AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nate & Max | The Lion's Roar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Emma Stone ♥
► PSEUDO : Emi Burton
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 03/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 75
► EMPLOI/ÉTUDES : Fleuriste

MessageSujet: Nate & Max | The Lion's Roar   Lun 13 Oct - 22:01

The Lion's Roar

Nate & Max

Dans sa boutique, Maxine voyait souvent des hommes acheter des fleurs pour la femme qu’ils aimaient. Certains en achetaient pour se faire pardonner d’une faute, d’autre pour dissimuler une tromperie, et d’autres en achetaient simplement pour faire plaisir, pour voir un sourire s’étendre sur le visage de leur bien-aimée. Elle les reconnaissait facilement maintenant, les hommes vraiment amoureux, qui, en payant, parlaient de leur petite-amie, fiancée ou épouse avec les yeux qui brillaient, le sourire niais aux lèvres. Les voir comme ça, ça l’attendrissait autant que ça la blessait. Leith la regardait comme ça aussi, avant. Ca faisait bien longtemps maintenant, mais la blessure était toujours là, si présente que ça la détruisait. Peut-être que revenir ici était une mauvaise idée finalement, elle aurait peut-être mieux fait de disparaître ? Et pourtant, durant tout son traitement, la seule chose qui la tenait en vie, c’était l’idée de le revoir un jour. Elle avait besoin de lui comme elle en avait toujours eu besoin, sans doute même plus. Mais cette fois, il ne la chercherait pas, cette fois ce n’était pas lui qui insisterait, au contraire, il la repousserait très certainement. Ils auraient pu être heureux, et elle avait tout gâché, c’était ce qu’il avait dit, et il avait terriblement raison. Encore une fois, elle gâchait tout, à croire qu’elle n’était capable que de ça. Il fallait qu’elle cesse de s’apitoyer sur son sort, il fallait qu’elle agisse.

Elle était en train de réfléchir à comment, les yeux dans le vague lorsqu’un client approcha de la caisse, une douzaine de roses rouges en main. Ca lui rappelait des souvenirs. « C’est le grand soir ? Vous vous lancez ? » Elle l’avait déjà vu plusieurs fois cet homme, toujours très prévenant, apparemment fou amoureux de sa petite-amie, presque trop. Il lui sourit et hocha timidement la tête. « J’ai tout préparé pour que ce soit parfait, je lui prépare son plat préféré, on ne sera que tous les deux, comme elle aime. Ca fait des mois que j’y pense, et que je trimbale la bague partout. Ce soir, je me jette à l’eau. » Elle sourit à son tour, nostalgique. Elle se demanda alors si Leith avait eu la même discussion, la même façon d’agir avant de la demander en mariage. Elle avait été si heureuse quand il s’était lancé. « Tout ira bien j’en suis sûre. Vous avez prévu ce qu’il y a de mieux, et en organisant tout ça vous lui montrez que vous la connaissez vraiment. Alors bonne chance. » Elle leur souhaita inconsciemment tout le bonheur du monde, espérant réellement que la demoiselle accepte sa demande.

« Et vous, vous avez quelqu’un dans votre vie ? » Cette question lui faisait toujours mal. « Non, pas depuis longtemps. » Il lui souhaita alors de trouver le bonheur, sans connaître sa situation, et parti après avoir payé. Le bonheur, elle y avait eu le droit, mais elle l’avait laissé s’en aller. Leucémie, c’était la malédiction de la famille. Elle aperçut alors quelqu’un au coin du magasin, hésitant apparemment entre toutes les variétés de fleurs présentes en boutique. Elle sourit, se demandant pourquoi cet homme venait acheter des fleurs. Elle aimait imaginer des raisons à ses clients, imaginer les réactions lorsque les fleurs étaient offertes, elle aimait l’idée d’avoir pu contribuer à l’évolution d’une relation. Elle s’approcha alors de son client, tout sourire. « Je peux vous aider monsieur ? Vous cherchez quelque chose de particulier ? » Lorsqu’il se retourna vers elle, elle ne put s’empêcher de froncer légèrement les sourcils. Elle l’avait déjà vu quelque part, son visage semblait familier, mais où ? Peut-être qu’elle l’avait croisé dans la rue à plusieurs reprises, ou peut-être était-il déjà venu ici ? Ce n’était pas totalement impossible après tout.

code by Silver Lungs

_________________
A Step You Can't Take Back

Ces derniers temps, pour Maxine, il n’y avait pas grand-chose de plus important que son métier. Avant, bien sûr, elle avait bien plus que ça, et à vrai dire, sa profession n’était pas d’une si grande importance, même si être au milieu des fleurs l’apaisait et la passionnait. Avant, elle avait tellement plus que ça, tellement plus important. Elle souriait bien plus, plus franchement, elle avait quelque chose à quoi s’accrocher. Aujourd’hui, elle l’avait perdu, elle s’était noyée mais tentait de garder la tête hors de l’eau. Elle s’accrochait à un seul minuscule et impossible espoir : celui de tout recommencer à ses côtés, qu’il lui pardonne, mais ça n’arriverait certainement pas, puisqu’il ne savait pas les vraies raisons qui l’avaient poussée à faire ces choix. Elle était revenue en ville pour lui, mais il ne voudrait sans doute plus d’elle.

Voir des clients acheter des fleurs pour leur compagne lui faisait toujours un petit pincement au cœur. Elle trouvait ça beau, elle aimait l’idée de participer un tout petit peu à ce bonheur, et pourtant, chaque fois, ça lui rappelait ce qu’elle avait perdu. Quand on lui demandait si elle avait quelqu’un dans sa vie, elle répondait toujours de la même manière : un sourire poli et nostalgique, un peu triste, et secouait la tête à la négative en répondant que non, pas depuis longtemps. Certains connaissaient l’histoire, celle-ci ayant révélé le caractère bavard de la ville, et lui lançaient un regard légèrement dégoûté qui signifiaient qu’ils savaient ‘ce qu’elle avait fait’, quant à d’autres, ils se contentaient de sourire d’un air désolé, ignorant tout de leur histoire et des ragots qui avaient circulé quelques années auparavant. Elle était seule maintenant, c’était tout, peu importait comment, elle était seule, il n’était plus là, et il lui manquait terriblement. Il ne comprendrait sans doute jamais.

Après avoir échangé quelques mots avec un client prêt à faire sa demande à sa petite-amie, de la même façon que l’avait fait Leith, Maxine s’aperçut qu’un autre client, un peu plus loin, semblait perdu au milieu de toutes les variétés de fleurs qu’elle proposait. Ce n’était pas si étonnant que ça, après tout, tout le monde ne s’y connaissait pas dans ce domaine. Elle s’approcha donc de lui, sourire aux lèvres, dans le but de l’idée. Sa tête lui disait quelque chose mais elle ne savait plus où elle avait bien pu l’apercevoir. Elle lui proposa donc son aide, et le jeune homme sembla prendre sa proposition d’un très bon œil. Sa réponse fit rire la jeune femme. Il n’était pas très clair dans ses pensées apparemment. « Est-ce que c’est pour votre petite-amie ? Votre femme ? Pour une occasion particulière peut-être ? Je peux vous aider à trouver ce qui pourrait le mieux convenir si vous m’en dites un peu plus. » Après tout, chaque fleur pouvait décrire un sentiment, un événement, une pensée, une personne. Chaque fleur correspondait à un message, et il était important de ne pas se tromper de bouquet pour une occasion précise. Pour elle, c’était quelque chose d’impardonnable, quelque chose de très important, aussi important que le message lui-même.

code by Silver Lungs


Spoiler:
 

_________________
A Step You Can't Take Back


Ce n’était pas toujours facile de conseiller un client sur le bon bouquet ou la bonne fleur à prendre. Maxine prenait toujours très à cœur son métier, peut-être un peu trop, et peut-être que pour certains c’était inutile, mais elle voulait que tout soit parfait. Elle ne voulait pas que ses clients laissent passer le mauvais message, sans doute parce qu’elle manquait de relation, elle, et qu’elle avait besoin de se raccrocher à celles des autres. C’était idiot, mais elle en avait besoin. Les fleurs, c’était son domaine, elle connaissait le sens de chacune d’elles, ou en tout cas de la majorité. Lorsqu’elle vit se client, perdu devant les nombreuses variétés de fleurs, elle lâcha un petit sourire. Encore un sans doute qui voulait faire un cadeau à une femme. Elle s’approcha pour lui venir en aide et il lui confirma ce qu’elle savait déjà : il ne savait pas grand-chose des fleurs. Elle était là pour ça après tout, pour conseiller au mieux. Certains ne voulaient pas de ses conseils, s’estimant assez débrouillards, ou manquant de temps, ou encore achetant des fleurs par simple habitude, mais lorsqu’elle avait la chance de se retrouver devant un client qui lui demandant son avis, elle en profitait.

Elle osa demander pour qui étaient les fleurs, tâchant de comprendre au mieux la situation pour ensuite le conseiller correctement. Lorsqu’il lui répondit qu’il ne s’agissait ni de sa petite-amie, ni de sa femme, mais de l’élue de son cœur, elle esquissa un sourire. Ca faisait longtemps qu’elle n’avait pas entendu ça. Leur relation ne paraissait pas si simple à en croire les paroles et les traits du jeune homme à son évocation. Elle prit un petit instant pour réfléchir, pensant à la fleur qui exprimerait le mieux le message qu’il voulait faire passer, puis se retourna vers lui. « Il y a les roses roses, c’est classique, mais ça peut tout à fait convenir pour cette situation. Ou le lis blanc, pour la pureté, ou l’iris, qui peut dire que vous êtes prêt à vous engager… ? » Elle aurait pu lui citer l’orchidée, la tulipe, et d’autres fleurs encore, mais elle se contenta de ces trois-là, pensant qu’elles correspondaient mieux. Il aurait été plus simple de choisir si elle connaissait la femme en question, mais ce n’était vraisemblablement pas le cas. Et puis, il fallait dire qu’elle ne parlait plus à grand-monde désormais. Depuis sa rupture avec Leith et son départ, elle n’avait plus beaucoup de contacts. Cet homme, elle l’avait déjà vu quelque part. Elle était incapable de savoir où, et n’avait pourtant pas l’impression de le connaître malgré le fait que la ville ne soit pas si grande. Peut-être qu’elle l’avait tout simplement croisé plusieurs fois dans la rue, mais ça lui restait en tête.

code by Silver Lungs


Spoiler:
 

_________________
A Step You Can't Take Back