 4:03

" No, I'll never look back "


Feat Kaedin & Eden  

C’est avec une gueule de bois que la trentenaire du nom d’Eden s’est réveillée ce matin-là. C’est devenu une habitude et pourtant, elle ne s’y fait toujours pas. Quasiment tous les matins c’est la même chose lorsqu’elle se retrouve seule dans la grande maison qui lui parait tellement vide. Avant s’était une jolie maison familiale avec un couple de parents heureux et deux filles pendant quelques temps. Aujourd’hui il y n’y a plus qu’Eden et sa fille Penny lorsqu’elle n’est pas chez son père ou chez son oncle. Aujourd’hui c’est chez son oncle qu’elle se trouve comme à chaque fois qu’Eden se bourre la gueule. Bon elle le fait souvent – trop souvent même – mais elle le fait surtout quand Penny se trouve dans l’appartement de Kaedin parce qu’elle refuse de faire vivre à sa fille ce qu’elle a vécu avec la dépression de son père quand elle n’était qu’une enfant. Alors quand elle sent que ça ne va pas aller, qu’elle va craquer et qu’elle a besoin de boire pour oublier, Tomas son frère s’en occupe. Penny adore aller chez son oncle et ce dernier adore qu’elle vienne alors ce n’est pas pour s’en débarrasser, c’est juste une occasion pour qu’elle y aille. Enfin on ne peut pas vraiment appeler cela occasionnel quand on sait que sa fille passe limite presque plus de temps avec son oncle qu’avec sa mère et ça bien sûr, son ex le lui reproche. Enfin bref, c’est ainsi qu’elle se réveilla ce matin-là alors qu’elle est censée aller la chercher chez Tomas pour finalement l’emmener pour sa rentrée dans sa nouvelle école où Kaedin est censé les rejoindre. Eden a beaucoup trop trainée au lit ou du moins sur le canapé où elle s’est endormi la veille en buvant devant un programme télé à la con, c’est pourquoi elle se retrouve à courir partout pour se préparer afin de ne pas arriver en retard à l’heure prévue chez son frère. La maison est loin d’être propre, elle n’a pas eu le temps de ramasser les cadavres de bouteilles qui prouvent la soirée de la veille. C’est pas grave, elle repassera ici avant d’aller au boulot, elle n’a pas de rendez-vous de programmer ce matin, ça tombe bien. Comme ça au moins la maison sera parfaitement propre quand Penny rentrera à la maison où Eden pourra jouer à son rôle de maman.

Eden est alors passé prendre sa fille où elle a pu l’aider à se préparer. Elle n’a pas trop tardé en discutant puisqu’elles étaient déjà toutes les deux en retard. Autrefois c’était quelque chose dont elle avait horreur, arriver en retard mais aujourd’hui c’est véritablement le cadet de ses soucis. D’ailleurs Kaedin est déjà arrivé, c’est bien la preuve qu’elles ne sont pas les plus en avance bien au contraire puisqu’avant c’est Eden qui saoulait tout le temps Kae lorsqu’ils avaient rendez-vous quelques part. Il n’était pas en retard mais elle restait tout de même la première. A peine fut-elle garée pas loin et que les deux filles Rowling arrivèrent main dans la main devant l’école de Penny que celle-ci couru dans les bras de son père. Eden était juste derrière elle mais bien sur elle resta un peu en retrait, croisant les bras contre sa poitrine, le regarde terne. « Salut ! » Plus sec tu meurs mais bon, elle essaye tout du moins de ne pas l’être totalement. Elle veut se rattraper, ce n’est pas comme ça qu’elle va y arriver mais c’est plus fort qu’elle, elle n’arrive pas à s’adoucir alors qu’il la met plus bas que terre lorsqu’il s’adresse à elle. Si avant elle essayait par tous les moyens de se rattacher, son ton lui faisait tellement mal qu’aujourd’hui elle fait celle qui plus rien ne touche. Celle qu’elle n’est pas. Le regard toujours dans le vide elle baissa celui-ci pour continuer de s’adresser à celui qui reste son époux malgré tout. « Merci d’être venue, Penny ne parlait que de ça ! » C’est vrai, leur fille n’a pas arrêté de dire qu’elle avait hâte de rentrer dans la grande école comme elle l’appelle. Elle n’aime pas forcément aller à l’école même si elle s’amuse bien avec ses amis tout en sachant qu’elle va s’en faire de nouveaux. Cependant, elle a hâte depuis des jours d’être le jour J, depuis que Kaedin lui a promis de venir tout comme Eden même si ce n’était pas simple. Non pas de l’emmener surtout pour le grand jour pour son enfant mais plus pour supporter la présence de son mari. « Papa papa, tonton m’a dit que j’allais me faire pleins de nouveaux amis et que je vais apprendre à lire et que comme ça je pourrais moi-même les histoires. Hein hein maman il a dit ça ! » Souriant à sa princesse, elle est la seule qui est capable de la faire sourire ses derniers temps. Elle est tout ce qui lui reste dans ce monde de brute. « Oui ma puce. Tu es une grande fille maintenant. Tu vas voir ça va très bien se passer. » Penny lui a fait peur de ses inquiétudes dans la voiture quant au fait qu’elle avait peur d’entrer dans une nouvelle école et ne pas y arriver. Eden est venu se mettre à sa hauteur pour lui dire ça, voyant à la bouille de sa puce qu’elle craint vraiment de ne pas s’en sortir. Bouille qui montre qu’elle a besoin qu’on la rassure et même si elle n’est pas la meilleure des mères, c’est bien  quelque chose qu’elle peut faire pour Penny. Regardant finalement Kae, elle lui lança un regard qui semblait dire ‘Elle a besoin de nous, on a doit bien faire un effort pour elle’
© Codage par Pearl Trees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Ian Bohen sexual
► PSEUDO : LKD
► ÂGE : 37
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 03/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 57
► EMPLOI/ÉTUDES : Directeur de banque.

MessageSujet: Re: Eden {No, I'll never look back   Jeu 11 Sep - 16:30


No, I'll never look back/div>
With this heart i have the power to blame youre eyes, I sing till the day wakes up a bright shine at the heavens sky, my heart burns. They come to you at night, deamons, ghosts and black elves. They crawl up from the cellar rows and will take a lok under your bed. They come to you at night, like ghosts.




C’était tout de même dingue de ressentir deux choses aussi contradictoires en un instant ! L’envie d’être présent devant cette école était là tout en me donnant qu’une envie celle de fuir ! Il faut l’avouer j’avais autre chose à faire ! Mais, pour ma fille je serais prêt à tout, même supporter ma future ex-femme était une chose compliqué ! Je l’imaginais sans cesse quand je la voyais en train de prendre du plaisir avec un autre. Cela me faisait doucement rire dans le fond, elle se disait détruite … mais j’imaginais mal les gens triste ou encore dévasté tous trompé leur mari, femme ou compagnon ! Sinon, aucun mariage ne tiendrait ! Je ne la comprenais pas ! J’aurais pu faire pareil, craquer pour ma secrétaire, une stagiaire même, mais non, j’avais rien fait cela ne m’avait même pas traversé l’esprit ! Je n’étais pas ainsi, elle si à croire je m’étais complétement fourvoyé sur elle dès le début. Je ne savais quoi penser, d’accord comme elle l’avait purement dit pour se défendre, je n’étais plus présent à la maison, sauf pour dormir, mais c’était mon moyen de faire le deuil de travailler, elle de coucher ? J’aurais préféré qu’elle parte en voyage pendant un temps pour oublier, même si dans le fond on se disait qu’on avait tout oublié, alors que non ! C’était totalement faux, notre petite Lily était morte sans prévenir et cela avait brisé mon cœur et en plus de ça j’avais une véritable chienne en femme ! J’avais du mal à dire quoi que ce soit de gentil envers Eden, c’était fini cette époque, je n’y parvenais pas c’était comme impossible. Devant l’école, je regardais les familles arriver, tous heureux d’être là, alors que quand Eden arriverait avec ma petite Penny, aucun sourire ne serait pour elle, mais bel et bien pour ma princesse. Une princesse qui n’avait malheureusement pas la maman mérité, cela me faisait mal, surtout quand je savais que je perdais du temps avec elle alors qu’elle ne tentait pas d’en profiter, encore en était la preuve pour le coup que cette nuit elle avait dormit chez son oncle ! La petite l’adorait, mais tout de même, ce n’était pas humain alors que de base cette enfant avait réclamé de dormir avec sa mère, à croire que ce n’était pas assez … un jour Penny devra surement lui proposer une bouteille d’alcool pour avoir son intention, mais ce jour j’agirais et elle ne comprendra rien à ce qui lui arrive. Je passais ma main sur mon visage, elle ne fallait pas que je m’énerve déjà, il fallait que je reprenne le contrôle, que je pense que j’étais là que pour ma fille et personne d’autre.

J’avais eu quelques minutes pour remettre mes idées au clair pour le coup. Ma fille accourut dans mes bras, je l’avais soulevé l’empêchant de toucher le sol, j’embrassais sa joue finissant par la reposer heureux de la voir ! Elle était belle et je pouvais voir dans ses yeux l’enthousiasme naissant d’aller à l’école ! Amusé de constater cela, je savais aussi que cette petite perle, n’allait pas tarder à déchanter dans quelques années comme grand nombre d’enfant. Je regardais rapidement Eden, qui avait fini par me dire bonjour, j’allais faire bonne figure même si l’envie n’était vraiment pas de lui parler, la dernière fois que je l’avais vu c’était à la sortie de l’épicerie et rien de bon n’en était ressortie comme toujours. « Hey ! » Il était glacial ce bonjour, mais si elle s’attendait à un peu de chaleur, elle n’avait qu’à aller demander à celui qui l’avait sauté tout en détruisant notre mariage. « Je suis là pour elle ! C’est tout à fait normal, ce n’est pas toi qui aurait gâché ce style de moment ! » Lançais je doucement ! C’était quoi ces paroles qu’elle me sortait ? C’était quoi son but dans tout ça ? Elle m’énervait, j’avais l’impression d’être le méchant, à croire qu’elle oubliait ces faits et gestes choses qui avaient tendance à réellement me taper sur les nerfs. Je regardais ma fille qui venait de passer ses mains dans les miennes, cela m’arracha un petit sourire, alors que je venais déposer mes lèvres sur son front, alors que je l’écoutais parler, il fallait que je dise un truc à eden, car cela m’énervait profondément ! « Chérie regarde Cara est là-bas tu devrais aller lui dire bonjour. » Je souriais alors qu’elle me demandait si elle pouvait y aller, je souriais en secouant la tête positivement. Je la laissais donc partir en la surveillant du coin de l’œil ! « Sérieusement, Eden, c’est ta fille, pas celle de ton frère, pourtant j’aime plus ton frère que toi pour ta fille, mais tu ne voudrais pas lâcher ta bouteille pour passer du temps avec ta fille ? Non, car sinon je te fais retirer totalement la garde ! » Je la regardais, mon regard plongé dans le sien se voulait méchant, alors que je souriais pour laisser paraître que tout allait bien vu que le ton neutre que j’utilisais pour que personne n’entende ce que j’avais à dire à Eden. « Papa, Cara m’invite à gouter chez elle, dit ouiii ! » Je rigolais en saluant la maman de la meilleure amie de ma fille en secouant la tête positivement en regardant par la suite ma fille ! « Oui, ce soir tu dormiras chez papa au lieu de maman de toute façon ! » Je souriais à Eden pour lui faire comprendre le message.



Bloody Storm

_________________
life suck.
Aimer, ce n'est pas s'installer une fois pour toutes au sommet de ses certitudes. C'est douter toujours, trembler toujours. Ne pas croire que plus rien ne reste à faire mais au contraire séduire, séduire encore. @ ALASKA.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Administratrice
► MA PETITE BOUILLE : Leighton perfect Meester
► PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 06/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 102
► EMPLOI/ÉTUDES : Estheticienne un jour sur deux

MessageSujet: Re: Eden {No, I'll never look back   Ven 3 Oct - 23:21

" No, I'll never look back "


Feat Kaedin & Eden  

Comment est-ce que la vie peut-elle devenir merdique aussi rapidement ? Il suffit qu’on soit heureux, qu’on croque la vie à pleine dent, qu’on avance sans regarder où l’on va pour finalement tomber plus bas que terre. C’est toujours comme ça que la vie d’Eden a été. Elle était heureuse puis elle a perdu sa mère et une partie de son père. Puis finalement elle a réussi à se relever, essentiellement grâce à Kaedin qui était plus qu’un soutien qu’il ne pouvait l’imaginer par le simple fait de sa présence et de son amour qu’il lui apportait. Quand leur vie à deux étaient au niveau le plus parfait, quand ils étaient parents de deux adorables filles, il a fallu que la vie s’en mêle, entrainant avec elle une multitude de merdier que ce soit avec la mort de leur petite dernière puis de l’infidélité de la jeune mère. Tout était simple avant et en un claquement de doigt, rien ne l’était. C’était tel un soufflement sur un château de cartes. Aujourd’hui Eden sait que la vie ne tient plus qu’à un fil. Pourtant, on ne le dirait pas puisqu’elle fait n’importe quoi et ne profite pas de sa famille comme elle le devrait. Dans des moments de deuils, on préfère se serrer les coudes, Eden au contraire s’enfonce dans sa douleur toute seule. Malheureusement, tous les jours elle se souvient de sa douleur, de son deuil. Tous les jours elle se réveille dans un lit vide, sans la présence de son mari, tous les jours elle passe devant la chambre de sa fille décédée. Elle doit combattre tous les jours pour lever la tête et la plupart du temps elle y est incapable alors elle rebaisse la tête et plonge dans la facilité en se saoulant la gueule. Voir Kaedin devant elle ce matin-là lui fait mal, elle pense à leur fille disparue, elle pense à ses fautes, elle pense à son mal mais ça, elle ne doit pas l’avouer, elle doit se montrer forte mais elle n’y arrive pas. C’est pour cela que les tensions sont présentes et autant dire que Kaedin n’aide aucunement. Vu comment il lui répond, c’est bon elle ne va pas faire le moindre effort. Autant qu’ils ne se parlent pas. Elle le remercie et lui l’envoie chier alors autant qu’ils fassent tous les deux leurs vie, sans l’autre. Enfin ça serait bien plus facile mais ils ne le pourront jamais. Non ce n’est pas à cause ou grâce à leur mariage parce que de nos jours, divorcer n’est plus une honte comme ça l’était autrefois. Qu’ils le veuillent ou non, ils auront toujours un lien et pour cause, ils sont parent d’une magnifique petite fille Penny et ça sera toujours le cas. Eden aimerait parfois retrouver son mari et non plus le considérer comme étant Kaedin, le papa de sa fille mais c’est la fierté et son coté destructeur qui l’empêche à essayer de le faire revenir. En même temps comment le faire ? Le supplier ? Se mettre à genoux pour lui demander de revenir et de retrouver son rôle qu’il avait autrefois ? Non, elle n’y arrivera pas il ne la pardonnera pas et elle s’en prendra plus à la tête qu’autre chose si jamais elle essaye quoi que ce soit. Tous les coups bas son permis aujourd’hui pour faire souffrir l’autre c’est ça ? Apparemment oui et vu de la manière dont ils se regardent, ça le prouve bien. « Tu ne sais aucunement ce qui se passe à la maison ok ? Penny voulait aller chez Tomas, je n’allais pas dire non ! » Leur fille adore son oncle c’est vrai alors elle aime passer du temps chez lui. Est-ce qu’Eden est jalouse que sa famille préfère passer du temps chez lui plutôt qu’à la maison ? Il est véridique que ça lui arrive oui mais elle préfère que sa fille soit heureuse, point ! « Puis je préfère la savoir la bas que chez son père. Elle ne comprendrait en voyant tes pétasses faire des allers retours dans ton appartement ! » Eden est au courant qu’il a repris contact avec son ex Parker, celle qui l’a quitté pour elle d’ailleurs et il faut bien avouer que ça la rendait jalouse même si vu la situation elle n’a pas le droit de l’être. C’est elle qui a bousillé leur mariage en allant ouvrir les cuisses pour un autre gars alors s’il voit quelqu’un d’autre, elle n’a pas la légitimité de dire quoi que ce soit. Du côté d’Eden, en plus de l’homme qui a brisé son mariage, elle a connu quelques hommes lorsqu’elle était complètement déchirée dans un bar et non seulement elle ne s’en souvient pas mais en prime, elle ne l’a pas emmené à la maison. Alcoolique oui elle l’est, irresponsable non ce n’est pas le cas. Alors qu’elle tirait la gueule jusqu’à maintenant, un sourire se re installa sur ses lèvres à l’instant même où leur fille s’approcha une nouvelle fois d’eux même si ce n’était pas pour leur parler mais pour le faire uniquement auprès de son ex. « Euh… » Eden se mit à froncer des sourcils en entendant ce dernier dire à leur fille qu’elle vient dormir chez lui ce soir. C’est quoi son délire encore ? Ce soir c’est chez elle, point ! « Papa semble avoir oublié que tu viens chez maman ce soir ! » Contredire son second parent ce n’est pas conseillé mais elle ne va pas laisser Kaedin décider. Se baissant finalement pour être à la hauteur de leur princesse, elle lui fit un grand sourire avant d’ajouter « Mais tu pourras aller chez Cara sans soucis ! » Et ce, même si elle n’apprécie pas sa mère qui fait partie des personnes à la juger sur son comportement. Forcément pour elle, c’est Kaedin le gentil et Eden la méchante. Bah voyons ! Se levant finalement, elle regarda son mari en le fusillant du regard pour ajouter « On est en semaine tu te souviens ! » En outre, Penny viendra dormir à la maison, c’est leur accord, à lui de le respecter.
© Codage par Pearl Trees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Ian Bohen sexual
► PSEUDO : LKD
► ÂGE : 37
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 03/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 57
► EMPLOI/ÉTUDES : Directeur de banque.

MessageSujet: Re: Eden {No, I'll never look back   Jeu 16 Oct - 3:31


No, I'll never look back/div>
With this heart i have the power to blame youre eyes, I sing till the day wakes up a bright shine at the heavens sky, my heart burns. They come to you at night, deamons, ghosts and black elves. They crawl up from the cellar rows and will take a lok under your bed. They come to you at night, like ghosts.



Ça devenait un véritable calvaire de rencontrer Eden jour après jours, malheureusement, je ne pouvais pas faire ça à ma jolie petite fille, je ne m’en sentais pas capable, pourtant les avocats que je connaissais, me disait fortement de le faire. Lui retirer la garde. Eden n’avait pas l’air de comprendre, que cette dernière était en train de tout perdre ? Laisser sa fille à son frère à chaque fois devenait totalement chiant, car moi j’aurais préféré passer du temps avec elle au lieu qu’elle en passe beaucoup trop à mon goût avec le frère de ma future ex-femme. Enfin, pour Eden ça avait l’air d’être totalement normal, c’était le monde à l’envers avec elle. Passer d’une vie parfaite ou du moins une vie qui s’en rapprochait à une vie minable, voilà ce qu’on était devenu, pas seulement Eden, je devais l’avouer, j’étais plus souvent au boulot que chez moi quand je n’avais pas la garde de Penny, je devrais sortir peut être me trouver de nouvelles amies, ou même une future nouvelle femme ? Enfin, je n’étais pas à vouloir me marier, puis j’avais Parker qui était de retour dans ma vie, même si dans le fond el n’avait pas demandé à la quitter ma vie, c’était moi pour Eden, mais cette dernière avait préféré me tromper après la mort de notre enfant, comme si mon absence lui donnait une raison convenable d’ouvrir ses cuisses. Elle était folle pour le coup, en tout cas, elle m’avait bien fait rire. L’excuse pour elle s’était ça, alors tous les hommes bossant souvent étaient donc des mecs avec des cornes ? Heureusement, toutes les femmes n’avaient pas cette même logique que cette chère Eden, ce jour-là, où elle me l’avoua, mon monde s’écroula, il était pourtant déjà à terre, mais elle avait su le faire éclater encore un peu plus et depuis je luttais toujours pour le remettre en ordre et en état, mais c’était comme impossible et crevant de le faire. Je ne baissais pas les bras pour Penny sans elle, je ne serais plus que l’ombre de l’homme que je pouvais être à présent. Je secouais la tête pour revenir à cette conversation à unique sens que j’avais avec mon ex-femme qui était encore ma femme malheureusement. Je rigolais et finissais par souffler tout en secouant la tête, elle me désespérait cette femme, comment pouvait-elle être devenue ainsi ? L’alcool ? Ou alors c’était la vrai Eden après tout. Enfin, pourquoi continuer à chercher une réponse à tout ça ? À rien après tout, c’était même chiant de devoir lui trouver des excuses elle était assez âgée pour le faire elle-même, mais son cerveau était trop bouffé par l’alcool à force. « Et alors, j’ai été marié avec toi, malheureusement ! Mais, ton frère n’est pas son parent, alors occupe-toi d’elle, si tu n’en es pas capable, je vais faire en sorte que tu n’es plus à le faire ! Alors réagis et crois-moi ce n’est pas pour toi que je fais ça, mais bien pour elle ! Je passerais pour le méchant quelle me haïsse mais je le ferais, rien à faire ! Réagit, bon sang ! » Je regardais ma fille au loin en train de rire de bon cœur avec son amie, ça me faisait plaisir de la voir ainsi, je me perdais un peu dans mes pensées à cette vue et finissait par souffler en entendant la vulgarité de sa mère. Je soufflais et serrais le point. « C’est que tu es tellement polie dis-moi ! Un sourd en aurait les tympans percé tellement que tu es polie ! Tu me fais de la peine ! Tu crois quoi que je fais comme toi ? La pute ? Non, ne confond pas nos rôles, moi je ne pense pas qu’au plaisir de me retrouver alone avec ma bouteille ou d’ouvrir mes cuisses ! Non, moi je bosse je m’efforce d’offrir une vie digne de ce nom à ma fille, et toi tu peux en dire autant ? Non ! » Je regardais ma fille, qui désirait aller prendre le gouter chez son amie, je m’avançais en disant qu’elle pouvait y aller, car de toute façon elle viendrait à la maison dormir chez moi. JE vois qu’Eden n’apprécie pas ça, mais rien à faire. Je laissais ma fille partir prévenir son amie et regardais Eden du coin de l’œil. « Tu sais, elle dort chez moi ! Tu sais comme quand elle veut dormir chez son oncle, son amie va vouloir dormir chez elle, sauf que les parents ne te confie pas leur gosse, pas à une alcoolique, tu peux faire bonne figure devant l’école mais ici tout ce sait tu devrais le savoir ! Maintenant, tu veux faire une histoire en mêlant notre fille en lui disant que je me trompe ? Très bien, je sens que mon avocat va avoir un très grand plaisir à te parler et parler au juge ! Alors, ce soir elle dort chez moi, heureuse ou non ! » Je connaissais les lois et Eden était dite mauvaise mère et les tickets d’alcool le prouvait largement. « Alors le on est en semaine va devenir pour toi, on est un week-end par mois ! » Elle avait oublié que personne ne lui avait donné la garde, j’avais accepté ça, mais là c’était fini ! Et elle pouvait tenter d’attaquer sur mon travail, je pouvais travailler de la maison, ce que j’avais déjà demandé à mes supérieurs.


Bloody Storm

_________________
life suck.
Aimer, ce n'est pas s'installer une fois pour toutes au sommet de ses certitudes. C'est douter toujours, trembler toujours. Ne pas croire que plus rien ne reste à faire mais au contraire séduire, séduire encore. @ ALASKA.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Administratrice
► MA PETITE BOUILLE : Leighton perfect Meester
► PSEUDO : Petit_Biscuit (Cléo)
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 06/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 102
► EMPLOI/ÉTUDES : Estheticienne un jour sur deux

MessageSujet: Re: Eden {No, I'll never look back   Jeu 30 Oct - 2:18

" No, I'll never look back "


Feat Kaedin & Eden  

Eden a toujours été très forte, du moins elle se montrait forte pour soutenir ses proches. Lorsqu’elle a perdu sa mère, elle a à peine eu le temps de pleurer la perte de sa mère qu’elle se montrait forte pour être là pour son frère mais aussi son père dont elle a un peu repris le rôle pour que le foyer tourne bien. Tout au long de sa vie, les rares larmes qu’elle versait, ce n’était pas de la tristesse mais bien des larmes des joies. Pourtant là, avec la perte de son enfant, elle n’arrive pas à se relever. En même temps, lorsqu’elle a pris son enfant mort dans ses bras, quand elle a été à son enterrement, c’est comme si une partie d’elle est morte avec sa fille. Elle n’est plus l’ombre d’elle-même et n’arrive pas à retrouver le sourire. C’est égoïste, surtout par rapport à sa fille Penny qui elle n’a rien demandé à tout ça, c’est-à-dire se retrouver fille unique avec des parents séparés et une mère en dépression. Elle-même l’a vécu, avec son père, elle ne souhaite pas que sa fille vive la même chose et pourtant, c’est exactement ce dont elle lui fait subir. Dès qu’elle sent la rechute venir, si Penny est chez elle, c’est chez son frère qu’elle finit par passer la nuit et ça, ce n’est pas une vie. Elle ne devrait pas lui faire vivre cela mais c’est plus fort qu’elle. Il suffit qu’elle se rende compte que son lit est bien trop vide à son gout sans Kaedin, il suffit qu’elle tombe sur des photos où elle était enceinte pour la seconde fois ou le peu de photos qu’elle avait de Lily ou encore qu’elle passe devant la chambre de celle-ci toujours close pour qu’elle se sente vraiment mal et qu’elle rechute dans ce poison qui est l’alcool qui lui pourrit la vie malgré qu’elle pense le contraire et que ses bouteilles soient ses meilleures amies. Lorsqu’elle croise Kaedin, tout comme c’est le cas actuellement, elle a envie de lui en foutre une. Se retrouver devant l’homme qu’elle aime malgré tout, qui lui la hait, n’est pas simple. Il fait remonter le pire en elle alors qu’autre fois, c’était bien l’inverse. Quand elle le voit, elle revoit tous ses mauvais choix et au lieu de prendre conscience de tout cela, elle se leurre et reporte tous ses problèmes sur lui alors qu’il n’a rien fait de mal si ce n’est réagir comme tout homme normalement constitué. Elle se sent mal. Comment se sentir mal après ses mots prononcés ? Surtout que c’est prononcé par Kaedin et non par quelqu’un d’autre. Ça lui fait un mal de chien et elle ne peut faire autrement que de fondre en larmes alors qu’elle n’aime pas se sentir vulnérable, surtout devant toutes ses commères qui ont emmenés leur gosse à l’école. Elle ne veut pas se donner en spectacle mais elle ne réfléchit même pas à vrai dire. Elle a envie de lui en foutre une toute comme elle a envie de s’enfuir en courant. Au lieu de cela, sa voix tremble alors qu’elle prononce un simple et presque inaudible : « Tu crois que ça me fait plaisir ? Tu crois que j’aime confier ma fille à mon frère, tout ça parce que j’ai ce putain de mal qui me ronge de l’intérieur et que je suis trop faible pour le combattre et être la mère que je voudrais être ? Tu ne crois pas que j’ai envie d’aller mieux ? De me passer de mes bouteilles, de retrouver ma fille et mon mari ? » Tout ça c’est à cause d’elle et elle le sait parfaitement. Dans un sens ça la tue encore plus… Si Kaedin n’est plus à la maison c’est à cause de son infidélité, si elle est alcoolique c’est à cause du fait qu’elle soit trop faible. Même la mort de sa fille elle se sent responsable. « Si tu veux me détruire, bas y, je te laisse le champ libre. De toute manière il n’y a pas grand-chose à faire, je le suis déjà… Seulement ma fille, tu n’y toucheras pas. C’est la seule chose qui me reste et je ne me laisserais pas faire » Le juge l’enverrais surement se faire soigner dans un centre pour qu’elle redevienne la maman gâteau d’autre fois mais quels jurés empêcherait un enfant de côtoyer sa mère ? Bon ok là il y a prescription, elle est dépressive et alcoolique mais bon, avec sa fille quand elle est avec elle-même si ce n’est pas aussi souvent qu’elle le voudrait, elle essaye de se montrer à la hauteur. Elle n’y arrive pas totalement, loin de là mais elle fait son maximum en tout cas. Tout ce qu’elle souhaite, c’est le bonheur de son enfant. Peut-être que pour que sa fille soit heureuse il faudrait qu’elle s’éloigne mais ça, elle en est incapable. Eden est loin d’être en position de force pour négocier quoi que ce soit, on le sait non seulement quand on connait la situation mais aussi rien qu’à voir son apparence loin d’être glorieuse. Mascara qui coule sur ses joues, les yeux rouges sans qu’on sache si c’est du à son addiction où à ses larmes, la colère dans ses yeux. Elle n’est plus la Eden qu’elle était autrefois, ça c’est certain. Redeviendra-t-elle ainsi un jour ? « Prends tout ce que tu veux, la maison je te la laisse, tout, mais ne me prends pas Penny » Si le s’il te plait manque, son regard montre tellement de la détresse qu’il n’y en a même pas besoin. Elle est seule, son destin repose sur son ex parce qu’il peut tout lui arracher d’un simple claquement de doigt et elle le sait que trop bien.
© Codage par Pearl Trees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Eden {No, I'll never look back   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eden {No, I'll never look back

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» Une journée éprouvante [PV Eden]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees - Version 2  :: 


Pearl Trees
 :: Chestnut Park :: Le complexe scolaire
-