AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


fondateur
► MA PETITE BOUILLE : George cuttie Shelley
► PSEUDO : long way home
► ÂGE : 23
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 29/07/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 506
► EMPLOI/ÉTUDES : Étudiant en biologie, mais donne un coup de main à la ferme de ses parents si besoin.
► EN CE MOMENT : Parfois, il regardait sa sœur Scarlett et il se demandait comment elle pouvait vivre une vie pleine, avoir tant d'amis, être si heureuse malgré sa surdité alors que lui avait toutes les cartes en mains mais n'en faisait rien. C'est à ce moment là que son téléphone vibra... "Facebook" soupira-t-il alors qu'il cliqua sur l'application. Un message privé... Brooklyn Wilson. Camden se releva brutalement, revérifia à deux fois qu'il ne rêvait pas avant de finalement ouvrir la page. Elle voulait qu'ils aillent boire un verre, ce soir !!



MessageSujet: ❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.   Jeu 4 Sep - 16:29


If this room was burning, I wouldn't even notice...  Cause you've been taking up my mind with your little white lies...BROKEN

SHE LOOKS SO PERFECT STANDING THERE...

Une semaine... Une semaine qu'il avait parlé avec Brooklyn pour la première fois, sept longs jours depuis cette heure de tutorat et toujours aucune nouvelle. Il fallait qu'il se rende à l'évidence, il était toujours aussi transparent, qu'est-ce qu'il s'imaginait au juste, que parce qu'elle lui avait demandé des cours particuliers, ça faisait de lui quelqu'un de plus intéressants ? De plus populaire ? Que nenni. Même lorsqu'il avait croisé la jolie cheerleader sur le campus dans les jours qui suivirent, ses tentatives avaient été vaines. La première fois, il avait levé la main machinalement pour lui faire coucou, mais celle-ci avait tourné la tête, faignant de l'avoir vu. La deuxième fois, alors qu'il avançait tête baissée, il était tombé nez à nez avec elle, mais encore une fois, celle-ci avait passé son chemin sans même le saluer. Dès lors, Camden comprit qu'elle et lui ne faisaient clairement pas partie du même monde, que jamais il ne pourrait côtoyer cette fille, qui pourtant, lui avait semblé plutôt sympathiques la dernière fois. Décidément, il ne comprenait pas les gens, un jour c'était blanc, le lendemain, c'était noir sans pour autant qu'il n'y ait d'explications rationnelles à ce changement de comportement. Est-ce qu'il avait fait quelque chose de mal ? Est-ce qu'il avait dit un truc qui l'avait blessée ? Il essayait de se remémorer chaque parole qu'il ait pu dire... Mais à quoi bon ? Même s'il allait la voir, elle ferait sûrement comme s'ils ne se connaissaient pas et il passerait pour un crétin, encore une fois. Il en avait parlé à Riley, mais celui-ci lui avait ri au nez "Je te l'avais bien dit que c'était de la connerie ton truc, c'était sûr ça !". Du coup Camden s'était résigné, encore une fois, il avait été naïf, il avait cru que ça s'était bien passé malgré un départ chaotique... Il s'était trompé, évidemment qu'il n'avait pas été à la hauteur, que pouvait-il bien apporter à une fille comme ça qui avait déjà tout ce dont elle avait besoin, elle était magnifique, son mec était capitaine de l'équipe de foot, un tas d'amis... Et lui... Il était juste lui, avec ses cheveux ébouriffés, un palmarès amoureux avoisinant les moins un million, et Riley, l'unique mec assez dingue pour le supporter...

Alors qu'il venait de rentrer des cours et avait passé une heure dans le bus de retour à écouter les deux filles de devant discuter de leur soirée de la veille, des mecs qu'elles trouvaient trop canons et des scandales qui avaient eu lieu, tromperies et sexe en tout genre, Camden n'avait qu'une envie... S'allonger sur son lit dans un silence absolu. Parfois, il regardait sa sœur Scarlett et il se demandait comment elle pouvait vivre une vie pleine, avoir tant d'amis, être si heureuse malgré sa surdité alors que lui avait toutes les cartes en mains mais n'en faisait rien. C'est à ce moment là que son téléphone vibra... Facebook" soupira-t-il alors qu'il cliqua sur l'application. Un message privé... Brooklyn Wilson. Camden se releva brutalement, revérifia à deux fois qu'il ne rêvait pas avant de finalement ouvrir la page.  Elle voulait qu'ils aillent boire un verre, ce soir !! Boire un verre ? Juste elle et lui ? Quelque chose lui échappait, pourquoi est-ce qu'elle lui demandait ça maintenant, est-ce qu'elle voulait s'excuser de l'avoir ignoré, est-ce qu'elle voulait de l'aide pour ses cours ? Bizarre de vouloir faire ça dans un bar... Dans la précipitation et l'excitation, Camden répondit à toute vitesse "D'accord, 19h au Joe's Bar !" et se retrouva donc comme un con avec ses questions. De peur d'avoir l'air d'un crétin, il préféra ne pas renvoyer de message et passer pour le gros lourd, mais il ne savait pas quoi faire, le stress commençait à l'envahir. Descendant quatre à quatre les escaliers, Camden fonça à toute vitesse à travers champs jusqu'à l'étable. "Maman !!!! Maman !!!!" Hurlait-il alors qu'il avançait à toute allure vers l'abri. "Cam', qu'est-ce qui se passe ?" Sa mère sortit de l'étable, inquiète par ce remue-ménage. Camden rayonnait, il était tellement content de pouvoir passer du temps avec la belle Brooklyn, même s'il n'en comprenait pas franchement la raison. "Est-ce que je peux prendre la voiture ce soir, j'ai... Euh... J'ai un rendez-vous." Il rougit au moment de prononcer ces derniers mots, et il n'en fallut pas plus à sa mère pour être aussi excitée que son fils. Elle lui attrapa les joues : "Un rendez-vous ? Comment est-ce qu'elle s'appelle ? Mon bébé a un rencard, j'suis fière de toi mon petit poussin." Elle le prit dans ses bras et le serra contre elle. "Mamaaaaaaan, tu sens le purin, c'est pas franchement très agréable ! Puis c'est pas un rencard, fin, je crois pas... Bref, j'peux prendre la voiture alors ?" Elle acquiesça et Camden refila vers la maison aussi vite qu'il était arrivé, criant un "Merciiiiiii maman, je t'aime, t'es la meilleure !" avant de remonter jusqu'à sa chambre pour se préparer.

Voilà, il était dix-neuf heures, le petit geek avait garé la voiture familiale pas trop loin du port, là où se trouve le bar dans lequel Brooklyn lui avait donné rendez-vous. Il avait emmené son sac de cours, trainant donc ses livres de maths et de biologie jusqu'à l'une des tables. Regardant à droite, à gauche, pas l'ombre d'un cheveu de la jolie pom-pom girl, alors il s'installa dans un coin et commanda un diabolo fraise en attendant. Il scrutait la porte d'entrée, la boule au ventre. Un homme s'approcha de lui, et posa sa main sur son épaule. "Ba alors mon petit gars, qu'est-ce que tu viens faire par ici ? Dis à tes parents que je passerai chercher les œufs demain à la ferme." Camden hocha la tête. "Oui monsieur, ça sera fait." Lorsque le vieil homme lui demanda de passer le bonjour à sa mère et à sa sœur, Camden, lui offrit un immense sourire, et répondit à la poignée de main qu'il lui tendait. Lorsqu'il releva la tête afin d'envoyer un dernier signe de la main à cet homme qui était encore un inconnu quelques secondes auparavant, il la vit... La raison de sa présence ici. Brooklyn Wilson venait de faire son entrée dans le bar.
(c) Bloody Storm


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t72-camcam-c-est-en-voyant-un-moustique-se-poser-sur-ses-testicules-qu-on-realise-qu-on-ne-peut-regler-tous-les-problemes-par-la-violence http://www.pearl-trees.net/t24-camcam-she-looks-so-perfect
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Ariana Grande
► PSEUDO : Enaro
► ÂGE : 23
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 03/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 54
► EMPLOI/ÉTUDES : Etudiante en sport, cheerleader & bimbo à temps plein
► EN CE MOMENT : I play with him as we play puppets and sometimes I look his eyes and i'm shamed because he's an angel in my life



On trouve toujours plus fort que soi, c'est ça la morale de l'histoire



MessageSujet: Re: ❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.   Ven 5 Sep - 13:16


Broken ♥
I'm bad for you, why you stay ?



   Plus tôt dans la journée, assise devant le miroir de sa coiffeuse, Brooklyn bouclait ses longs cheveux. Jackson n'allait pas tarder à arriver et elle voulait être parfaite, comme à son habitude. Ils s'étaient donné rendez-vous chez elle pour passer l'après-midi ensemble, sans leur bande d'amis ni joueurs de l'équipe de football. Peut-être qu'ils iraient au cinéma ou bien ils resteraient chez elle, Brooklyn ne savait pas encore ce que Jackson souhaitait faire, mais elle l'avait pour elle seule et comptait bien en profiter. Elle ne tarda pas à entendre la sonnette, Jackson venait d'arriver. Attrapant son gloss, elle appliqua du rose rapidement sur ses lèvres tout en dévalant les escaliers pour accueillir son petit ami. Une fois devant la porte, elle vérifia son apparence dans le miroir de l'entrée puis ouvrit au jeune sportif. Un sourire illumina son visage et elle se pressa d'embrasser Jackson. « Salut ! » Après les habituels rites de salutation, le couple monta vers la chambre de Brooklyn. Jackson ne pensa même pas à questionner la cheerleader sur la présence de son père, habitué au fait que la maison soit vide. Il fallait avouer que c'était une sacré chance de pouvoir organiser des soirées sans rendre de compte à personne, Brooklyn lui avait plus d'une fois sauvé la mise en lui prêtant sa maison pour accueillir ses potes. « Tu veux sortir ou bien tu as autre chose en tête ? » Tout en questionnant son petit ami, Brooklyn passa ses bras autour du cou de Jackson et déposa un baiser au coin de ses lèvres. Le sportif l'enlaça rapidement puis prit la parole à son tour, loin de donner une réponse qui plaisait à la cheerleader, ce qui semblait l'amuser. « T'en es où avec ton défi ? Ça fait déjà une semaine et j'tai pas beaucoup vu avec le looser. » Brooklyn fronça les sourcils, pourquoi n'avait-il pas oublié cette stupide histoire ? Elle s'était comportée comme la petite amie idéale durant la semaine dans l'espoir de lui faire oublier ce chantage. Elle n'avait pas envie qu'il diffuse la vidéo qu'il avait filmé à son insu, mais elle n'avait pas non plus envie de jouer à son petit jeu malsain. « Je lui ai demandé d'être mon tuteur, il a accepté, qu'est-ce que tu veux que je fasse de plus ? C'est pas comme si j'allais le croiser en boite ! » Brooklyn lâcha un soupir d'agacement, elle qui pensait passer un bon moment  avec son petit ami, elle s'était bien trompée. « Invite le à boire un verre, ce soir. » La cheerleader protesta en vain puis rendit finalement les armes, comprenant bien qu'il était inutile de marchander cette fois-ci. Jackson avait les cartes en main et comptait bien en profiter. Il devait s'amuser de la situation, jouir d'avoir Brooklyn Wilson à sa merci. L'étudiante attrapa son ordinateur portable et se connecta sur facebook afin d'envoyer un message à Camden Collins avec l'espoir qu'il ne le remarque pas avant le lendemain, mais manque de chance, il ne fallut pas plus de deux minutes pour obtenir une réponse positive de la part de l'étudiant en sciences. « Bah voilà, tu vois quand tu veux. » Brooklyn lança un regard noir dans la direction de Jackson, si elle pouvait lui mettre une claque à cet instant, elle ne se générait pas pour le faire. « Qu'est-ce que t'attends pour te préparer ? Le premier rencard c'est le plus important, tu devrais mettre la jupe que tu as achetée la dernière fois. » La cheerleader attrapa un coussin qu'elle balança de toutes ses forces dans la tête de Jackson, ne l'écoutant plus depuis un petit moment déjà. Quel genre de garçon voulait voir sa petite amie draguer un autre que lui ? Il ne devait vraiment pas tenir à elle pour agir ainsi. Lasse, Brooklyn se dirigea vers la salle de bains tout en attrapant quelques affaires. « Je ne te raccompagne pas, tu connais le chemin. »

C'est ainsi que Brooklyn Wilson se retrouva en train de se préparer pour retrouver Camden Collins au Joe's bar. Qu'allait-elle pouvoir lui dire ? Aucune idée, elle improviserait au moment venu, elle était plutôt douée pour cela. Vêtue d'une jupe patineuse noire, d'un petit pull court blanc et d'une fidèle paire d'escarpins à hauts talons, elle stationna sa voiture près du bar puis entama les quelques mètres qui la séparaient du lieu de rendez-vous. Était-ce le stress qu'elle ressentait au creux de son estomac ? Ou simplement l'humiliation que lui procurait cette marche vers son rendez-vous ? L'étudiante poussa la porte d'entrée et commença une rapide analyse du bar qu'elle avait l'habitude de fréquenter. Elle reconnut quelques visages, il fallait s'y attendre, mais ne prêta pas attention à ces quelques connaissances et avança directement vers Camden qui était déjà arrivé. « Salut Camden,  tu vas bien ? » Elle adressa un sourire à Camden puis accrocha son sac à main sur le dossier de la chaise avant de s'y installer. C'est à ce moment-là qu'arriva le serveur, qui avait l'habitude de voir Brooklyn fréquenter cet endroit. « Tiens Brooke, ça va ? Il n'est pas là Jackson ? » Le serveur lança un regard inquisiteur vers Camden puis adressa un clin d'oeil qu'il voulait discret à Brooklyn. Un sourire se dessina sur les lèvres de la petite rousse. « Ça va merci, non il n'est pas là. Je te présente Camden Collins, c'est... Mon tuteur. » Elle marqua une courte pause avant de préciser « Pour les cours. » Après cela, l'étudiante commanda une grenadine puis reporta son attention sur Camden, en espérant que cette petite parenthèse ne l'avait pas mis mal à l'aise. Il était déjà difficile de nouer un contact avec lui, elle avait peur de rendre les choses plus dures encore. Tout en sirotant sa grenadine, elle entreprit de questionner Camden pour en savoir un peu plus sur lui. « Tu as l'habitude de venir ici ? » Elle ne se souvenait pas l'avoir déjà croisé, mais peut-être venait-il à d'autres horaires qu'elle.  

_________________
Brooklyn Wilson ♥️
Là où il y a du désir, il y aura une flamme et là où il y a une flamme, quelqu'un est sûr de se bruler.
©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t85-brooke-nobody-breaks-my-heart http://www.pearl-trees.net/t80-brooklyn-on-s-est-rien-prom
avatar


fondateur
► MA PETITE BOUILLE : George cuttie Shelley
► PSEUDO : long way home
► ÂGE : 23
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 29/07/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 506
► EMPLOI/ÉTUDES : Étudiant en biologie, mais donne un coup de main à la ferme de ses parents si besoin.
► EN CE MOMENT : Parfois, il regardait sa sœur Scarlett et il se demandait comment elle pouvait vivre une vie pleine, avoir tant d'amis, être si heureuse malgré sa surdité alors que lui avait toutes les cartes en mains mais n'en faisait rien. C'est à ce moment là que son téléphone vibra... "Facebook" soupira-t-il alors qu'il cliqua sur l'application. Un message privé... Brooklyn Wilson. Camden se releva brutalement, revérifia à deux fois qu'il ne rêvait pas avant de finalement ouvrir la page. Elle voulait qu'ils aillent boire un verre, ce soir !!



MessageSujet: Re: ❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.   Mar 9 Sep - 3:08


If this room was burning, I wouldn't even notice...  Cause you've been taking up my mind with your little white lies...BROKEN

SHE LOOKS SO PERFECT STANDING THERE...

La paille qu'il serrait entre ses lèvres s'échappa de sa bouche qui s'était entrouverte automatiquement dès qu'il avait vu Brooklyn avancer vers lui. Elle était gracieuse, et d'une élégance à couper le souffle. Il avait soudain carrément honte de porter son jean noir et son T-shirt ridicule, il aurait du mettre une chemise, des chaussures vernies, faire un effort de style parce que là, clairement, si les gens ne le savaient pas, il était évident que ces deux-là n'avaient rien à faire ensemble rien qu'en les regardant. Perchée sur ses hauts talons, la pétillante jeune femme avança droit vers lui, il n'avait plus que quelques secondes pour fermer la bouche et arrêter de baver, souffler un bon coup et feindre un air détendu. Lorsqu'elle arriva à la table, Camden se pinçait les lèvres, et la contemplait de haut en bas, incapable de lui trouver le moindre défaut. Elle s'assit en face de lui et le garçon eut bien du mal à détacher son regard de la jeune femme. Il n'arrivait pas à croire qu'elle était assise là, à sa table, juste tous les deux, dans un bar, un soir... "T'es vraiment très belle ce soir, enfin, t'es tout le temps belle, mais c'est moi qui me sens pas assez bien habillé pour le coup..." Instinctivement, et comme d'habitude, il baissa les yeux en lui avouant son sentiment d'infériorité. Il devrait pourtant l'assumer, cette impression était constante chez lui, que ce soit auprès d'elle, dans les allées de l'université ou bien même parfois avec la bande le soir... Il était soit le puceau coincé, soit le nouveau, soit le geek... Il n'était jamais juste Camden Collins, un mec gentil et sympa, non, il avait toujours une étiquette, quand ce n'était pas plusieurs, qui lui collait à la peau et de laquelle il n'arrivait clairement pas à se détacher. Le serveur s'empressa de revenir à leur table maintenant que Brooklyn s'y était installée. Etonnant comme le temps d'attente était moins long tout à coup. Celui-ci fixa Camden d'un regard noir, le dévisageant sans même feindre la politesse, et mentionna délibérément Jackson afin de mettre mal à l'aise le petit scientifique. Celui-ci lui répondit par un sourire timide, faisant semblant de ne pas remarquer l'antipathie éprouvée à son égard. Il devait pensé qu'il importunait la cheerleader, ou bien qu'il était le genre de type relou qui ferait n'importe quoi pour une soirée avec elle... Mais il n'en était rien, elle était celle qui l'avait invité, et non pas l'inverse. Il lui fit salut d'un geste de la main quand Brooklyn le présenta, mais le serveur ne daigna même pas lui répondre. Il prit la commande et s'en alla sans même lui dire un mot. "Il est... avenant, oui, je pense que c'est le mot." Camden commenta l'attitude de serveur en souriant, il allait de soi qu'il n'avait pas marqué de points auprès du personnel, et il était persuadé que tous aimeraient être à sa place en cet instant. "Euh, non, comme tu peux le constater, il me parait évident que je ne suis pas franchement le bienvenue par ici..." Aussi bizarre soit-il, il était moins stressé que lors de leur dernière rencontre, sûrement le fait qu'elle ait découvert par hasard un côté de sa vie qu'il n'expose pas spécialement, qu'elle ait vu autre chose en lui qu'un intello de qui elle tirerait avantage. Brooklyn avait l'air d'une fille plutôt cool derrière son maquillage, ses fringues derniers cris et cet air superficiel qu'elle voulait se donner, il avait l'impression qu'il pouvait lui faire confiance lorsqu'elle le regardait droit dans les yeux, bien qu'une partie de son cerveau lui dise de s'enfuir en courant et qu'elle n'est absolument pas faite pour lui. Bien sûr, Cam' avait bien conscience qu'ils n'étaient pas au beau milieu d'un rendez-vous galant, elle l'avait introduit comme son tuteur et c'était sûrement la raison de leur présence ici ce soir. "Du coup, tu veux commencer par quoi ?" Il sortit de son sac tout un tas de manuels et fixa la jeune femme...

C'est à ce moment là que deux mecs approchèrent à la table et commencèrent à interpeller le petit fermier. "Collins, t'es pas à boire un chocolat chaud dans les jupes de ta mère la truie ?" C'était monnaie courante, il avait l'habitude de ce genre de réflexions immatures et il ne daigna même pas lever les yeux vers eux. Les gros lourdauds riaient aux éclats en imitant le bruit du cochon, mais devant l'absence de réaction de Camden, il se sentirent pousser des ailes. L'un des deux poussa violemment le garçon de sa chaise et celui-ci s'écroula lourdement sur le sol. Il se releva péniblement, tenant son coude amoché d'une main. "D'ailleurs, qu'est-ce que tu fais dehors si tard, il est temps d'aller au dodo, peut-être que ta sœur te lira une histoire ? Ah mais non, je suis con... Elle ne peut pas, que des cassos dans cette famille de tarés !" S'il acceptait qu'on s'en prenne à lui, moralement, même physiquement, il refusait qu'on se moque de sa sœur... "NE PARLE PAS DE MA SOEUR !!!!!!!" Il hurlait ! Camden Collins sortait de ses gonds, et l'espace de quelques secondes, il avait oublié la honte qu'il avait ressenti en tombant devant Brooklyn, ses joues n'était plus rosies par l'envie de se cacher mais par la colère. Il n'eut pas le temps de dire un mot de plus que le patron avaient déjà attrapé les deux brutes par les épaules et les dégageait de son bar. Le petit geek se rassit à leur table, frottant son coude pour calmer la douleur, et leva les yeux vers la jeune femme. Il se sentait ridicule, à la fois d'avoir été une victime si facile mais également de s'être emporté, il n'était pas ce genre de garçon et il ne comprenait pas trop pourquoi tout à coup, devant elle, il avait trouvé une assurance qu'il ne se connaissait pas. Elle avait fait ressortir en lui un aspect de sa personnalité qu'il ne connaissait pas et ça l'effrayait. "Désolé, je pense que je devrais y aller, j'suis pas à ma place ici...".
(c) Bloody Storm


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t72-camcam-c-est-en-voyant-un-moustique-se-poser-sur-ses-testicules-qu-on-realise-qu-on-ne-peut-regler-tous-les-problemes-par-la-violence http://www.pearl-trees.net/t24-camcam-she-looks-so-perfect
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Ariana Grande
► PSEUDO : Enaro
► ÂGE : 23
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 03/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 54
► EMPLOI/ÉTUDES : Etudiante en sport, cheerleader & bimbo à temps plein
► EN CE MOMENT : I play with him as we play puppets and sometimes I look his eyes and i'm shamed because he's an angel in my life



On trouve toujours plus fort que soi, c'est ça la morale de l'histoire



MessageSujet: Re: ❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.   Mer 10 Sep - 20:52


Broken ♥
I'm bad for you, why you stay ?



   Passer la soirée à s'intéresser à la vie d'un étudiant qui était son opposé n'était pas ce que Brooklyn avait imaginé lorsque Jackson lui avait envoyé un message plus tôt dans la journée pour la voir. En  général, elle était celle qui dictait les règles et qui avait le pouvoir, mais depuis quelques semaines, les rôles étaient inversés et Jackson prenait un malin plaisir à contrôler la cheerleader. Vengeance ou simple plaisir de la part du sportif, peu importe de quoi il s'agissait, cela affectait beaucoup Brooklyn qui n'avait pas l'habitude de se plier aux volontés des autres. C'est à contrecœur qu'elle avança d'un pas naturellement confiant vers la table où était installé Camden Collins, qui n'y était absolument pour rien dans cette histoire. Il était, sans le savoir, la véritable victime et c'était sûrement ce qui était le pire. Brooklyn avait toujours eu le mensonge facile, elle voyait cela comme un moyen de s'en sortir plus facilement, mais le défi que lui avait lancé Jackson dépassait tous les mensonges qu'elle avait pu dire. Jouer avec les sentiments de quelqu'un pour sauver son image était horrible, même pour Brooklyn Wilson. Assise sur sa chaise, l'étudiante remarqua rapidement le regard que posait sur elle le scientifique, difficile de ne pas le voir, il semblait subjugué et ce n'était pas pour déplaire à Brooklyn. Plaire à quelqu'un était toujours agréable, même si pour le coup, il ne s'agissait pas d'un beau gosse à la musculature de rêve et à la confiance inébranlable. Un sourire se dessina sur les lèvres rosées de la jeune femme alors que Camden la complimentait, finalement, le jeune geek n'avait pas entièrement rangé son assurance puisqu'il arrivait à utiliser ce qui pouvait ressembler à une forme de séduction. « Merci, c'est gentil. Ne t'en fais pas, tu es bien comme tu es. » Disons qu'il était suffisamment apprêté pour ne pas se faire remarquer, mais Brooklyn aurait préféré être en présence de Jackson, bien qu'il ne lui avait jamais fait de compliment qui semblait aussi sincère que ceux qu'elle venait de recevoir. Camden ne tarda pas à reprendre la parole, commentant au passage l'attitude peu aimable qu'avait eu le serveur à son égard. Brooklyn lâcha un petit rire puis haussa les épaules. « Quand on apprend à le connaître il est plutôt sympa et puis, il sert de l'alcool aux mineurs, c'est un point non négligeable. » Un sourire amusé aux lèvres, l'étudiante écouta attentivement Camden lui dire qu'il ne se sentait pas à sa place dans cet endroit, elle avait du mal à imaginer qu'on puisse se sentir mal à l'aise dans un bar fréquenté par tous les étudiants des environs, mais ne releva pas. Il était difficile pour elle de se mettre à la place de Camden et d'imaginer un instant ce qu'il vivait au quotidien. Tout en observant le jeune homme se pencher sur son sac, Brooklyn attrapa son verre et porta la paille à ses lèvres, ne tardant pas à découvrir que Camden avait amené ses livres scolaires. Il avait vraiment l'intention de fourrer son nez là-dedans alors que tout le monde s'amusait ? Elle reposa d'un geste lent son verre sur la petite table qui les séparait puis replaça une boucle de cheveux derrière son oreille droite. « Tu veux déjà étudier ? On pourrait attendre un peu, on vient à peine d'arriver. » Elle adressa un sourire au brunet puis se pencha sur la table afin de réduire la distance qui les séparait. Prise par les évènements, Brooklyn ne remarqua pas les deux étudiants s'approcher de leur petite table et fut surprise de les voir s'adresser à Camden, d'un ton moqueur. Elle les détailla rapidement du regard, essayant de se rappeler où elle avait pu les croiser puisqu'ils lui disaient vaguement quelque chose. Brooklyn se concentra sur Camden, attendant une réaction de sa part, presque ahurie de voir qu'il restait silencieux face à ses deux bourreaux. Elle aurait aimé lui dire de réagir, mais il était déjà trop tard puisque l'étudiant se trouvait à terre, sous les rires puérils des deux étudiants. Brooklyn se leva d'un bond de sa chaise, priant pour que la scène ne dure pas plus longtemps, consciente qu'elle était en train de se ridiculiser en la compagnie de Collins. « Putain, mais fermez-là. » Elle était prête à s'occuper elle-même de ce détail, mais Camden la devança en hurlant à travers le bar, visiblement énervé que les deux idiots se permettent de parler de sa sœur. Suite aux cris, les choses accélérèrent et le patron du bar ne tarda pas à mettre dehors les étudiants qui venaient de persécuter Camden. Silencieuse, Brooklyn reprit place sur sa chaise, se demandant si elle devait dire quelque chose ou garder le silence. C'était la première fois qu'une telle chose lui arrivait et elle réalisait qu'en temps normal, même sans participer, elle était assise de l'autre côté de l'arène, le côté des persécuteurs. Elle releva la tête et plongea son regard dans les prunelles noisettes de Camden, presque coupable de l'avoir emmené dans ce bar. Les paroles qui suivirent n'étonnèrent même pas la cheerleader, ayant compris l'habitude de Camden à fuir devant tous les obstacles qui se dressaient sur son chemin. « Ah non ! » Décidée à ne pas courir après le scientifique une seconde fois, Brooklyn se leva puis tira sa chaise afin de s'installer à côté de Camden. Elle tourna la tête puis porta son attention sur le visage enfantin de son interlocuteur. « Tu ne vas pas t'enfuir une deuxième fois, si tu pars d'ici, je viens avec toi. » Elle lui adressa un sourire réconfortant puis poursuivis. « Mais je pense que tu devrais attendre un peu, à cause de toi, ces deux idiots ne vont pas pouvoir s'amuser ce soir et à l'heure qu'il est ils doivent sûrement t'attendre à la sortie et bien que je sois ultra musclée et impressionnante, je ne suis pas certaine de pouvoir te défendre. » Brooklyn se mit à rire puis se permit d'attraper la main de Camden pour la serrer doucement. Elle n'était pas la meilleure quand il s'agissait de réconforter ou faire preuve de gentillesse, on ne lui avait pas beaucoup montré comment faire, mais elle pouvait apporter son assurance à Camden qui visiblement en avait besoin. « Si tu veux, on peut terminer nos verres et puis tu peux m'emmener dans un endroit où tu te sens à l'aise. » Brooklyn termina sa phrase avec un sourire de petite fille. Camden n'était pas le genre de personne qu'elle avait l'habitude de fréquenter, mais contre toute attente, il avait réussi à l'intriguer. « Ça va ton bras, tu as mal ? »


 

_________________
Brooklyn Wilson ♥️
Là où il y a du désir, il y aura une flamme et là où il y a une flamme, quelqu'un est sûr de se bruler.
©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t85-brooke-nobody-breaks-my-heart http://www.pearl-trees.net/t80-brooklyn-on-s-est-rien-prom
avatar


fondateur
► MA PETITE BOUILLE : George cuttie Shelley
► PSEUDO : long way home
► ÂGE : 23
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 29/07/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 506
► EMPLOI/ÉTUDES : Étudiant en biologie, mais donne un coup de main à la ferme de ses parents si besoin.
► EN CE MOMENT : Parfois, il regardait sa sœur Scarlett et il se demandait comment elle pouvait vivre une vie pleine, avoir tant d'amis, être si heureuse malgré sa surdité alors que lui avait toutes les cartes en mains mais n'en faisait rien. C'est à ce moment là que son téléphone vibra... "Facebook" soupira-t-il alors qu'il cliqua sur l'application. Un message privé... Brooklyn Wilson. Camden se releva brutalement, revérifia à deux fois qu'il ne rêvait pas avant de finalement ouvrir la page. Elle voulait qu'ils aillent boire un verre, ce soir !!



MessageSujet: Re: ❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.   Mar 30 Sep - 17:09


If this room was burning, I wouldn't even notice...  Cause you've been taking up my mind with your little white lies...BROKEN

SHE LOOKS SO PERFECT STANDING THERE...

Camden commençait à ranger ses affaires tant bien que mal, son coude le brûlait à chacun des mouvements rapides qu'il effectuait, il voulait s'enfuir d'ici et oublier la honte qu'il ressentait suite à cette altercation, à sa chute, à son attitude, il se sentait étouffé sous toute cette tension, c'était trop pour lui. Il n'était pas le moins du monde habitué à ce genre de choses, il n'avait encore jamais été au cœur d'une pseudo-bagarre, ni même hurlé comme ça au beau milieu d'une pièce, c'était contre-nature, lui, ce petit bonhomme calme et gentil, timide et réservé. Il n'osait même pas la regarder tandis qu'il finissait de glisser le dernier livre dans son sac, parce qu'il posait les yeux sur elle, il trouverait une bonne centaine de raisons de rester. Seulement voilà, il n'eut pas le choix, parce qu'elle protesta, et s'approcha de lui comme jamais auparavant. Sa chaise collée à la sienne, elle lui demandait de rester. Est-ce qu'il était en train de rêver, Brooklyn Wilson cherchait des raisons pour le pousser à prolonger ce rendez-vous ? Cette idée fit sourire Camden, puis il tourna au rouge vif lorsque celle-ci posa sa main sur la sienne. Son estomac venait d'effectuer au moins dix loopings, des chrysalides se fissuraient dans son corps et des milliers de papillons prenaient leur envol en même temps, il avait soudain très chaud et sa main devait être moite, heureusement pour lui qu'elle avait posé ses doigts délicats par dessus la sienne. Ses muscles s'étaient figés, il était tétanisé, comme si le moindre mouvement de sa part pouvait mettre fin à ce magnifique tableau qu'il ne voulait pas abîmer. Est-ce quelqu'un pouvait prendre une photo, là maintenant ? Parce que personne ne le croirait jamais, c'était complètement hallucinant qu'il en avait presque oublié pourquoi il avait fait ses affaires et voulait partir une minute auparavant. "Tu as raison, on ferait mieux d'attendre un peu... Je ne voudrais pas que tu les abîmes en leur envoyant un kick en plein dans le kiki !" En prononçant ce dernier mot, Camden ferma les yeux et secoua la tête. Quel mec de vingt ans parlait de pénis comme d'un "kiki", on aurait dit qu'il avait huit ans, ce n'était ni sexy, ni mature, évidemment qu'il était toujours célibataire, les filles ne pouvaient pas envisager une relation avec un garçon qui parlait comme s'il en avait cinq. Préférant ignorer la honte qu'il venait de s'infliger à lui-même, il regarda timidement la jeune femme toujours assise à ses côtés. "Oui ça va, je pense que ce ne sont que les tissus superficiels de ma peau qui sont morts, l'épiderme a été touché de manière très légère, le frottement a causé la brûlure mais rien de bien méchant..." Comme si un "ça va" n'avait pas pu suffire, il avait fallu qu'il sorte sa science, comme toujours, il était à côté de la plaque.  

Il n'avait presque pas touché à son verre, pourtant, il se sentait terriblement mal à l'aise entre ces quatre murs remplis de jeunes qu'ils connaissaient de vue mais qui ne lui avaient jamais adressé la parole, qui le regardaient de travers ou ne le calculaient même pas. D'une traite, il s'enfila tout son diabolo fraise et retint son envie de lâcher un gros rôt pour conclure son cul-sec de limonade. S'il avait été avec Riley, ils auraient sûrement fait un concours du rôt le plus dégueulasse, mais là, il était bien évidemment hors de question de jouer au gros porc en plus du spectacle qu'il avait déjà donné. "On y va ?" Ca faisait bien un bon quart d'heure que les deux gros lourds avaient été mis à la porte et il espérait bien qu'ils n'avaient pas été désespérés au point d'être encore devant la porte. Camden attrapa son sac et la main de Brooklyn en passant, laissa un billet sur la table, et prit la direction de la sortie. Jetant un regard à droite et à gauche, il ne vit rien à l'horizon. "Bon, la voie est libre on dirait..." Il serrait la main de Brooklyn si fort qu'elle devait surement sentir les battement son cœur à travers la paume de sa main tellement il était stressé. Il n'avait pas envie de se prendre une raclée maintenant, ni même de revivre la scène une nouvelle fois. Au loin, il entendit pourtant son nom... "Alors Collins, t'es pas parti pleurer dans ta ferme de Playmobil ?" L'un des deux était assis un peu plus loin, et s'approchait d'eux un sourire malsain au visage. Il jeta un œil à Brooklyn, et chuchota "Tu peux courir avec tes talons ?" Ouais, il n'allait clairement pas jouer au super-héros ce soir, il allait prendre ses jambes à son coup et fuir, il réussissait ça mieux que personne. "Un... Deux... Trois..." Le voilà qui courait à toute vitesse vers le ponton du port de pêche, situé à quelques centaines de mètres du bar. Il savait que l'autre abruti ne les suivrait pas, il avait trop bu de toute façon pour réagir à temps, et d'ici à ce qu'il entame sa poursuite, la nuit les cacherait déjà. Complètement essoufflé, Camden s'allongea sur les planches de bois du ponton, fixant les étoiles, les mains sur le ventre, puis éclata de rire. "Viens, allonge-toi." Le ponton était humide, et le petit fermier n'était pas sûr que la jeune femme continuerait à le suivre dans ses délires, mais à présent qu'ils avaient quitté ce bar, il était temps d'oublier cette mauvaise soirée et d'enfin passer un bon moment. "Souvent, je viens ici... Et je regarde les étoiles. Y'a que comme ça que j'oublie où je suis, quel jour nous sommes, et la journée atroce que je viens de passer. Je contemple le Ciel et tout devient si anecdotique, qu'est-ce qu'une mauvaise note quand on regarde toute cette galaxie qui s'ouvre à nous. Ca me fait du bien." C'était sûrement le truc le plus ridicule que Brooklyn ait entendu, mais c'était la vérité, sa vérité, et aussi particulière soit-elle, il n'avait encore jamais partagé ça avec personne, même pas avec Riley. Le ponton offrait une vue complètement dégagée sur le Ciel, et c'était son endroit à lui, un jardin secret dont il venait d'entrouvrir le portail...
(c) Bloody Storm


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t72-camcam-c-est-en-voyant-un-moustique-se-poser-sur-ses-testicules-qu-on-realise-qu-on-ne-peut-regler-tous-les-problemes-par-la-violence http://www.pearl-trees.net/t24-camcam-she-looks-so-perfect
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Ariana Grande
► PSEUDO : Enaro
► ÂGE : 23
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 03/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 54
► EMPLOI/ÉTUDES : Etudiante en sport, cheerleader & bimbo à temps plein
► EN CE MOMENT : I play with him as we play puppets and sometimes I look his eyes and i'm shamed because he's an angel in my life



On trouve toujours plus fort que soi, c'est ça la morale de l'histoire



MessageSujet: Re: ❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.   Mer 8 Oct - 22:32


Broken ♥
I'm bad for you, why you stay ?



   La main posée sur celle du scientifique, Brooklyn espérait que ce simple contact l'aiderait à faire rester Camden. Elle n'avait pas envie de le voir partir sans avoir pu faire plus ample connaissance avec lui et en toute honnêteté, la scène qui s'était déroulée sous ses yeux l'avait touché. Elle, la cheerleader sans empathie, avait réussi à ressentir un minimum de compassion envers la victime des moqueries des gars qu'elle avait l'habitude de fréquenter à l'université. Finalement, trainer avec le geek de la fac de sciences allait peut-être avoir un effet positif sur elle ou bien elle couvait quelque chose et la fièvre commençait à faire son petit effet. La deuxième option semblait la plus probable. Le regard posé sur le visage enfantin de Camden, Brooklyn écoutait avec attention chaque mot qui sortait de la bouche du brunet, soulagée de constater qu'il avait retrouvé la raison. Le vocabulaire de l'étudiant décrocha un sourire à Brooklyn, mais elle se garda bien de lui faire la remarque, ne voulant pas amplifier son malaise. Camden dégageait une innocence que Brooklyn ne remarquait chez personne d'autre, il avait ce sourire à faire craquer n'importe qui sans même en avoir conscience. Lorsqu'il osa enfin la regarder, la cheerleader porta son attention sur les prunelles noisettes du jeune homme puis elle lâcha un rire tout en se balançant sur sa chaise. « Je n'ai rien compris, mais si tu dis que ça va, je te crois, après tout c'est toi le scientifique. » Un sourire se dessina sur son visage puis elle attrapa son verre afin d'en avaler quelques gorgées. Les deux étudiants ne s'étaient pas dit grand-chose depuis le début de la soirée, pourtant, Brooke avait l'impression que le fossé qui les séparait commençait doucement à se refermer. Elle ne connaissait rien à ce gars un peu à côté de la plaque, mais elle se sentait en confiance avec lui.

La tension commençait doucement à s'apaiser, mais Brooklyn pouvait toujours ressentir le malaise de Camden qui ne se sentait pas à sa place. L'emmener dans ce bar avait été une mauvaise idée, elle aurait dû y penser avant de provoquer une altercation dans un lieu public. Non en fait, elle aurait dû dire à Jackson d'aller se faire foutre, lui et ses défis pourris qui n'allaient apporter que des problèmes. « Oui, allons-y. » Brooklyn attrapa son sac à main puis se leva de sa chaise. Un peu surprise, elle se mit à sourire malgré elle lorsque Camden lui attrapa la main. Contre toute attente, ce contact ne la dérangeait pas et c'est main dans la main que les deux étudiants se dirigèrent vers la sortie. L'inquiétude du scientifique était facilement repérable et Brooklyn serra un peu plus fort sa main pour le rassurer. Il n'avait pas à être inquiet, Camden ne s'en doutait peut-être pas, mais personne ne s'en prenait à Brooklyn Wilson. « Évidemment qu'elle est libre, tu t'attendais à un blocus ? » La cheerleader se mit à rire, mais s'arrêta bien vite quand une voix vint rompre le silence de la nuit. Les deux bourreaux n'avaient pas lâché l'affaire et semblait en vouloir au jeune Collins. Les yeux levés au ciel, Brooklyn écoutait le discours de leur interlocuteur, prête à lui faire comprendre à quel point le son de sa voix l'importunait, mais les chuchotements de Camden à son oreille l'arrêtèrent dans son élan. Courir ? Elle ? N'avait-il pas l'impression d'abuser ? Néanmoins, rien n'effrayait Brooklyn et c'est d'une voix provocatrice qu'elle répondit à Camden. « Tu me sous-estimes ? » Un sourire fendit son visage puis elle attendit le décompte du scientifique avant de prendre ses jambes à son cou et de courir à travers la rue. Pas évident de se faire la malle avec dix centimètres de talons, mais Brooklyn s'en sortait plutôt pas mal. Une fois arrivée à destination, à savoir le ponton du port de pêche, la cheerleader reprit son souffle, gardant le silence pour permettre à son cœur de reprendre un rythme régulier. Elle ne tarda pas à se mettre à rire, amusée par cette petite course improvisée. « J'espère que c'est la dernière fois que tu me fais courir comme ça, je vais finir par perdre une cheville avec toi. » Brooklyn rigola de plus belle puis se rapprocha de Camden qui était à même le sol, mains sur le ventre, le regard perdu dans le ciel. La cheerleader grimaça légèrement, elle n'avait pas envie de s'allonger sur le sol humide, mais ne voulait pas non plus rester planter là. Laissant de côté ses manières de petite princesse, elle accepta de rejoindre Camden et s'allongea à ses côtés, les yeux attirés par les étoiles qui décoraient le ciel noir de la nuit. Elle savait que le scientifique était en train de partager une part de sa personne avec elle, elle en avait conscience et elle était touchée de voir qu'il lui accordait cette confiance alors qu'il ne devait pas. Elle ne méritait pas de découvrir une personne aussi gentille que Camden, mais au lieu de se lever  et prendre la fuite tant qu'il était encore temps, Brooklyn resta allongée et écouta l'étudiant se confier. « Je ne sais pas pourquoi je n'ai jamais pris le temps de regarder les étoiles... C'est tellement beau. » Un sourire se dessina sur ses lèvres rosées puis elle tourna légèrement la tête afin d'observer Camden. « Heureusement que les mauvaises notes ne gâchent pas mes journées. Tes notes sont si importantes, Camden ? » Brooklyn avait l'impression de devoir gérer tellement de choses à l'université que finalement elle en oubliait presque le but principal. Elle faisait en sorte d'obtenir des notes tout juste correctes pour continuer sa scolarité, mais jamais elle ne mettrait cela au premier plan. Camden était tellement différent. Quel plaisir pouvait-il ressentir à briller aux yeux des profs ? Étrangement, tout cela intriguait la cheerleader. « Camden, pourquoi es-tu si discret à la fac ? Tu ne laisses personne remarquer ta présence. » Brooklyn reporta son attention sur les étoiles, désireuse de connaître la réponse du scientifique. Elle venait de découvrir un autre Camden ce soir  et elle le trouvait intéressant, tellement différent des garçons qu'elle avait l'habitude de fréquenter. Sur le ponton, le silence et la nuit combattaient et rien ne pouvait venir déranger les deux étudiants. Brooklyn avait toujours trouvé le calme angoissant alors sans prévenir, elle se leva d'un bond, faisant sûrement sursauter Camden au passage puis se tourna rapidement vers le scientifique pour lui faire face. Un sourire malicieux fendit son visage puis elle lâcha d'une voix amusée. « Action ou vérité ? »


 

_________________
Brooklyn Wilson ♥️
Là où il y a du désir, il y aura une flamme et là où il y a une flamme, quelqu'un est sûr de se bruler.
©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t85-brooke-nobody-breaks-my-heart http://www.pearl-trees.net/t80-brooklyn-on-s-est-rien-prom
avatar


fondateur
► MA PETITE BOUILLE : George cuttie Shelley
► PSEUDO : long way home
► ÂGE : 23
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 29/07/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 506
► EMPLOI/ÉTUDES : Étudiant en biologie, mais donne un coup de main à la ferme de ses parents si besoin.
► EN CE MOMENT : Parfois, il regardait sa sœur Scarlett et il se demandait comment elle pouvait vivre une vie pleine, avoir tant d'amis, être si heureuse malgré sa surdité alors que lui avait toutes les cartes en mains mais n'en faisait rien. C'est à ce moment là que son téléphone vibra... "Facebook" soupira-t-il alors qu'il cliqua sur l'application. Un message privé... Brooklyn Wilson. Camden se releva brutalement, revérifia à deux fois qu'il ne rêvait pas avant de finalement ouvrir la page. Elle voulait qu'ils aillent boire un verre, ce soir !!



MessageSujet: Re: ❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.   Ven 31 Oct - 3:13


If this room was burning, I wouldn't even notice...  Cause you've been taking up my mind with your little white lies...BROKEN

SHE LOOKS SO PERFECT STANDING THERE...

Allongé sur le ponton, Camden fixait le ciel, espérant secrètement que Brooklyn accepterait de s’allonger à ses côtés tandis qu’il s’ouvrait maladroitement à elle. Pourquoi lui faire confiance, il ne connait rien d’elle, mais bizarrement, il avait l’impression de lire une curiosité sincère dans ses yeux, dans son attitude, et puis elle s’intéressait à lui, lui posait des questions comme personne ne l’avait fait auparavant, du moins, personne comme elle. Pour son plus grand soulagement, la jeune fille s’installe à côté de lui, fixant à son tour les étoiles. C’était relaxant, il en oubliait presque cette embrouille ridicule dans le bar et le mal-être qu’il y avait ressenti, ce sentiment de ne pas faire partie de ce monde, ce même sentiment qu’il éprouvait chaque jour en croisant ces mêmes gens dans les couloirs de la fac ou dans les allées du campus. « Parce que c’est mieux comme ça, t’as bien vu chez Joe, les gens préfèrent quand je suis transparent, alors je rase les murs, ça vaut mieux pour moi, et ça me va. Tu sais, dans la vie, on a tous des étiquettes, c’est comme ça, les clichés… » Il haussa et les épaules et tourna la tête vers elle. « Je n’ai pas besoin qu’on m’admire ou qu’on m’invite aux soirées branchées pour savoir ce dont je suis capable et ce que je vaux, y’a des choses plus importantes que tout ça, je m’en contente. Et je ne parle pas spécialement de mes notes pour le coup. » Il lui sourit timidement, ajoutant au passage que les notes en soi n’avaient pas d’importance, mais que c’était la satisfaction qu’il en tirait qui lui donnait toujours plus envie de se surpasser. Grâce à ça, il éprouvait une certaine fierté, encore plus quand il voyait le sourire sur le visage de ses parents après les examens. Pas certain que ce qu’il venait de dire ait un sens, il adopta une petite moue désolée. Il ne cherchait pas à la froisser, il était vrai qu’elle était de celles qui participaient à ces fameuses soirées, mais puisqu’elle voulait la vérité, il n’avait rien à cacher. « J’dis pas ça pour toi, enfin… Si, sûrement un peu. Je ne comprends pas trop ce que vous cherchez à prouver… Mais c’est peut-être moi, je dois être totalement à côté de la plaque. » Il continuait de la regarder, à la recherche de la moindre réaction qui lui indiquerait s’il l’avait blessée sans le vouloir. Finalement, elle se releva d’un bond et Camden en tomba à la renverse, lui qui s’était appuyé sur son coude pour faire face à la cheerleader. Il avait crié comme une fillette, surpris par tant de brutalité dans ce calme et ce silence apaisants. 

Face à Brooklyn, debout devant lui, Camden se releva péniblement. A ce moment-là, il aurait bien aimé échangé son corps de moineau contre celui de ce fichu Jackson, au moins, ses abdos l’auraient sûrement aidé à se remettre d’équerre sans avoir à passer pour un con qui n’est pas foutu de se redresser sans avoir besoin du support de son coude puis de sa main. Non mais vraiment ? Quel tocard ! Surpris par la spontanéité de la jeune femme, Camden se mit à rire nerveusement. Elle voulait vraiment jouer à ça ? Il n’était pas très sûr de la galère dans laquelle il était en train de se mettre mais l’idée de partager ce moment spécial avec elle le fit déposer les armes. « Assez de vérités pour le moment, action ! » Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir lui demander, quelque chose lui disait qu’il allait regretter d’avoir accepté de se prêter à ce jeu. « Je te préviens, ne me fais pas courir dans le parc tout nu, ou retourner dans le bar hein… » Il baissa la tête, il était vraiment un loser de première à s’être enfuit comme ça, un vrai gosse de dix ans… Comment pourrait-elle le considérer autrement que comme un pauvre petit geek de science, c’était ce qu’il était, et clairement, les expériences l’effrayaient moins que la vraie vie. Les secondes s’écoulaient et Camden commençait à stresser tandis que Brooklyn réfléchissait. « Si tu trouves pas, on n’est pas obligé de le faire hein… » Ouais ouais, un vrai dégonflé. Il tournait en rond en attendant sa sentence, tel un chien qui se mord la queue, jetant de brefs coups d’œil vers la jeune femme au bout du ponton, quand soudain, il releva la tête et retrouva une attitude plus assurée. « Je te laisse cinq secondes… Si à 5 t’as pas d’idées, moi j’en ai une. » Il avança sur un air de défi, il prenait le pouvoir et ça lui faisait bizarre d’ailleurs… « Un… » Il avait un sourire malin accroché aux lèvres… « J’espère que t’as pris un maillot de bain… Il parait que l’eau est un peu fraîche… Deux… » Plus que quelques mètres le séparait de Brooklyn… Alors, à qui le tour ?
(c) Bloody Storm


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t72-camcam-c-est-en-voyant-un-moustique-se-poser-sur-ses-testicules-qu-on-realise-qu-on-ne-peut-regler-tous-les-problemes-par-la-violence http://www.pearl-trees.net/t24-camcam-she-looks-so-perfect
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Ariana Grande
► PSEUDO : Enaro
► ÂGE : 23
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 03/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 54
► EMPLOI/ÉTUDES : Etudiante en sport, cheerleader & bimbo à temps plein
► EN CE MOMENT : I play with him as we play puppets and sometimes I look his eyes and i'm shamed because he's an angel in my life



On trouve toujours plus fort que soi, c'est ça la morale de l'histoire



MessageSujet: Re: ❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.   Mer 5 Nov - 16:38


Broken ♥
I'm bad for you, why you stay ?



   La nuit était tombée sur le ponton de pêche et donnait quelque chose de magique, de reposant à l'endroit. Allongée à même le sol, Brooklyn laissait ses pensées vagabonder au rythme de ses envies et ne pensait plus à rien. L'université, l'équipe de cheerleaders et même Jackson étaient mis de côté dans un coin de sa tête et elle profitait de cet instant unique en compagnie de Camden. Elle avait accepté de le suivre dans son délire étrange qui avait consisté à prendre la fuite alors que d'ordinaire, elle aurait affronté la menace yeux dans les yeux. Attentive, l'étudiante prêtait une attention particulière aux confidences du scientifique et essayait tant bien que mal de comprendre comment il pouvait désirer être transparent. C'était inimaginable ! A ses yeux, tout le monde rêvait d'être aimé, d'être envié. Être un rat de bibliothèque ou bien un matheux boutonneux n'était le rêve de personne -pas d'une personne censée-. Camden reprit la parole et expliqua ce qu'il aimait tant dans le fait d'avoir de bonnes notes. Rendre fier ses parents, voir leur sourire, leur contentement, Brooklyn ne connaissait pas ce sentiment et ne l'avait jamais connu. Elle l'enviait presque au brunet.  Il avait ce qu'elle n'avait pas et vice-versa. La famille ou la popularité. Deux mondes complètement différents. « On ne cherche pas à prouver quelque chose, Camden. Tu as une famille qui t'aime, moi, les amis et la popularité, c'est tout ce que j'ai. » La jeune femme marqua une pause puis plongea son regard dans les prunelles du scientifique. « Alors oui, être invité aux meilleures soirées, avoir le regard des autres fixé sur soi, avoir de l'influence n'est peut-être pas si merveilleux à tes yeux, mais sans ça, on aurait de l'importance pour personne. » Brooklyn baissa petit à petit la voix, elle n'aimait pas ouvrir son coeur, elle devait toujours faire attention à ses confidences au risque de les voir se retourner contre elle. Elle en avait trop dit pour ce soir et se leva donc d'un bond, changeant de sujet rapidement pour ne pas s'étaler sur celui qu'elle avait elle-même entamé.


Action ou vérité est un jeu que tout le monde adore, en tout cas, Brooklyn l'aime plus qu'elle ne devrait. Elle était capable de tout -enfin presque- et ne disait jamais non pour une partie même si elle avait passé l'âge de jouer à ce jeu enfantin. La cheerleader voyait bien que sa spontanéité perturbait Camden et elle s'en amusait. Allait-il la suivre ou refuser ? Elle n'était plus sûre de rien et avait du mal à cerner le jeune homme, ce qui avait le don de l'intriguer. « Eh je ne suis pas si méchante, quoique courir pourrait te faire du bien. » Elle tapota ses lèvres du bout des doigts puis éclata de rire avant de reprendre son sérieux. Elle devait trouver quelque chose qui pousserait Camden dans ses limites sans pour autant le ridiculiser car il ne le méritait pas, ce qui la mettait dans l'embarras. C'est vrai quoi, le but des actions est de se foutre de la gueule de son adversaire, à partir du moment où il y a empathie, le jeu n'est plus le même. Brooklyn releva la tête quand Camden prit la parole. Un rire nerveux s'échappa de sa bouche et elle commença à s'agiter. « Je n'arrive pas à réfléchir quand on me met la pression, tais toi ! » Elle se mit à rire, puis le décompte du scientifique commença, sous ses protestations. « Camden, arrête ça ! » Lorsqu'elle comprit enfin l'allusion du brunet, Brooklyn lança un regard inquiet vers l'eau du port. Jamais il n'oserait ! Dans un mouvement stressé, elle traversa les quelques mètres qui la séparaient de Camden afin d'être plus proche de lui que du bord du ponton. La nervosité la rendait bavarde, comme à son habitude. « Camden, enlève ce sourire de ton visage, tu ne ferais jamais ça. » C'était impossible, Camden Collins était un garçon gentil. « J'ai raison ? Je peux pas réfléchir dans ces conditions, tu peux l'admettre. » Elle se mit à rire puis elle tendit ses bras afin d'attraper ceux de Camden. Le tenant ainsi, elle était quasiment sûre qu'il ne pourrait pas l'attaquer, à moins qu'elle se trompe ? « On est pas obligés de jouer à ce truc, par contre, je te promets que si je me retrouve à l'eau, il y aura vengeance. »  


 

_________________
Brooklyn Wilson ♥️
Là où il y a du désir, il y aura une flamme et là où il y a une flamme, quelqu'un est sûr de se bruler.
©️ sweet peach
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t85-brooke-nobody-breaks-my-heart http://www.pearl-trees.net/t80-brooklyn-on-s-est-rien-prom
avatar


fondateur
► MA PETITE BOUILLE : George cuttie Shelley
► PSEUDO : long way home
► ÂGE : 23
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 29/07/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 506
► EMPLOI/ÉTUDES : Étudiant en biologie, mais donne un coup de main à la ferme de ses parents si besoin.
► EN CE MOMENT : Parfois, il regardait sa sœur Scarlett et il se demandait comment elle pouvait vivre une vie pleine, avoir tant d'amis, être si heureuse malgré sa surdité alors que lui avait toutes les cartes en mains mais n'en faisait rien. C'est à ce moment là que son téléphone vibra... "Facebook" soupira-t-il alors qu'il cliqua sur l'application. Un message privé... Brooklyn Wilson. Camden se releva brutalement, revérifia à deux fois qu'il ne rêvait pas avant de finalement ouvrir la page. Elle voulait qu'ils aillent boire un verre, ce soir !!



MessageSujet: Re: ❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.   Mer 12 Nov - 2:43


If this room was burning, I wouldn't even notice...  Cause you've been taking up my mind with your little white lies...BROKEN

SHE LOOKS SO PERFECT STANDING THERE...

Lorsque Brooklyn lui parlait de l’importance de son image, de ces soirées auxquelles elle se rendait, Camden réalisa qu’ils avaient du chemin à faire avant de se comprendre, mais pour autant, un sentiment de confiance le submergea. En lui avouant tout ça, elle venait aussi, indirectement, de lui parler de sa vie, du manque de reconnaissance qu’elle ressent chez elle, et cette révélation n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Il reviendrait à la charge… plus tard. Ce soir n’était pas le moment, et de toute façon, en se levant, Brooklyn avait coupé court à la conversation et s’était dépêcher de changer de sujet, une diversion pas très subtile mais qui eut le don de détendre l’atmosphère. Un jeu ? Camden adorait jouer, c’était même son refuge quelque part, un moment où il pouvait enfin laisser tomber le poids de toute cette ignorance, de ce mal-être qu’il ressentait tous les jours en se rendant à la fac, il pouvait juste s’amuser, rire, et oublier le temps d’un instant que tout ça n’était qu’éphémère, que demain serait tout aussi dur qu’aujourd’hui lorsque Brooklyn passerait devant lui comme s’il n’était qu’un vulgaire inconnu, oui, ce soir, il pouvait encore se voiler la face et espérer… Espérer, c’était tout ce qu’il avait dans sa manche, c’était son dernier atout, sa dernière carte à jouer. Les deux jeunes étudiants ne se connaissaient pas encore très bien, alors ni l’un ni l’autre ne savait vraiment jusqu’à quel point ils pouvaient aller, à quelle moment l’un des deux lâcherait l’affaire, ils se testaient, s’apprivoisaient, et aussi étonnant soit-il, c’en était presque excitant. Camden avait l’impression d’être ce mec mystérieux qu’il aimerait être souvent, il prenait même le pouvoir, et c’était nouveau, tellement qu’il prenait peur. Allait-il trop loin ? Brooklyn avait le sourire aux lèvres, mais il sentait qu’elle n’était pas sereine face à son ultimatum… Il n’était lui-même pas certain d’oser la jeter à l’eau, après tout, elle pourrait lui en vouloir et ne plus jamais vouloir lui adresser la parole. C’était bête, après tout, il avait l’habitude d’être ignoré, mais pourtant, il y prenait goût à tout ça, à son regard posé sur lui, à ces petites confessions lâchées à la va-vite mais pleines de sens, il n’avait pas envie que ça s’arrête, c’était bien, il avait l’impression d’exister à son tour. Finalement, elle n’avait pas tort tout à l’heure, l’avis des autres comptaient, du moins, son avis à elle comptait beaucoup plus qu’il ne le voulait.

Toujours un sourire satisfait aux lèvres, Camden regardait Brooklyn sentir la sentence arriver sur elle, alors lorsqu’elle s’approcha de lui et se saisit de ses bras, c’était carrément un feu d’artifice d’émotions, ils étaient proches, proches comme des amis qui se taquinent, comme des gens qui s’amusent vraiment, et l’idée le rendait fou de bonheur. Ouais, Camden Collins était fou de joie que la belle pom-pom girl lui ait touché le bras, où allait le monde ? Seulement voilà, il avait beau être un pauvre garçon pas très doué avec les filles, il n’en restait pas moins un homme, et un homme excité… Il serra les jambes, porta ses mains devant son entrejambe et ne réfléchit pas une seconde de plus. Brooklyn ne pouvait pas voir ça, c’était la honte, le flop, l’affiche totale, les moqueries assurées pour encore au moins dix ans, tout le village le saurait en quelques minutes et bientôt, ses futurs petits enfants le sauront aussi, d’ailleurs quels petits enfants, une fois que tout le monde saura ça, il n’aura plus aucune chance d’avoir des petits-enfants un jour, ni même des enfants, ça serait la fin. Ouais, la fin des haricots. Ni une ni deux, il sauta à toute vitesse dans le port. Rien de tel que de l’eau glacée pour calmer ses ardeurs. Il s’agitait comme un asticot pour se réchauffer, sa touffe de cheveux complètement aplatie le long de ses tempes, niveau glamour, on repasserait. « Alors Brooklyn Wilson, cap… ou pas cap ? » Il était face, face au ponton, à se geler les miches, espérant qu’elle laisse tomber les apparences et saute. « Allez… » Se disait-il dans sa tête. « Vas-y, y’a que nous… Personne ne verra ton mascara qui coule, personne ne verra tes cheveux frisotter, y’a juste moi… Fais-moi plaisir… Viens ! » Pourquoi est-ce qu’elle voudrait lui faire plaisir ? Il était qui pour lui demander ça ? Personne. Pourtant, une part de lui se disait que peut-être…
(c) Bloody Storm


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t72-camcam-c-est-en-voyant-un-moustique-se-poser-sur-ses-testicules-qu-on-realise-qu-on-ne-peut-regler-tous-les-problemes-par-la-violence http://www.pearl-trees.net/t24-camcam-she-looks-so-perfect
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.   

Revenir en haut Aller en bas
 

❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ❧ BROKEN - You've been taking up my mind with your little white lies.
» Taking the hobbits to Isengard ! [PV Evan]
» Earthquake Relief Where Haiti Wasn’t Broken
» I WALK THIS EMPTY STREET ON THE BOULEVARD OF BROKEN DREAMS - 20 JUILLET, 18H34
» « Boulevard of Broken Dreams »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees - Version 2  :: 


Pearl Trees
 :: Chestnut Park :: Joe's bar
-