AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


fondateur
► MA PETITE BOUILLE : Zayn Malik
► PSEUDO : future mrs. payne
► ÂGE : 24
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 27/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 124
► EMPLOI/ÉTUDES : Caissier au super marché
► EN CE MOMENT :

Kenilan ♥️ - L'enfoiré - Roro

MessageSujet: #TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted    Sam 6 Sep - 18:34

" You miss one person and

the whole world is deserted... "

 

FEAT Aksel Griffin & Benjamin Griffin


Je jouais aux jeux vidéo depuis des heures à présent. Je venais de faire une nuit blanche à jouer en ligne et mes yeux commençaient vraiment à fatiguer. Mais c'était simple, depuis que Ioan m'avait annoncé son départ, qu'il n'avait pas fait demi-tour en voyant ma réaction et qu'il nous avait réellement laissé je n'avais pas su faire autre chose. Je restais devant cet écran comme un zombie à fuir cette solitude qui me pesait. Un petit mois venait tout juste de s'écouler et pourtant, j'avais déjà l'impression qu'une éternité s'était écoulée... Comment avait-il pu me laisser ? Il partait à la recherche de sa famille m'avait-il balancé, un peu gêné. Pff sa famille, c'était nous. Pas ses gens qui l'avaient abandonné... Je lui en voulais à lui, et à eux aussi !

Ils allaient avoir la chance de rencontrer Ioan et l'avoir auprès d'eux. Lui, ma famille. Ils venaient de me voler ma moitié comme ça en un claquement de doigts. Ce frère formidable que j'avais eu grâce à leur abandon, le plus beau cadeau que la vie m'avait faite, ils me l'avaient repris soudainement sans que je puisse faire quoi que ce soit pour me défendre.

J'aurais pris l'avion moi aussi, si Ioan me l'avait demandé. Je les aurais cherchés avec lui et quand on les aurait trouvés, je leur aurais dit à côté de qui ils étaient passés en l'abandonnant lâchement ! J'aurais fait le tour du monde à dos de chameau avec mon frisé s'il le fallait, j'aurais mangé du serpent et lui aurait même donné un rein s'il en avait eu besoin. Je les aurais fait regretter leurs actes et il s'en serait mordu les doigts, puis on serait revenu retrouver notre famille, la vraie, celle qui nous avaient choisis nous. Celle qui nous avait toujours soutenues dans nos bêtises, nos réussites et nos peines. Même pour cette nouvelle aventure, les parents l'avaient encouragé... Je les détestais pour ça eux aussi. Ils n'avaient pas le droit de me priver de mon frère, ils savaient très bien que c'était mon pilier, tout le monde le savait ici. C'était Ioan & Ahilan contre le monde avant qu'Aksel nous rejoigne dans ce duo de choc. J'aurais fait tout ça si Ioan me l'avait demandé, mais il ne m'a jamais rien demandé. Il est parti, sans moi, sans personne, sans se retourner, il s'en est allé. Je le déteste de ne m'avoir rien demandé. Je le déteste tellement.

Je me jette sur mon lit et regarde le plafond en silence. Habituellement, Ioan aurait été là pour me déblatérer ses conneries et Aksel aurait été là pour rigoler à celle-ci pendant que moi, je regardais mes deux frères le sourire jusqu'aux oreilles, heureux de les avoir auprès de moi. On aurait imaginé la prochaine crasse qu'on aurait pu faire pour rendre Ben complètement dingue en s'esclaffant comme de grosses dindes. A présent, je ne supportais plus les rires d'Aksel et le silence était devenu mon meilleur allié pour m'éviter de cracher ma haine à tout va. Oui, la routine des Griffin avait été totalement chamboulée avec le départ de Ioan. Quel connard ! Il n'avait pensé qu'à lui et n'avait pas pensé une seconde à tous les dommages collatéraux qu'il allait causer, aux gens qu'il allait blesser. Évidemment, c'était tout lui ça ! Penser à lui et rien qu'à lui...

Je me détestais aussi de devenir si sombre. Il était parti avec une partie de moi et je me détestais de le laisser faire en quelques sortes. Il n'avait pas le droit de foutre ma vie en l'air par son départ. Mon sourire s'était fait la malle pour laisser place à mon mal-être et ma mauvaise humeur. J'attrapais la balle de baseball qui était posé sur ma table de chevet et la lançait nerveusement contre le plafond. Penser à rien. Lancer la balle. La rattraper. C'était un bon début dans mon programme de réhabilitation à la vie après Ioan.

Ma porte s'ouvrit soudainement et je vis Aksel rentrer en trombe dans ma chambre, suivit de près par Ben, qui lui courait après. " Dégager de ma chambre !!! " Leur hurlais-je en me relevant. C'est en les voyants se courir l'un après l'autre que je réalisais une chose, si pour moi le départ de Ioan m'avait détruit, eux, le vivaient plutôt bien. " Vous m'avez entendu... Allez-vous entre-tuer ailleurs et fermez la porte bande de cons ! " Dans la liste des gens que je détestais, je pouvais désormais y rajouter le nom d'Aksel, celui de Ben y étant déjà...
© Codage par Pearl Trees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t133-ahi-je-cherche-desespereme http://www.pearl-trees.net/t29-ahilan-griffin-un-jour-grif
avatar


modérateur
► MA PETITE BOUILLE : Louis Tomlinson
► PSEUDO : Bittersweet
► ÂGE : 24
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 27/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 393
► EMPLOI/ÉTUDES : Étudiant en langues étrangères
► EN CE MOMENT :
Tashamin


MessageSujet: Re: #TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted    Lun 8 Sep - 21:58

" You miss one person and

the whole world is deserted... "

 

FEAT Ahilan & Aksel & Benjamin Griffin



Toute la journée ça lui avait travaillé l’esprit et Benjamin était tout sauf tranquille. Celle pour Ioan, il a fini par la lui envoyer, mais pas la première qui était destinée à toute la famille. Celle-là, il l’avait gardée et cachée. Oui, la lettre se trouve à la cabane dans la poche de son pull, mais il n’est pas tranquille pour autant, non, il doit la cacher ailleurs. Même son meilleur ami Jakob n’est pas au courant de cette lettre, et il préfèrerait que cela reste ainsi, en la laissant comme ça dans son pull, c'est prendre le risque que le brun ne tombe dessus et il ne le veut pas. Le cœur battant, il se précipite hors de l’amphithéâtre où avait lieu son dernier cours de la journée, prend le bus qui le ramène à Pearl Trees et se met à courir en direction de sa cabane secrète. Cette cabane qu’il a découverte voilà pas mal d’années, qui était abandonnée et qu’il a fini par s’approprier pour pouvoir se retrouver au calme sans ses frères qui le détestent. Cette cabane, qu’aujourd’hui il partage avec Jakob. Lorsqu’il arrive, et qu’il pénètre dans le petit espace cosy, aussitôt ses yeux s’écarquillent, remarquant instantanément l’absence de son pull. Aucun mot ne sort, tellement il se sent vide tout à coup. « C'est pas possible, dites-moi que ce n’est pas possible. » Le châtain essaie de se calmer, et réfléchir. Pour commencer, appeler Jakob, voir si ce n’est pas lui qui l’aurait pris, auquel cas, ce serait un moindre mal. D’accord, il ne veut pas que son meilleur ami lise la lettre qu’il a écrite à sa famille, mais au pire, il vaut mieux lui qui quiconque d’autre. Après deux sonneries le brun répond, Benjamin pousse un soupire de soulagement « Dis, tu es passé à la cabane aujourd’hui ? » Et ce qu’il redoutait se produit, la réponse est négative. L’étudiant sent une vague de colère s’imprégnait en lui. Il met fin rapidement à la conversation, ne donnant aucune explication à Jakob sur sa question. Benjamin bout, il sait... C’est forcément un de ses frères. Ça ne peut être que l’un d’eux.

Les joues rougies par la course effrénée qu’il vient de faire entre sa cabane et l’Amaryllis, leur maison, ainsi que par la colère qui a également assombri ses yeux clairs, c’est essoufflé qu’il entre dans la demeure familiale. Il y trouve un blondinet, bien gentiment endormi dans le salon, il s’apprête à le réveiller en fanfare, quand ses yeux se posent sur les livres qu’il devait vraisemblablement être en train de lire quand il s’est endormi. Benjamin se baisse et les ramasse. Oui, c’est bien ce qu’il lui semblait, ces livres lui sont familiers et pour cause, ils appartiennent à Jakob. Il vérifie cependant, avant de se mettre à hurler « Peter & Robin » écrit manuellement à l’intérieur. Souvenirs d’enfance de son meilleur ami, il n’a d’ailleurs jamais réussi à savoir qui était le fameux Robin, puisque Jakob était Peter. Peu importe, la colère le reprend. Il tenait son coupable, si Aksel a les livres, alors c’est lui qui lui a dérobé son pull et la lettre qui se trouve avec. Il s’approche tout près du visage de son cadet et se met à hurler. « CONNARD QU’EST-CE TU FOU AVEC CES LIVRES ET OÙ EST MON PULL ? » Pour accompagner le geste à la parole, il le pousse assez fortement, le faisant tomber du sofa, au moins comme ça, il est bien certain que le blondinet soit réveillé. Benjamin, trop énervé, se fiche éperdument si quelqu’un d’autre se trouve à la maison. Soit, lui et les deux autres ne l’aiment pas, mais il ne supporte pas qu’on touche à SES affaires, d’autant plus que cela était censé être dans un endroit connu de lui seulement. Et puis Aksel s’est permis de prendre des affaires de Jakob, il l’ignore sans doute que cela n’appartient pas à son frère, mais peu importe, il n’avait pas à les prendre. « Bon tu me réponds le microbe ! » Il le regarde là par terre, bras croisé, le regard noir avec absolument aucune intention de l’aider à se relever.  

Évidemment, Aksel se relève et au lieu de lui répondre et de prendre ses responsabilités, il se met à détaler comme le gamin qu’il est. Une course poursuite dans les couloirs de la maison s’engage alors entre les deux frères. Course qui se termine il ne sait pas trop comment dans la chambre d’Ahilan. Ça lui manque de ne plus partager sa chambre avec ses frères. C’est vrai, ils passaient leur temps à se chamailler, mais Benjamin se sentait moins seul comme ça. Mis depuis le départ de Ioan, plus rien n’est pareil, Ahilan notamment s’est énormément renfermé sur lui-même. Le châtain a l’impression de revoir ce petit garçon de trois ans, arriver pour la première fois sous leur toit. C’est en grande parte pour lui, que le jeune homme a finalement posté ce qu’il a écrit à l’attention du Bulgare, alors qu’il avait songé la garder comme il l’a fait pour l’autre. « C’est bon Ahilan, on sait que le départ de Ioan te mine, mais c'est pas la peine de t’en prendre à nous, on y est pour rien nous, s’il est parti. » Benji parle un peu sèchement à son frère, plus pour le faire réagir que dans le but d’être méchant. Si avant, il lui arrivait régulièrement de les provoquer, d’être odieux avec eux, aujourd’hui, avec l’absence de Ioan, la donne a changé. Aujourd’hui, Benjamin aspire à retrouver sa famille, que le départ de l’un d’entre eux a complètement fait éclater.
© Codage par Pearl Trees

_________________

A friend is one who knows you and loves you just the same

"  When we honestly ask ourselves which person in our lives means the most to us, we often find that it is those who, instead of giving advice, solutions, or cures, have chosen rather to share our pain and touch our wounds with a warm and tender hand "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t90-benji-better-than-words http://www.pearl-trees.net/t32-benji-we-re-making-all-the-
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Niall cutie Horan
► PSEUDO : PUDDING MORPHINA
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 25/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 48
► EN CE MOMENT :

MessageSujet: Re: #TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted    Sam 13 Sep - 13:10

" You miss one person and
the whole world is deserted... "

 

FEAT Ahilan & Aksel & Benjamin Griffin



Tu marches sans vraiment savoir où tu vas, tu regardes autour de toi, et c’est une petite forêt. Celle qui borde votre maison. Depuis que Ioan est partit, c’est plus pareil. Rien ne se passe bien. Ahilan se referme sur lui et devient méchant avec tout le monde, et même avec toi. Alors qu’avant, vous vous liguiez contre Benjamin, maintenant c’est chacun pour soi. Et tu peux pas supporter cette situation. Alors dès que t’as l’occasion, tu sors de la maison familiale, tu t’évades. Tes pieds t’ont mené sans trop le vouloir à la cabane. C’est pas la tienne, t’aimes pas trop les cabanes toi, mais c’est celle de Benjamin, et celle de Jakob aussi manifestement. C’est ici que tu l’as vu la première fois. Et t’es surement revenu parce que t’espères qu’il sera là. Mais en même temps, t’as pas envie qu’il soit là. Parce que t’as peur de le voir. Tu sais pas comment tu pourrais réagir alors. Tu entres rapidement dans la cabane et tu regardes autour de toi, t’autorisant à toucher les peu de meubles qui s’y trouvent. Tu vois une chaise, et dessus, un pull. Tu le reconnais ce pull, c’est probablement un des préférés de Benjamin. Et donc, par instinct, tu le prends. Tu le fous par-dessus ton épaule, comme un sac de patate, et tu regardes une dernière fois autour de la cabane avant de sortir. Ton regard se pose alors sur une petite table, des livres éparpillés dessus. Des livres vieux, cornés, et qui n’appartiennent certainement pas à Benjamin. Ton souffle s’accélère parce qu’à bien y penser, tu crois que tu les reconnais ces livres. Tu t’approches de l’un d’eux et l’ouvre à la première page. Tu cherches quelque chose en particulier, et t’as presque envie de pas le voir. Mais lorsque tes yeux se posent sur le Peter & Robin écrit en manuscrit tu souris tristement. Tu savais pas qu’il les avait gardés, et d’une manière, ça te réchauffe le cœur. Tu en prends deux trois dans tes mains et tu sors finalement de la cabane. Tu rentres à la maison rapidement, va cacher le pull de Benjamin sous son lit, là où il ira jamais le chercher, et tu repars dans le salon, où tu t’allonges avec tes livres. Enfin ceux de Jakob, mais qui, à une époque, vous appartenez à tous les deux.

Tu les lis, et doucement, pourtant surement, tes paupières se ferment d’elles-mêmes. Et très vite, tu t’endors, avec sur le torse, les livres encore ouvert. Ils tombent probablement pendant que tu dors, et tu te réveils au son d’un cri et surtout au choc de ton corps sur le sol. T’entends pas ce qu’il vient de crier, t’étais encore au pays des songes, avec ton arc en ciel et ta licorne. Mais tu vois assez bien la colère sur le visage de Benjamin et les livres qu’il tient dans ses mains. Et t’as une forte envie de les lui prendre et de les garder. Après tout, il a AUCUNEMENT le droit de les garder avec lui. C’est tes livres, pas les siens. Enfin non, c’est ceux de Jakob, mais au final, ça reste quand même plus les tiens que ceux de ton frère. « Bon tu me réponds le microbe ! » Tu le regardes, les yeux écarquillés. T’as même pas entendu sa question. Mais à ce moment-là, tous les problèmes d’en ce moment disparaissent. Il ne reste plus que Benjamin, et toi. Et Benjamin a pas l’air commode. Alors tu fais le seul truc auquel t’arrives à penser, tu détales. Le plus rapidement possible. Et en direction de la chambre d’Ahilan. Parce que là, t’es revenu à l’époque où vous étiez tous contre Benjamin. Seulement, tu oublies trop vite que Ioan est plus là, qu’Ahilan est d’humeur massacrante, et que finalement, c’est plus trois contre un, mais chacun pour soi. Tu entres dans la chambre de ton frère et courant, seulement pour te faire accueillir par un « Dégager de ma chambre !!! » rude de ton frère. Tu t’arrêtes de bouger et tu baisses les yeux. T’aimes pas quand Ahilan te parle comme ça, et c’est les seuls moments où tu retournes en enfance. Ton visage est le même qu’un gamin qu’on vient de voir faire une bêtise. « Vous m'avez entendu... Allez-vous entre-tuer ailleurs et fermez la porte bande de cons ! » Ouch ! Ça fait mal. Savoir que la personne sur qui t’as pris exemple en arrivant, sur qui t’as construit tes bases te traite de con, ça te blesse. Beaucoup. Presque plus que le départ de Ioan. Tu baisses non seulement les yeux, mais aussi la tête cette fois ci. Pourtant, tu la relèves rapidement lorsque t’entends Benjamin répondre à ton grand frère. « C’est bon Ahilan, on sait que le départ de Ioan te mine, mais c'est pas la peine de t’en prendre à nous, on y est pour rien nous, s’il est parti. » Tu le regardes, les yeux écarquillés. Jamais une seule fois t’aurais pensé être d’accord avec Benjamin, et pourtant te voilà, là, à le regarder en train de dire une vérité assez énorme à Ahilan. « On est pas une bande de con Ahilan. C’est toi qui fais le con en ce moment, depuis que Ioan est parti. » T’as parlé bas, t’es même pas sûr qu’il ait entendu, et tu l’as pas regardé en parlant. Mais t’avais besoin de sortir ce que t’avais sur le cœur.
© Codage par Pearl Trees

_________________

Comment je suis censé réagir quand on me demande de choisir? Je veux pas avoir ce choix, je veux pas qu'on le fasse pour moi, je veux une famille unie, de nouveau. C'est trop demander? Je veux pas finir l'cul entre deux chaises, avec finalement, personne à qui parler, vers qui me tourner. Je suis le plus jeune, le plus fragile, ils ont tendance à l'oublier.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


fondateur
► MA PETITE BOUILLE : Zayn Malik
► PSEUDO : future mrs. payne
► ÂGE : 24
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 27/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 124
► EMPLOI/ÉTUDES : Caissier au super marché
► EN CE MOMENT :

Kenilan ♥️ - L'enfoiré - Roro

MessageSujet: Re: #TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted    Sam 13 Sep - 14:23

" You miss one person and

the whole world is deserted... "

 

FEAT Aksel Griffin & Benjamin Griffin


Je regrettais déjà les mots que j'étais en train de prononcer. Qu'est-ce que j'étais en train de faire ? Qu'est-ce qui me prenait ? De me liguer contre mes deux frères au lieu d'être au côté d'Aksel et d'essayer de tuer Benjamin main dans la main... Ma vie et ma famille partaient en vrille et on pouvait annoncer le coupable de tout ce bordel sans difficulté, une fois de plus : IOAN ! Comment pouvait-il avoir le contrôle de nos vies alors qu'il n'en faisait même plus partie ?

Je croisais le regard de mon blondinet préféré il y a encore quelques jours. Je l'avais blessé. Vraiment blessée. J'avais pu le voir dans sa façon de me regarder tristement et de baisser la tête pour ne plus affronter ce que j'étais en train de lui dire. Lui mon petit frère adoré, je venais de le briser. Sans le vouloir. Enfin si. Je voulais le blesser pour qu'eux aussi ait mal comme j'ai mal. C'était égoïste de ma part, c'était injuste et salopard même ! Je n'avais pas pu m'en empêcher, ça avait été plus fort que moi. Pourquoi j'avais l'impression que son départ ne touchait que moi ? Pourquoi j'avais l'impression que pour les autres la vie continuait quand la mienne s'était arrêté ? Comment Aksel réussissait à garder le sourire et nous faire des blagues à table quand moi, je n'avais même plus d'appétit... Et Benjamin lui ? Je savais moi que dans le fond, il nous aimait bien dans le fond... Je savais tout ça ! Je savais qu'il nous avait défendus a plusieurs reprises et j'avais gardé ce secret pour moi parce qu'au fond, j'adorais notre façon de lui rendre la vie impossible. C'était notre façon à nous de lui prouver qu'on l'aimait et que quoi qu'on fasse, on était là, toujours. Ioan était parti et je n'avais même pas pu lui dire que Ben, et bien en faite, il nous aimait bien...

Moi qui pensais depuis le départ de Ioan, que j'étais redevenue celui que j'étais avant son arrivée, je m'étais trompé. J'avais changé, oui, mais je n'étais pas redevenue le Ahilan timide et solitaire qui n'aurait pas levé un mot plus haut que l'autre, qui n'osait même pas affronter le regard des gens et avait peur de tout et n'importe quoi. Non, j'étais devenue un putain d'enfoiré égoïste. Mon cœur se serrait et j'avais l'impression que la scène qui se passait devant moi ne pouvait pas être réel. Benjamin et Aksel d'accord sur mon sujet. Alors donc tout était vrai ? Ioan était parti et mes deux autres frères me détestaient à présent... Que me restait-il ? Mes parents ? Ils avaient tenté de me comprendre plus d'une fois depuis le départ pour l'aéroport en vain... Personne à part Ioan et moi ne pouvait comprendre notre relation. Pas même Aksel... Mais je m'en voulais de ce que je venais de faire et je me mordais les lèvres instinctivement pour lui montrer à ma façon que je m'en voulais déjà de ce que je venais de lui dire. Des disputes avec mes frères, il y en avait eu. Des dizaines. Des centaines mêmes. Que ce soit tous les trois ligués contre Benjamin ou entre nous trois. Mais jamais des comme celle-là...

Je regardais mes frères sans pouvoir dire un seul mot de plus. Je savais que j'allais encore dire n'importe quoi, choses que je ne pensais pas réellement. Tous les deux s'étaient arrêtés net dans leur course et s'étaient plantés la face à moi, me dévisageant chacun leur tour après ce que je venais de leur dire. J'avais envie de les foutre dehors et de leur claquer la porte au nez, mais là tout de suite, il m'était impossible de bouger. Même pleurer ou hurler, je n'y arrivais pas. Étais-je censé me défendre de leur accusation qui était vraie ? Ou les laisser m'enfoncer un peu plus encore pour venger ce que je venais de leur balancer sans raisons apparentes. Et alors que je fixais Aksel, la tête toujours baissée, je pus deviner sur ces lèvres ce qu'il venait de murmurer à mon attention. C'était dur, mais rien à côté de ce que je lui avais dit quelques secondes plus tôt...

" Vous avez raison... Je suis devenue mauvais. Je n'arrive pas à me relever depuis son départ... J'ai besoin de temps, mais ça ira. Pour le moment, je suis juste un poison du quel, vous devez vous éloigner... Croyez-moi. " Je venais de prononcer ces quelques mots avec beaucoup de difficultés. J'avais essayé de contrôler les tremblements de ma voix pour pas qu'ils prennent ça comme un appel à l'aide. J'avais réellement besoin d'être seul. J'étais en train de me détruire, j'en étais conscient et je n'arrivais pas pour autant à sortir de ce trou dans lequel j'étais en train de m'enterrer tout seul. " Laissez-moi tranquille maintenant s'il vous plaît... " Ma voix était suppliante mais à peine audible. J'étais épuisé de me battre contre mes frères et mon mal-être me volait toute mon énergie peu à peu. Alors la dernière chose dont j'avais besoin en ce moment était de savoir que j'embarquais mes frangins avec moi dans cette chute et que je détruisais peu à peu les Griffin avec mes conneries. Ce rôle-là, c'était celui de Ioan, pas le mien.
© Codage par Pearl Trees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t133-ahi-je-cherche-desespereme http://www.pearl-trees.net/t29-ahilan-griffin-un-jour-grif
avatar


modérateur
► MA PETITE BOUILLE : Louis Tomlinson
► PSEUDO : Bittersweet
► ÂGE : 24
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 27/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 393
► EMPLOI/ÉTUDES : Étudiant en langues étrangères
► EN CE MOMENT :
Tashamin


MessageSujet: Re: #TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted    Dim 14 Sep - 13:56

" You miss one person and

the whole world is deserted... "

 

FEAT Ahilan & Aksel & Benjamin Griffin



Une telle course poursuite dans la demeure des Griffin n'était pas arrivée depuis un petit moment, depuis le départ de Ioan en réalité. Depuis qu'il n'était plus là, plus rien n'était comme avant, et malgré leurs discordes, cela manque à Benjamin. Et voir ses autres frères être mal à cause de cela, même si Aksel le cache plutôt bien, ça lui fait mal aussi. Alors depuis des mois, il ne leur avait plus fait aucune vacherie, pas plus qu'eux ne l'avaient emmerdé. Mais là, de voir le blondinet avec les livres de Jakob et donc comprendre par la même occasion qu'il a trouvé SA cabane, ça ne lui plait pas du tout et il ne peut s'empêcher de lui crier dessus. Et puis, ça manque aussi ces chamailleries, ça rend la maison plus vivante. C'est pour cette raison d'ailleurs que la lettre qu'il a écrite à Ioan, il a fini par la lui envoyer, même si au départ ce n'était pas dans ses intentions, tout comme il n'a jamais fait lire l'autre à sa famille, cette fameuse lettre pour laquelle il poursuit Aksel dans les couloirs et qu'ils viennent d'arriver dans la chambre d'Ahilan.

Ahilan qui leur demande assez sèchement de déguerpir. Benji est en colère contre son frère, mais cette fois ce n'est plus contre Aksel, il est en colère contre le pakistanais, parce qu'il se morfond depuis des semaines, et que ça ne sert strictement à rien. Il est en colère contre lui, parce qu'il préférait encore le voir lui faire la misère, que dans cet état de larve, scotché toute la sainte journée devant ses jeux vidéos. Il est en colère contre lui, parce qu’il est mal pour lui, parce qu'il le comprend, parce qu'à lui aussi, Ioan manque. Il est en colère contre lui, et cette fois, il le lui fait savoir. Il ne s'attend d'ailleurs pas à entendre Aksel tenir avec lui et ça le surprend. Un sourire s'esquisse sur son visage, léger et rapide, même pas le temps qu'aucun d'eux ne puisse le voir.

Plus étonnant encore que de voir le letton tenir avec lui, c'est d'entendre Ahilan dire plus calmement qu'ils ont raison, alors qu'il s'attendait à voir son frère s'emporter et les foutres proprement dehors, leur claquant la porte au nez. Mais au lieu de ça, il perçoit des tremblements dans sa voix et ses paroles le blessent. « T'as pas le droit de dire ça. » Faisant fi de sa demande de le laisser tranquille, Benji avance vers le lit de son frère et se tient debout, droit, près du bord en plantant son regard dans celui d'Ahilan. « T'es tout sauf ce que tu dis, tu m'entends. » Benjamin lui parle un peu sèchement, mais c'est surtout pour le faire réagir. « C'est Ioan le connard. Il est parti en nous laissant derrière lui. Il reviendra peut-être, ou peut-être pas, j'en sais rien. Mais tu ne peux pas le laisser te rendre comme ça. Il a fait son choix et on peut rien y faire. » Le châtain s'arrête quelques secondes et recule de deux pas du lit, ayant un peu peur malgré tout de la réaction que pourrait avoir Ahilan, avant de poursuivre. « Je sais que je suis qu'un petit con merdeux à tes yeux, mais pour le coup, c'est pas moi le crétin qui vous fait du mal. Et le départ de Ioan ne te donne pas le droit de blesser Aksel encore plus. » Benji finit par se taire, se rendant compte qu'il est en train de détruire sa réputation d'emmerdeur numéro un. Ils ne savent pas qu'il les aime, ils ne savent pas qu'il prend leur défense, il n’a pas l'intention de le faire devant eux. Tout ce qu'il veut, c'est ne plus voir ses frangins être mal par la faute de Ioan.
© Codage par Pearl Trees

_________________

A friend is one who knows you and loves you just the same

"  When we honestly ask ourselves which person in our lives means the most to us, we often find that it is those who, instead of giving advice, solutions, or cures, have chosen rather to share our pain and touch our wounds with a warm and tender hand "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t90-benji-better-than-words http://www.pearl-trees.net/t32-benji-we-re-making-all-the-
avatar


fondateur
► MA PETITE BOUILLE : Zayn Malik
► PSEUDO : future mrs. payne
► ÂGE : 24
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 27/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 124
► EMPLOI/ÉTUDES : Caissier au super marché
► EN CE MOMENT :

Kenilan ♥️ - L'enfoiré - Roro

MessageSujet: Re: #TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted    Dim 14 Sep - 18:14

" You miss one person and

the whole world is deserted... "

 

FEAT Aksel Griffin & Benjamin Griffin


Après ce que je venais de dire, je me doutais qu'il ne me laisserait pas tranquille aussi rapidement que je le leur avais demandé. J'aurais pu imaginer que mon petit blond lui s'avance et essaye de me convaincre du contraire, mais à mon plus grand étonnement, ce fut Benjamin qui s'avança en premier vers moi. D'une voix ferme, il venait de contredire ce que je venais de dire en me regardant droit dans les yeux, tout en prenant ma défense en quelque sorte.

Je connaissais "le petit secret" de Benjamin et sa façon de nous défendre bien à lui, mais dans le fond je m'étais toujours dit qu'il nous avait défendus par rapport au nom "Griffin" qu'il portait lui aussi que par réelle conviction. Mais là les parents n'étaient pas là pour pouvoir le féliciter et nous dire ensuite " Vous voyez les garçons, vous êtes mauvaises langues avec votre frère... Benjamin, il est toujours là en cas de besoin. " Et qu'on lève tous les trois les yeux au ciel en secouant la tête devant tant de conneries. Non, personne n'était là pour l'écouter, hormis Aksel et moi, et pourtant il me défendait...

Cela faisait plus de dix-sept ans que j'avais débarqués dans sa vie et pas une seule fois, il ne l'avait fait devant l'un de nous... Même pas quand j'en avais eu besoin à l'école et que Ioan n'était pas encore là pour me serrer la main et foncer dans le tas sans réfléchir avant de revenir vers moi tout fier d'avoir réagi. Non Benjamin avait le don d'ignorer les gens qui se moquaient de moi et rigolaient même avec eux du petit pakistanais qui ne comprenait rien de ce qu'on lui racontait... Quel enfoiré quand j'y repense ! Visiblement le départ de Ioan avait bouleversé encore plus de choses que je ne l'imaginais pour qu'il puisse l'ouvrir comme ça devant nous.

Il venait d'insulter Ioan de connard, mon poing se serra instinctivement et ma mâchoire se contracta. De quel droit, il se permettait d'insulter mon frère ? Non mais il croyait quoi ? Sous prétexte qu'il m'avait plus ou moins défendu tout lui était permis à ce morveux peut-être ? Ses mots me faisaient mal, je savais que dans le fond, il n'avait pas tort et qu'à présent, je ne pouvais plus rien faire. Il avait dû remarquer mon état de nervosité, car il fit quelques pas en arrière pour s'éloigner de moi, hésitant sur la réaction que je pourrais sans doute avoir vu mon humeur du moment. Mon regard se posa sur Aksel, j'étais navré de ce que je m'apprêtais faire, mais je n'avais pas vraiment le choix si je ne voulais pas l'entrainer avec moi dans cette mauvaise route que je prenais. " Pour une fois que je suis d'accord avec toi... " Dis-je tout bas en direction de Ben. " Ioan est un connard. Ce n'est plus un Griffin qu'on soit tous d'accord. Si l'un de vous a quelque chose à dire à ça, il sort immédiatement et peut se considérer lui aussi mort pour moi comme Ioan. C'est le moment de choisir son camp les gars. Aksel, on t'écoute... T'es avec nous ou avec lui ? " Mon ton, c'était voulu ferme et quelque peu agressif pour leur montrer que j'étais tout sauf en train de rire. Mon regard noir fixait Aksel, c'était à lui de jouer maintenant. Je serrais ma main et priais intérieurement pour qu'il ne foire pas sur ce coup-là. Si tout se passait bien, il prendrait automatiquement la défense de Ioan en disant qu'il avait fait son choix et qu'on devait le respecter et qu'il ne choisirait pas entre l'un de ses frères. Je connaissais la fidélité de mon petit blondinet par cœur. Je lui demanderais alors de sortir de ma chambre et je lui dirais froidement que lui aussi est mort pour moi. Alors que rien de tout ça ne s'était encore produit, j'en avais déjà la boule au ventre... J'allais briser mon petit frère, mais c'était la seule chose à faire si je voulais qu'il arrête d'essayer de me sauver et qu'il ne me suive pas sur ce mauvais chemin que j'étais en train de prendre.
© Codage par Pearl Trees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t133-ahi-je-cherche-desespereme http://www.pearl-trees.net/t29-ahilan-griffin-un-jour-grif
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Niall cutie Horan
► PSEUDO : PUDDING MORPHINA
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 25/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 48
► EN CE MOMENT :

MessageSujet: Re: #TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted    Dim 21 Sep - 13:52

" You miss one person and
the whole world is deserted... "



FEAT Ahilan & Aksel & Benjamin Griffin



La réponse de Ahi te choque. T’aimes pas qu’il parle de lui comme ça. Tu peux pas t’empêcher de penser que ce qu’il dit est faux et que toi, tu trouves que bon, même s’il est insupportable en ce moment, tu pourrais évidemment pas vivre sans lui. Lui et Ioan t’ont tellement aidé, et aimés quand t’es arrivé. T’aimes pas qu’il se dénigre comme ça. Alors tu fronces les sourcils. Ton cœur se resserre dans ta poitrine et t’as envie de taper Ahilan pour qu’il se réveille et qu’il redevienne le même qu’avant le départ de Ioan. Mais manifestement, Benjamin avait eu la même idée. Il prend la parole avant toi « T'as pas le droit de dire ça. » D’accord, tu hoches très faiblement la tête. « T'es tout sauf ce que tu dis, tu m'entends. » En soit, t’es d’accord aussi. Sauf que tu peux pas vraiment dire le contraire. Depuis le départ de Ioan, Ahilan est VRAIMENT affreux, autant avec toi qu’avec Benjamin. « C'est Ioan le connard. Il est parti en nous laissant derrière lui. Il reviendra peut-être, ou peut-être pas, j'en sais rien. Mais tu ne peux pas le laisser te rendre comme ça. Il a fait son choix et on peut rien y faire. » Quoi ? Non. Ioan est pas un connard. Il aurait pas dû partir comme ça, d’accord, mais tu peux pas t’empêcher de penser que Benjamin essaye de se rapprocher d’Ahilan aux dépends de Ioan et ça t’énerve. Il croit quoi lui ? Que maintenant que Ioan est parti, la place est libre ? Ouais bah non, désolée l’affreux ! Tu fronces les sourcils, attendant qu’ils s’adressent directement à toi ou te parlent. Ioan te manque. Lui, il te laissait jamais de côté. Et jamais il aurait accepté quelque chose comme ça. Benjamin parlant normalement à Ahilan, sans crier ? Non mais où on va ! « Je sais que je suis qu'un petit con merdeux à tes yeux, mais pour le coup, c'est pas moi le crétin qui vous fait du mal. Et le départ de Ioan ne te donne pas le droit de blesser Aksel encore plus. » Hein ? Tu peux pas t’empêcher de tourner ta tête, étonnée vers un Benjamin qui a fini par se taire. Est-ce qu’il vient vraiment de prendre ta défense là ? Tu hausses les épaules et recommence à contempler le sol. Comme absent. T’as plus rien à dire. En fait, si, t’aimerais bien défendre Ioan, mais c’est vrai que tu sais pas trop comment. Il a été vraiment pas cool de partir en vous laissant tout seuls, Ahilan et toi, avec Benjamin. « Pour une fois que je suis d'accord avec toi... » T’aurais surement rit si la situation était pas celle-ci. Ahilan et Benjamin Griffin, d’accord ? Ouais nan, pas forcément croyable !

Et alors que tu pensais que, peut-être, la situation allait s’arranger, et que, peut-être, t’arriverais à mettre du plomb dans la tête de tes frères à propos de Ioan, y’a Ahilan qui te casse tes espoirs. « Ioan est un connard. Ce n'est plus un Griffin qu'on soit tous d'accord. Si l'un de vous a quelque chose à dire à ça, il sort immédiatement et peut se considérer lui aussi mort pour moi comme Ioan. C'est le moment de choisir son camp les gars. Aksel, on t'écoute... T'es avec nous ou avec lui ? » Tu relèves la tête vers lui. Il vient pas réellement de te demander ça si ? De choisir lui et Benjamin ou Ioan. Tu peux pas choisir. Tu les aimes tous. Pas Benjamin, mais quoique si y’avait pas eu Ahilan et Ioan, qui sait ce qui serait arrivé. Mais Ioan et Ahilan, c’est tes frères tous les deux. Tes frères inséparables. Ou du moins qui l’étaient à une époque. Ils peuvent pas te faire ça. Il peut pas te faire ça. Te demander de choisir entre eux deux. Tu veux pas d’une famille complètement dérangée. Tu veux d’une famille unie. Avec ou sans Benjamin, on s’en fout. Tu veux juste pas avoir à choisir entre Ioan et Ahilan. Tu baisses les yeux, supportant pas le regard d’Ahilan sur toi. Tu commences à balbutier quelques mots. « Je… Je… » Mais tu peux pas continuer, t’as une boule dans la gorge. Tu sais trop bien ce qu’il va se passer. Tu sais déjà ce que tu vas dire, parce que tu peux pas exclure Ioan de ton cœur, tu l’aimes bien trop pour ça. Alors Ahilan va te rejeter. Et d’y penser, une larme solitaire coule sur ta joue. « Je… » Mais encore une fois, ta phrase reste coincée dans ta gorge. Tu renifles, et lèves les yeux. Mais tu regardes pas Ahilan, t’oses pas. Tu sens encore son regard sur toi. Alors tu fixes juste un peu à côté de sa tête. Mais tu le vois pas. T’essayes de pas le regarder, parce que tu veux pas voir la réaction qu’il aura lorsque tu prendras la défense de celui qu’il pense traitre. « Ioan… Il… Je… » Tes pensées sont cohérentes mais sans l’être. Tu rebaisses les yeux. « Il a la chance… Peut-être, de revoir… De retrouver… De connaître ses parents. Les miens sont morts. Les siens non. Enfin mes biologiques. » Tu renifles, essuie une autre larmes et continue, mais cette fois, tu oses regarder Ahilan. Et t’aurais pas dû. Tu baisses les yeux immédiatement. « S’il te plait Ahi… Me… Me… Me demande pas ça… » Tu trembles doucement, et tes larmes coulent silencieusement. Tu sais qu’il va te rayer de son cœur si tu dis la suite, mais pourtant tes lèvres bougent toutes seules. « Tu sais bien que je peux pas choisir… Fais… Fais pas ça… » Tu sais pas bien si tu fais référence au choix qu’il t’a donné ou à la réaction que tu t’attends à avoir de sa part. Ahilan, c’est ton frère et tu l’aimes. Si il te rejette, tu sais que très bientôt, il sera plus le seul déprimé à la maison.
© Codage par Pearl Trees

_________________

Comment je suis censé réagir quand on me demande de choisir? Je veux pas avoir ce choix, je veux pas qu'on le fasse pour moi, je veux une famille unie, de nouveau. C'est trop demander? Je veux pas finir l'cul entre deux chaises, avec finalement, personne à qui parler, vers qui me tourner. Je suis le plus jeune, le plus fragile, ils ont tendance à l'oublier.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


fondateur
► MA PETITE BOUILLE : Zayn Malik
► PSEUDO : future mrs. payne
► ÂGE : 24
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 27/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 124
► EMPLOI/ÉTUDES : Caissier au super marché
► EN CE MOMENT :

Kenilan ♥️ - L'enfoiré - Roro

MessageSujet: Re: #TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted    Dim 21 Sep - 17:57

" You miss one person and

the whole world is deserted... "

 

FEAT Aksel Griffin & Benjamin Griffin


Ma gorge se serrait. Mon cœur aussi. J'avais mal. J'étais roi de l'auto-destruction depuis peu et je n'avais qu'une envie hurler, hurler et hurler encore jusqu'à ne plus avoir de voix. Ainsi, je n'aurais peut-être plus le besoin de me justifier sur mon mal-être ou mes choix...

La douleur et la peine prenaient possession de mon corps petit à petit sans que je puisse faire quoi que ce soit pour les stopper. Je me détestais et je détestais Ioan à cet instant précis comme jamais jusque-là. Si seulement il pouvait voir ce qu'il nous avait fait... Si seulement il était là pour voir la façon dont sa famille se déchirait par sa faute. J'étais en train de la détruire à ma façon aussi et je blessais mon petit frère, celui qui avait toujours répondu présent dans n'importe quelle situation, bonne ou mauvaise. En leur disant que j'étais devenue du poison, je ne mentais pas. J'aurais aimé pourtant et que tout ceci ne soit qu'une mauvaise blague. Ce n'était pas drôle, même pas un peu... Les Griffin partaient belle et bien en fumée. Je pensais à nos parents et au bordel qu'on était en train de mettre dans leur vie. Est-ce qu'ils regretteraient de nous avoir adoptés ? Est-ce qu'eux nous aimeraient toujours peu importent ce qu'on pouvaient dire ou faire ? Toutes ces nouvelles questions me blessaient d'avantage en imaginant le pire.

Je connaissais mes frères par cœur. Ce qu'ils aimaient, ce qu'ils détestaient, leurs petites manies et évidemment, ce qui les blesserait... J'étais conscient du bordel que j'étais en train de mettre à mon tour et je n'étais pas franchement sûr de moi pour le coup, mais mes idées étaient loin d'être géniale en ce moment, alors sans avoir de plan B, je m'en tiendrais à mon plan A : Éloigner Aksel de moi et laisser croire à Benjamin qu'il a le droit d'insulter Ioan devant moi sans que ça ne me fasse quoi que ce soit. Mon plan était merdique et tordu à la fois, mais qu'importe, c'était mieux que rien... Il reposait en intégralité sur les frêles épaules de mon frangin. Aksel ne pourrait pas choisir entre nous deux - bien trop fidèle et gentil pour choisir l'un de nous deux directement - et de ce fait, je lui ferais choisir Ioan par obligation. Encore une fois, c'était Ioan qui remportait tout et moi, je me coltinais Benjamin, le frère agaçant qu'on faisait semblant de détester ! Encore une fois mes pensèes allèrent vers Ioan... J'aurais voulu qu'il voit cette nouvelle alliance qui l'aurait rendu fou de rage. Il m'aurait frappé en me demandant si tout allait bien dans ma tête pour faire ça. Non, tout n'allait pas bien ! Rien n'allait bien à vrai dire. Certains diront certainement que je suis trop dans l'exagération, mais si certains ont des âmes sœurs, des meilleurs amis... Moi, j'avais Ioan. Il était ma moitié, ma vie, mon pilier. Il était la bouée qui me gardait la tête hors de l'eau et sans lui je coule, c'est aussi simple que ça.

Je ne voulais pas affronter le regard d'incompréhension de mon petit blond. Je n'osais pas penser à ce moment ou je lui balancerais qu'il n'était désormais plus mon frère et que lui et Ioan étaient morts pour moi. Je regardais le sol tâché ce qui me ramenait à cette fois ou Ioan, Aksel et moi avions eu la bonne idée de prendre une des bouteilles dans la cave à vin de papa pour l'éclater dans notre propre chambre pour pouvoir accuser Benjamin. Mes frères et nos conneries me manquaient horriblement. Même les hurlements de Benjamin me manquaient. Un peu plus d'un mois s'était écoulé depuis le départ de Ioan et aucune connerie, aucune réelle dispute n'avait éclaté... Seul le silence et l'ennui régnaient à présent.

Mes dents grincèrent en entendant Aksel renifler et naturellement, mes yeux se fermèrent et mon visage se détourna de leurs regards. Comment avait-on pu en arrivée là ? Comment avait-on réussi à oublier la famille que nous étions il y a si peu de temps ? Comment j'avais pu pactiser avec l'ennemi pour justifier la perte de mon frère... J'avais tellement envie de prendre mon petit frère dans mes bras en lui disant que j'étais désolé, que demain tout ira mieux et qu'à présent, ce sera nous contre le monde, mais je n'y arrivais pas. Mes pieds étaient cloués au sol, incapable de se déplacer. Je ne pouvais pas prendre le risque de l'emporter avec moi dans cette chute sans fin... Hier encore, je m'étais surpris à fumer un peu trop d'herbe et avoir des envies un peu trop sombres, qui ne me ressemblaient pourtant pas.

" Aks... " Ma voix était faible. Je ne voulais pas le blesser d'avantage, mais je n'avais pas le choix et me retrouvais devant une impasse sans issue. " Très bien, j'ai compris c'est lui que tu as choisis... Un pour tous et tous contre Benjamin, c'est ça qu'on se disait ? Bien maintenant t'oublie ça et c'est vous deux contre nous deux... Je veux plus te voir trainer autour de MA chambre ou me dire un mot sur l'autre abruti qu'on s'entende bien. Je resterais poli et courtois avec toi, mais ça s'arrêtera là... Toi et moi on n'est plus frère, considère moi comme un colocataire avec lequel tu ne t'entends pas, ça m'ira très bien! " Ioan et Aksel contre Benjamin et moi. Cette nouvelle alliance, n'avait aucun sens à voix haute,. Pourtant, c'était bien ce que je venais d'annoncer fièrement à mes deux frères stoïques. Je m'étais un peu avancé pour Benjamin, mais je ne doutais pas que Ben saurait profiter de ce nouveau malaise pour tirer son épingle du jeu et ne plus être le vilain petit canard. Tout en regardant par terre, je m'avançais vers la sortie de ma chambre. J'avais besoin d'air. De me retrouver seul, vraiment seul, sans sentir la présence de mes frères derrière l'un de ses murs. J'avais aussi besoin de me faire à l'idée de ce que je venais d'affirmer. Aksel, Ioan & Ahilan, c'était désormais fini...
© Codage par Pearl Trees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t133-ahi-je-cherche-desespereme http://www.pearl-trees.net/t29-ahilan-griffin-un-jour-grif
avatar


modérateur
► MA PETITE BOUILLE : Louis Tomlinson
► PSEUDO : Bittersweet
► ÂGE : 24
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 27/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 393
► EMPLOI/ÉTUDES : Étudiant en langues étrangères
► EN CE MOMENT :
Tashamin


MessageSujet: Re: #TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted    Jeu 25 Sep - 23:26

" You miss one person and

the whole world is deserted... "

 

FEAT Ahilan & Aksel & Benjamin Griffin



Dénigrer de la sorte Ioan en le traitant de connard devant Aksel et Ahilan, n'est pas vraiment ce que voulait le châtain, mais il lui a semblait être la seule solution pour faire réagir son frère et surtout, il n'a jamais été très doué pour les démonstrations d'affections que ce soit en paroles comme en actes, envers eux. Et puis, au final, il ne pense absolument pas ce qu'il dit, sinon, jamais il ne lui aurait écrit cette lettre, et encore moins la lui avoir envoyée pour tenter de le faire revenir. Cette lettre, il n'en a pas parlé, ni à ses frères, ni à ses parents, ne voulant donner de faux espoirs à personne, ne sachant pas comment Ioan réagirait à la réception de la lettre. Alors, entendre Ahilan être d'accord avec lui, alors qu'il s'imaginait déjà prendre son poing en pleine figure, lui fait rester bouche bée et pantois, hochant simplement la tête pour acquiescer avec lui, même s'il n'a pas envie de le faire. Mais ses mots juste avant ont parlé pour lui, il ne peut plus faire marche arrière.

Devant le manque de répondant d'Aksel face aux propos de leur frère, Benjamin se sent un peu coupable. C'est pas du tout ce qu'il cherchait lui. Il ne voulait que faire réagir Ahilan, le faire aller mieux. Vraisemblablement, et comme toujours, tout ce qu'il a réussi à faire, c'est empirer les choses. Il pousse un long soupir de découragement, mais ne dit rien pour aider le blondinet. Il se dit qu'en l'ouvrant encore une fois, il risque d'aggraver encore un peu plus la situation, d'autant qu'il comprend bien ce que le pakistanais est en train de faire, qu'il choisi pour Aksel son camp, et ce n'est pas le leur. De toute façon, le châtain sait bien que le plus jeune d'entre eux n'aurait jamais pu prendre cette décision seul. C'est un choix impossible, lui-même n'aurait pas pu prendre parti si Ahilan lui avait donné le choix. Heureusement, en quelque sorte qu'il la fait sans le vouloir un peu plus tôt. Ou pas... Parce que s'il avait fermé sa grande gueule, il n'y aurait pas de camp à choisir.

Toujours aucun son ne sort de sa bouche tandis qu'Ahilan se dirige vers la sorti de sa chambre. Les paroles de ce derniers, même s'il en était bien au courant, le blesse tout de même. Oui, avant c'était eux trois contre lui, lui contre eux trois et puis maintenant ? Pourquoi ça changerait ? Pourquoi Ahilan se mettrait subitement à s'entendre avec lui ? Benjamin reste sceptique, même si au final, il n'est pas mécontent de cette nouvelle alliance. Il va peut-être enfin pouvoir lui prouver au moins à lui, qu'il est digne d'eux, digne d'être leur frère. « Ahi... » Il fait un pas dans le but de retenir son frangin, mais se ravise. Déjà qu'Ahilan a pris le temps de les écouter, alors qu'en premier lieu il leur avait violemment demander de dégager, c'était un exploit, il ne devait pas trop en rajouter et surtout ne pas abuser. Si vraiment cette alliance avec lui peut fonctionner, c'est pas en l'étouffant dès les premiers instants comme s'ils étaient les meilleurs amis du monde que ça va aider. Il reste finalement aux côtés d'Aksel, et le regarde enfin en se plaçant face à lui, marmonnant quelques bribes d'excuses. « Je... J'suis désolé. » Benjamin détourne les yeux vers la fenêtre, n'arrivant pas à soutenir les yeux bleus et bien moins souriant et pétillants qu'à l'accoûtumée du blondinet. « Je voulais pas ça... j'voulais juste l'aider. » Benji se doute bien que son excuse doit sonner étrange aux oreilles de son frère et pourtant il est sincère. Au fond de lui, il espère vraiment que Ioan réagira à sa lettre et reviendra, même s'il en doute un peu plus chaque jour, n'ayant eu aucun retour de sa part. Il ne sait même pas s'il la bien reçu d'ailleurs.
©️ Codage par Pearl Trees


HJ:
 

_________________

A friend is one who knows you and loves you just the same

"  When we honestly ask ourselves which person in our lives means the most to us, we often find that it is those who, instead of giving advice, solutions, or cures, have chosen rather to share our pain and touch our wounds with a warm and tender hand "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t90-benji-better-than-words http://www.pearl-trees.net/t32-benji-we-re-making-all-the-
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Niall cutie Horan
► PSEUDO : PUDDING MORPHINA
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 25/08/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 48
► EN CE MOMENT :

MessageSujet: Re: #TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted    Sam 4 Oct - 14:40

" You miss one person and
the whole world is deserted... "



FEAT Ahilan & Aksel & Benjamin Griffin


« Aks… » Non… Non… T’as l’impression que tu vas vomir. T’as pas envie qu’il fasse ce qu’il va faire. Et tu sais trop bien ce qu’il va faire. Il va te faire prendre la place de Benjamin. Celle du rejeté. Il va te dire que t’es plus son frère. Tu sers la mâchoire pour pas pleurer, ce qui est particulièrement dur parce que, pour sûr, t’as envie de chialer là tout de suite. Et malgré qu’il sache qu’il te fait du mal, parce que ça se voit, parce qu’un aveugle pourrait remarquer l’aura triste que tu dégages. Triste ? Que dis-je ? T’es déçu. Tu pensais pas que ton frère serait capable de te faire ça. Pas lui. Pas Ahilan. Tes yeux sont baissés, ta mâchoire crispée, et t’as juste envie de pleurer. Et lorsqu’il continue… Lorsqu’il continue, t’es prêt à tomber par terre tellement ses paroles de font du mal. « Très bien, j'ai compris c'est lui que tu as choisis... Un pour tous et tous contre Benjamin, c'est ça qu'on se disait ? Bien maintenant t'oublie ça et c'est vous deux contre nous deux... Je veux plus te voir trainer autour de MA chambre ou me dire un mot sur l'autre abruti qu'on s'entende bien. Je resterais poli et courtois avec toi, mais ça s'arrêtera là... Toi et moi on n'est plus frère, considère moi comme un colocataire avec lequel tu ne t'entends pas, ça m'ira très bien! » La douleur que tu ressens et d’une force que tu ne connaissais pas. T’as envie de lui crier toutes les insultes du monde, t’as envie de le taper, de lui dire que c’est un connard égoïste, et qu’il a pas le droit de te faire ça à toi, le seul qu’est resté tout le temps à ces côtés. Celui qu’est resté. Celui qui tient à lui plus qu’à n’importe qui d’autre. Il a pas le droit de te faire ça. Il peut pas te rejeter comme ça. Une larme solitaire coule sur ta joue mais tu te dépêches de l’essuyer avec ta manche. Il mérite pas de te voir pleurer, ah ça non ! Tu le voix sortir de sa chambre, mais dans ta tête, t’as l’impression d’être dans un mauvais film avec la scène affreuse au ralenti. T’arrives qu’à peine à assimiler ce qu’il vient de dire. Ou plutôt tu le peux, mais tu veux pas croire que ce soit vrai. Non. Il peut pas avoir mis fin à votre trio. Pas comme ça. Il a pas pu te rejeter et se tourner vers Benjamin. Il a pas pu faire ça. T’essayes de te convaincre que ce n’était pas Ahilan, que c’est pas lui qui est sorti, que c’est pas lui qui t’as mis à l’écart, qui t’as expulsé de sa vie. T’essayes de te dire que c’est un mauvais cauchemar, et tu fermes les yeux parce que t’espères que quand tu les rouvriras, Ioan et Ahilan seront devant toi en train de rigoler ensemble et de se moquer de l’autre retardé. De les savoir loin, ça te fait aimer Benjamin encore moins, et malheureusement, lorsque t’ouvres les yeux, ton champ de vision est vide. Il n’y a rien à part le lit d’Ahilan. Inoccupé. Tes lèvres se mettent à trembler, et t’as l’impression que tu vas pleurer.

Et le champ ne reste pas vide longtemps. Benjamin se place devant toi, et tes mâchoires se contractent encore plus. C’est de sa faute tout ça. Oh, tu sais que c’est pas vrai, mais faut bien un responsable non ? « Je... J'suis désolé. » Tu secoues ta tête en soufflant d’une façon dédaigneuse. Lui ? Désolée ? Bien sur oui ! T’es le vilain petit canard maintenant, plus lui, toi ! Et il va en profiter. Il va se venger. Qu’il le fasse ! Allez ! Mais qu’il vienne pas s’excuser. « Je voulais pas ça... j'voulais juste l'aider. » Il a détourné les yeux. 'Bah quoi ? T’as peur de me faire face crétin ?' tu penses. Mais tu dis rien. Parce que maintenant Ahilan est de son côté et qu’il t’as éloigné de lui. Et que c’est Benjamin qui l’a maintenant. Et que toi, t’es seul. Et que seul contre Benjamin, t’as aucun droit. Surtout que désormais, aucune surprise si en insultant Benjamin, tu vois débarquer Ahilan pour le défendre. Et comme c’est la dernière scène à laquelle t’as envie d’assister, bah tu te tais. Tu baisses les yeux au sol. Tu passes à côté de lui, pour aller à la porte et sortir. Tu sais qu’il y a encore des choses que vous avez pas réglés tous les deux. Alors, même si t’as la mains sur la poignée, tu te retournes vers lui, et tu l’appelles « Benjamin. » Tu baisses les yeux, t’as envie de voir sa tête te regarder, tu voulais juste attirer son attention, qu’il t’écoute. « Ton pull est sous ton matelas. Quant aux livres, tu connais rien à Jakob, et tu connais pas l’histoire de ces livres, ni son histoire à lui tout court. T'as Ahilan maintenant, et à cause de toi, il veut plus me parler. Mais ça suffit pas manifestement. Avec Jakob, ce sera assez tu crois ? » Tu lèves les yeux vers lui, ne cherchant même pas à voire sa réaction, et tu te retournes, ouvre la porte et sort. T’as la vague impression que t’as lancé un autre sujet et que vous allez devoir en reparler avec Benjamin. Mais pour le moment, tu lui en veux tellement que s’il te parle, tu risques de le faire finir à l’hôpital.
© Codage par Pearl Trees

_________________

Comment je suis censé réagir quand on me demande de choisir? Je veux pas avoir ce choix, je veux pas qu'on le fasse pour moi, je veux une famille unie, de nouveau. C'est trop demander? Je veux pas finir l'cul entre deux chaises, avec finalement, personne à qui parler, vers qui me tourner. Je suis le plus jeune, le plus fragile, ils ont tendance à l'oublier.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: #TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted    

Revenir en haut Aller en bas
 

#TeamGriffin - You miss one person and the whole world is deserted

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» miss petite bergere pot de colle ( evreux 27)
» Haïti Couronne une Nouvelle Miss
» Anastagia Pierre Américaine d’origine haïtienne couronnée Miss Florida USA 2009
» Miss Haïti prendra d'assault Miss Univers le 23 Août!
» L'anniversaire de Miss Gwenny !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees - Version 2  :: 


Pearl Trees
 :: Pines Square
-