AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Christopher Bowes
► PSEUDO : June
► ÂGE : 34
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 11/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 116
► EMPLOI/ÉTUDES : Reporter (ou plutôt, ancien reporter)
► EN CE MOMENT : Mark me manque.
Je cauchemarde toujours autant.
Kate me manque.
La Syrie me hante.
J'ai besoin d'affection.
L'alcool est le remède des faibles.
J'ai honte de moi.
Je suis faible.
Je n'ose même plus regarder ma mère dans les yeux.
Le noir.
Le manque.

MessageSujet: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   Dim 21 Sep - 13:56



À bien des égards, la boîte de nuit où je me trouvais était gage de qualité. Pas que j'avais besoin de luxe – quand on voyait les bars que je fréquentais le plus souvent -, disons seulement que quand je décidais que j'avais besoin d'affection, c'était l'endroit idéal. Ce que j'aimais assez, avec cette boîte, c'est que peu importe les décolletés et les mini-jupes, les cartes d'identités étaient contrôlées (ou alors, je tombais toujours sur les rares moments où on le faisait, ce qui m'aurait étonné). Pas besoin de se demander si draguer la jeune fille mignonne comme tout du fond de la salle m'attirerait des ennuis judiciaires ou bien une balle dans le crâne délivrée par pôpa en colère. Quoique, avec certaines, valait mieux se méfier. En tout cas, j'étais là depuis moins d'une heure, et j'avais déjà abordé une fille. Oh, elle était sublime, pas vulgaire du tout. Vraiment, le genre de fille dont on rêverait. Grande et élancée, les cheveux d'un magnifique blond cendré dans lesquels on pourrait passer ses doigts pendant des heures. Par contre...

- Et tu fais quoi, alors, dans la vie ? Je ne crois pas te l'avoir demandé.
- Je suis esthéticienne, mais je rêve troooop de devenir actrice et jouer dans un film comme Twilight ! Et toi ?

Elle était vraiment con. Qu'elle soit esthéticienne ne me dérangeait pas, en soi, ni même ses – mauvais- goûts cinématographiques. Chacun son truc. Je vous avoue que, de toute façon, une fois que j'aurais fait mon affaire, j'aurais disparu sans laisser de traces. Mais bon sang, ça faisait une demie heure que j'essayais de tenir une conversation censée, et c'était IMPOSSIBLE. Comment vouliez-vous que j'aie envie de passer la soirée avec une gonzesse dépourvue du moindre neurone et avec laquelle on ne pouvait pas aligner plus de trois mots à peu près intelligents ? Je vous assure, elle renforçait vraiment le stéréotype de l'esthéticienne Barbie débile. Moi qui faisait un maximum pour les combattre, elle ne m'aidait pas le moins du monde. Pour faire passer le temps, je buvais donc beaucoup trop – comme d'habitude -, et cherchais tous les moyens possibles pour m'échapper sans la blesser. Je n'aurais pas voulu être méchant avec elle, après tout, elle était adorable et ce n'était pas mon genre de planter quelqu'un là.

- Moi ? Je suis reporter.

Inutile d'expliquer à la demoiselle mes mésaventures, je n'étais pas là pour en parler, mais bien pour oublier. Ceci dit, elle eût l'air fascinée du métier que je n'exerçais plus pour le moment, et me posa plein de questions toutes plus farfelues les unes que les autres. Est-ce que j'interviewais beaucoup de stars, si j'avais déjà rencontré Obama, si... si j'avais fait la guerre. Avais-je fait la guerre ? Que fallait-il répondre à ça ? Bien sûr que non, je n'avais pas fait la guerre, c'est le boulot de l'armée, ça. J'avais tout de même compris ce qu'elle voulait dire par là. Elle n'était pas fort intelligente, comme je l'ai déjà dit, et le sens qu'elle voulait donner à sa phrase était « alors, c'est toi qui montre les images de guerre à la télé tous les soirs ? ».
OUI. La réponse était oui.

- Oh, non, je bosse pour une émission qui prouve aux gens qu'ils se font pigeonner tous les jours par les produits de consommation. On leur donne des conseils, on teste des produits pour eux, ce genre de choses.

Elle eût l'air déçue. Concept un peu trop intelligent pour elle, qui m'avait avoué quelques minutes plus tôt qu'elle aurait adoré participer à une télé-réalité. J'attrapai ma bière, et vidai les quelques gorgées qu'il restait cul sec. Ça fascinait toujours de savoir qu'on s'était rendus sur les lieux de guerre, mais je n'avais franchement pas envie d'étaler mon passé, et certainement pas à une inconnue, merci bien. Je préférais encore avoir l'air d'un vieil intello coincé que d'expliquer ma vie à cette Barbie qui, bien qu'attachante, me donnait envie de fuir. Heureusement, l'appel de la vessie me sauva, ça devenait vachement pressant et je n'eus bientôt plus le choix de partir aux toilettes. Je m'excusai rapidement et partis, non sans un soupir de soulagement, vers les toilettes. Sauf que lorsque j'en sortis...

- Alec ! Tu viens boire un verre ?

Ah. Barbie m'avait repéré. Merde. Elle s'avança vers moi, et je dus trouver la première excuse venue. J'agrippai le bras d'un homme tout à fait au hasard, qui venait de rentrer dans la boîte, et l'attirai vers moi.

- Oh, non je suis désolé, mais mon ami Ivan vient d'arriver de Russie, il ne parle que russe et je dois vraiment l'aider à s'intégrer. On se voit plus tard, peut-être.

Bête comme elle était, en plus, elle y a cru. Au premier regard, on voyait très bien que cet homme n'était pas russe, rien qu'avec la couleur foncée de ses cheveux – oui, vive les stéréotypes. Elle eut l'air désolée et se retira, à mon grand soulagement.

- Désolé,
marmonnai-je à l'intention de l'homme. Il fallait vraiment que je trouve un moyen de l'envoyer  péter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t156-alec-for-blood-and-gold-we-sold-our-souls http://www.pearl-trees.net/t154-alec-jonathan-abberline
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Orlando Bloom
► PSEUDO : GekkuNeko
► ÂGE : 37
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 17/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 285
► EMPLOI/ÉTUDES : Chirurgien

MessageSujet: Re: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   Dim 21 Sep - 18:21

I drink beer because no great story started with someone eating a salad
Alec & Nath

   
L'alcool tue mais combien sont nés grâce à ça ?

   

   
A l'hôpital c'est la merde, des dizaines de patients sont rentrés aujourd'hui pour diverses raisons, accidents, hypocondriaques, douleurs, chutes, bref la routine. J'ai réussi à quitté l'hôpital aux alentours de vingt-et-une heures après une dernier hypocondriaque qui pensait avoir un cancer. Je les déteste ces foutus hypocondriaques avec leurs folies et leur besoin d'être rassuré tout le temps. Cette femme-là c'est pas la première fois que je la vois elle vient environ trois fois par mois et me répète toujours la même chose. « Docteur je souffre, je dois avoir un cancer, regardez la taille de ma jambe elle est étrangement gonflée. » Et évidemment après une série d'examen je lui apprends toujours la même chose, elle n'a pas le moindre cancer, pas le moindre problème. Enfin, je m'allume une clope devant l'hôpital, souhaite bonne chance à mes collègues qui arrivent au travail, prends ma voiture et m'en vais pour le Midnight Memories Club pour une soirée de folie, j'ai besoin de me détendre, pensé à autre chose après une journée de merde. Je reçois un appel de Connor qui me demande si je rentre ce soir où s'il doit gardé Jaymie, je lui demande s'il peut le gardé car j'ai besoin de prendre l'air, il me souhaite une bonne soirée et me dis à demain tout en m'assurant qu'il gardera Jaymie cette nuit. Tant mieux, pensais-je, au moins je peux compté sur mon pote en cas de besoin, je souris et pense à Jaymie et combien ma vie à changée depuis qu'il est rentré dans ma vie, un bien fou de le voir sourire, de l'entendre rire, tout ça, c'est mon bonheur maintenant, ma raison de vivre. Avoir Jaymie dans ma vie c'est tout ce qui compte désormais, et qu'il soit en vie et en bonne santé mentale comme physique. Perdre un proche est dur surtout pour un enfant de sept ans, je n'ose imaginé combien ce doit être dur pour lui de devoir supporté le décès de ses parents biologiques, mais ça va aller maintenant, je suis là pour m'occuper de lui il ne manquera plus rien désormais, il aura tout l'amour dont il a besoin. Je souris à cette pensée et me gare dans un parking, rallume une clope et me dirige vers la boite de nuit. J'écrase ma clope et rentre, a peine arrivé un homme d'environ le même âge que moi me prend par la bras et semble expliqué à une réplique de Paris Hilton que je suis russe, que je m'appelle Ivan et que je parle pas un mot de russe. Une fois Paris Hilton partit le gars affiche un regard désolé vers moi et me dis qu'il est navré mais qu'il devait envoyé boulé cette fille, je ri à sa remarque et vais au bar avec lui. « Dans ce cas toi et moi on va s'entendre, moi non plus je n'aime pas trop les répliques de Paris Hilton niveau physique comme mentalité. Que bois tu, inconnu ? » Je lui souris, je le fixe à un moment et me rappelle avoir déjà vu cet homme quelque part, après quelques minutes de réflexion je me rappelle qu'il n'y a pas si longtemps il était à l'hôpital, il est ce reporter dont tout le monde parlait qui a été fait prisonnier en Syrie, il s'en est sortit mais a eu de gros soucis de santé, coma, déshydratation etc... Le merdier, je vois, ce gars après son réveil il noie ses emmerdes dans l'alcool, c'est définitif ce gars je vais l'adoré.
Code by AMIANTE

_________________
Nathaniel Aaron Hamilton♥
« Mais c'est qu'elle a un corps fabuleux ! Je pari que c'est une de ces baiseuses... Comment leur faire comprendre que je n'ai plus de monologue intérieur depuis qu'on m'a décongelé ? » Austin Powers @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t195-my-friends-my-loves-my-bullshit-nathaniel-orlando-bloom http://www.pearl-trees.net/t193-i-just-want-the-world-it-i
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Christopher Bowes
► PSEUDO : June
► ÂGE : 34
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 11/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 116
► EMPLOI/ÉTUDES : Reporter (ou plutôt, ancien reporter)
► EN CE MOMENT : Mark me manque.
Je cauchemarde toujours autant.
Kate me manque.
La Syrie me hante.
J'ai besoin d'affection.
L'alcool est le remède des faibles.
J'ai honte de moi.
Je suis faible.
Je n'ose même plus regarder ma mère dans les yeux.
Le noir.
Le manque.

MessageSujet: Re: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   Lun 29 Sep - 9:13

J'étais suspendu. Vous savez, comme dans les films, quand il se passe un truc catastrophique et que tout va au ralenti. C'était dingue. En fait, je venais tout juste de me rendre compte de ce que j'avais fait. Il fallait s'appeler Alec Abberline pour faire des conneries pareilles, soyons francs. D'ailleurs, je commençais sérieusement à me demander comment il allait réagir et, à vrai dire, je ne m'attendais à rien de positif. Entre le simple regard noir et le coup de poing dans le nez, mon coeur balançait. Vouloir échapper à un boulet était une chose, mais mêler un inconnu à mes excuses bidons, ça... Malin.
Enfin. Remettons ça sur le coup de l'alcool déjà ingurgité. Et depuis le matin, ça faisait déjà pas mal, croyez-moi. Ça ne m'empêcherait pas, cependant, de me faire casser la gueule si ce mec l'avait voulu... MAIS... il ne l'a pas voulu. Oh, miracle de la vie. Inutile de vous expliquer ma surprise quand, au contraire, il éclata d'un grand rire enjoué. L'espace d'un quart de seconde, j'eus même l'impression de rêver.

- Dans ce cas toi et moi on va s'entendre, moi non plus je n'aime pas trop les répliques de Paris Hilton niveau physique comme mentalité. Que bois tu, inconnu ?

Il comprenait, disait-il. Je n'étais, il est vrai, probablement pas le seul homme sur Terre à avoir, un jour, dû échapper à un boulet. Je ris nerveusement à sa remarque tandis qu'il me conduisait vers le bar. Cette jeune femme était plutôt jolie, à vrai dire. Pas vulgaire du tout. Mais au niveau de son cerveau, ouais, effectivement, ça se rapprochait de Paris Hilton. J'espérais tout de même qu'elle n'approcherait pas trop. Si elle se rendait compte que mon sois-disant pote russe parlait bel et bien l'anglais, je serais bon pour un nouveau tour... Avec un sourire, je répondis à mon nouvel ami :

- Tant que c'est assez fort pour me faire oublier la dernière demi-heure, la même chose que toi !

Si j'avais suivi les conseils de mon cher psychologue, j'aurais dû répondre quelque chose du genre « un coca, merci beaucoup »... Ah, le psy. Ce mec qui assure comprendre ce que tu vis alors qu'il n'a même jamais mis les pieds hors des Etats-Unis. Hors de question que je le suive. Je me faisais d'ailleurs un grand plaisir d'arriver complètement mort bourré à nos rendez-vous juste pour qu'il rage un peu plus. Évidemment, ça me faisait marrer de voir son gros visage s'empourprer de plus en plus chaque seconde. Un vrai plaisir.

- Au fait, tu as dû me confondre. Moi, c'est pas « Inconnu »... C'est Alec
, lançai-je en riant.

Rien à faire, je sentais que je m'entendrais bien avec ce mec. Je n'avais pas encore de raison particulière, mais ça ne tarderait pas, j'en étais persuadé. Il avait l'air de quelqu'un qui se contente de boire un coup et de se marrer sans se prendre la tête et sans poser de questions. Moi qui détestais les  interrogations, c'était tout bon. Comme quoi, je pensais me faire refaire le nez et tout le contraire arrivait. Tant mieux pour moi. Je me sentis quand même obligé d'ajouter :

- Moi qui pensais me prendre un poing en pleine face, rien à voir ! Désolé, quand même, car si elle débarque, t'as plutôt intérêt à parler russe... tu sais parler russe ? Parce que moi, pas un mot...

Je partis d'un grand éclat de rire en imaginant la scène. Ce serait tellement con que ça arrive. Bah, on en rirait dans quelques semaines, au pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t156-alec-for-blood-and-gold-we-sold-our-souls http://www.pearl-trees.net/t154-alec-jonathan-abberline
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Orlando Bloom
► PSEUDO : GekkuNeko
► ÂGE : 37
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 17/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 285
► EMPLOI/ÉTUDES : Chirurgien

MessageSujet: Re: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   Lun 29 Sep - 21:18

I drink beer because no great story started with someone eating a salad
Alec & Nath

L'alcool tue mais combien sont nés grâce à ça ?



Comme quoi, les rencontres en boite peuvent être très différentes selon les soirées, ce soir alors que je quitte le travail assez tard, comme d'habitude j'espérais rencontré une belle femme avec qui je finirais la soirée mais non, absolument pas ce n'est pas sur une charmante femme que je suis tombé mais plutôt sur un mâle en grosse panique, limite près de la crise de nerf avec une réplique de Paris Hilton. En voyant ce gars me prendre par le bras sous mon regard interrogateur, expliqué à sa blonde que je suis russe, ne parle aucuns mot d'anglais et que je suis nouveau dans cette ville afin de découvrir de nouveaux horizons j'ai eu envie de rire mais je me suis retenu tant bien que mal. Naturellement, une fois Hilton partie il s'est excusé, quelque peu gêné mais qu'il fallait qu'il se sorte de cette merde, j'ai préféré en rire et lui ai proposé un verre. Après tout, pourquoi pas, il me semble sympathique ce gars paniqué des blondes abruties, on devrait bien s'entendre. Il a rapidement accepté de boire un coup et m'a dis qu'il boit la même chose que moi tant que c'est suffisamment fort, j'ai ri et commandé deux gin tonic. Puis, sous une note d'humour il m'a mentionné qu'il s'appelle Alec et pas inconnu, mais, ça je le sais déjà, bien que lui ne soit pas au courant que je l'ai vu à l'hôpital alors qu'il était dans le coma, je préfère ne rien lui dire à ce sujet, il n'a certainement pas envie qu'on lui rappelle son séjour malheureux là bas. « Enchanté Alec. Tu peux m'appeler Nathaniel plutôt que Ivan, d'ailleurs je n'en connais pas, tu es sûr que c'est russe comme prénom? » Je lui souris et nous recevons nos verres et commençons à boire tranquillement, il me confie alors qu'il pensait recevoir un coup de poing en pleine face et me demande si je parle russe. Il est mal barré pensais-je. « Je ne suis pas de nature violent, mais j'avoue que si tu aurais commencé à me parlé en russe je n'aurais pas compris grand chose. Mis à part Spasibo, YA lyublyu tebya et shlyukha je ne sais rien dire d'autre. » Évidemment, ces mots veulent dire merci, je t'aime, quand au dernier c'est une autre histoire il veut dire salope avec ça on est bien avancé, mais ça peut être amusant de revoir cette demoiselle et essayé de parlé en russe. Soit une langue que je ne parle pas du tout, je ris. « En tout cas, elle est très jolie, elle ne semble peut-être pas très intelligente mais elle a le physique, déjà pas mal ! Y a des gens ils n'ont ni l'un ni l'autre. » Je lui souris, il me semble cool ce Alec, et, il a l'air en meilleure forme que la dernière fois que je l'ai vu.
Code by AMIANTE

_________________
Nathaniel Aaron Hamilton♥
« Mais c'est qu'elle a un corps fabuleux ! Je pari que c'est une de ces baiseuses... Comment leur faire comprendre que je n'ai plus de monologue intérieur depuis qu'on m'a décongelé ? » Austin Powers @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t195-my-friends-my-loves-my-bullshit-nathaniel-orlando-bloom http://www.pearl-trees.net/t193-i-just-want-the-world-it-i
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Christopher Bowes
► PSEUDO : June
► ÂGE : 34
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 11/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 116
► EMPLOI/ÉTUDES : Reporter (ou plutôt, ancien reporter)
► EN CE MOMENT : Mark me manque.
Je cauchemarde toujours autant.
Kate me manque.
La Syrie me hante.
J'ai besoin d'affection.
L'alcool est le remède des faibles.
J'ai honte de moi.
Je suis faible.
Je n'ose même plus regarder ma mère dans les yeux.
Le noir.
Le manque.

MessageSujet: Re: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   Sam 4 Oct - 12:30


Nathaniel, alors. Bon, ce n'était pas une jolie jeune femme avec qui combler mon manque d'affection, mais après tout, s'il était sympa, je ne voyais aucun inconvénient à passer ma soirée en sa compagnie. Je vous avoue que lorsqu'il m'a demandé si Ivan était vraiment un prénom russe, j'ai haussé les épaules. J'en savais rien, c'était le premier prénom un peu exotique qui m'était passé par la tête, et comme Barbie l'avait gobé, c'est tout ce qui m'importait. J'expliquai alors à Nathaniel que j'avais eu, l'espace d'un instant, peur de recevoir un poing en pleine face, tout en profitant pour lui demander dans un éclat de rire s'il savait parler russe. Juste à ce moment, le serveur amena nos verres. Deux gin tonic. Je dois dire que je n'ai jamais été fan du gin, mais dans un contexte où j'étais déjà bien alcoolisé, ça passerait tout seul. J'avais déjà réussi à gâcher mon rhum avec du coca, un jour, ce n'était donc pas un malheureux gin tonic qui me tuerait.

- Je ne suis pas de nature violent, mais j'avoue que si tu aurais commencé à me parler en russe je n'aurais pas compris grand chose. Mis à part Spasibo, YA lyublyu tebya et shlyukha je ne sais rien dire d'autre.

Impressionnant. En fait, il ne savait dire que quelques mots, mais il m'était impossible de les traduire et, l'alcool aidant beaucoup, je le trouvais super doué en russe. J'ouvris des yeux ronds, tentant vainement de prononcer l'imprononçable, sentant ma langue s'emmêler dans ma bouche... et j'abandonnai. Pas moyen. Si Barbie rappliquait, j'allais baver. Cependant, je ne pouvais m'empêcher de penser que ce serait drôle à mourir.

- Pas mal, lançai-je en attrapant mon verre. Je ne sais dire qu'un mot : nasdrovia !

Je levai mon verre en l'air, comme pour porter un toast, et bus une longue gorgée. Oui, c'était infect. Non, ça ne me dérangeait pas le moins du monde. En fait, ça passait même tout seul. Ah, alcool, tu me tueras un jour, pensai-je distraitement avant de boire une seconde gorgée.
Rien à faire, je sentais que j'allais tout de même passer une bonne soirée. Je ne l'avais pas imaginée comme cela, mais la vie est faite de surprises, n'est-ce pas, et j'aimais beaucoup les imprévus. Rien de tel pour éviter une routine qui tuait à petits feux.

- En tout cas, elle est très jolie, elle ne semble peut-être pas très intelligente mais elle a le physique, déjà pas mal ! Y a des gens ils n'ont ni l'un ni l'autre.

Il avait lancé ça en riant, mais il avait carrément raison, ce Nathaniel. Elle était vachement jolie, Barbie. Ceci dit, je l'aurais préférée muette. Si elle l'avait été, j'aurais peut-être passé le reste de la nuit avec elle, ce qui n'était malheureusement pas le cas. Je trouvais sa remarque tellement vraie que je ne pus m'empêcher, dans un éclat de rire, de raconter ma mésaventure :

- Je t'assure, j'ai rien contre les esthéticiennes fans de Twilight, promis... Mais alors, celle-là ! Une demi-heure que j'ai passée à tenter de lancer une conversation censée ! Impossible !

Et c'était pénible. Je vous jure, essayez, vous, de tenir une conversation avec cette fille. Souvent, j'y arrivais. Pas forcément des discussions intelligentes, mais elles étaient assez censée pour en faire quelque chose. Mais alors, avec celle-là, j'avais tout tenté. Elle était même incapable de parler d'elle sans se ridiculiser ! Si c'était pas dommage, pour les parents. Faire un gosse aussi beau et oublier une partie de son cerveau quelque part.
Je tournai la tête et je revis Barbie... en charmante compagnie. Un beau gars musclé qui avait l'air con comme un balais, et à qui elle roulait déjà un patin à s'en déboîter la mâchoire.

- Ah, je vois qu'elle a déjà trouvé une meilleure compagnie... à moins que ce soit son mec. Oh, la salope, ricanai-je d'un air faussement choqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t156-alec-for-blood-and-gold-we-sold-our-souls http://www.pearl-trees.net/t154-alec-jonathan-abberline
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Orlando Bloom
► PSEUDO : GekkuNeko
► ÂGE : 37
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 17/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 285
► EMPLOI/ÉTUDES : Chirurgien

MessageSujet: Re: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   Sam 4 Oct - 19:13

I drink beer because no great story started with someone eating a salad
Alec & Nath

 
L'alcool tue mais combien sont nés grâce à ça ?

 

 
Je pense que je vais gardé un oeil sur Alec, même si à la base il n'est pas mon patient je reste tout de même un médecin et je me suis longuement intéressé à son histoire forte intéressante. Après tout ce gars a été une célébrité lorsqu'il est rentré à l'hôpital, il était le seul survivant et dans un sale état. Ma fois, il semble aller bien mieux et profité de la vie, mais tout de même, il boit et à l'air de venir ici assez souvent. Je souris tandis qu'il me demande si je sais parlé russe, j'ai ris et lui ai expliqué que je ne connais que trois mots qui veulent dire merci, je t'aime et ... salope. Il m'a alors répondu, légèrement impressionné qu'il ne connait qu'un seul mot, je l'ai regardé perplexe, je ne le connais pas. « Qu'est-ce que ça veux dire ? En tout cas, nous sommes mal barré, si jamais elle revient vers nous je ne sais pas ce que je ferais. » Une situation, à l'évidence qui est peu réjouissante, mais, j'ai l'impression que c'est une soirée de chance. Tandis que nos verres arrivent je commence à boire, c'est un vrai délice, Alec, lui ne semble pas trop habitué au gin, je lui proposerais une tequila tout à l'heure ça me semble certainement plus adapté. Je lui annonce alors que pour une abrutie au moins elle a le physique ce qui est déjà pas mal. Il m'explique son malheur avec cette demoiselle, je ris, le pauvre je le plaint sincèrement. « C'est chaud de réussir à s'échapper des griffes d'une fille comme ça, mais bon j'ai pas l'impression qu'elle va revenir. » Je me retourne et désigne l'homme musclé à l'apparence aussi abruti qu'elle, qui l'embrasse avec beaucoup de plaisir tout en collant ses mains sur les fesses de Hilton. Alec et moi affichons des regards faussement choqués, disons que cette fille on sait bien ce qu'elle veut, du mec, s'envoyer en l'air c'est pas une fille bien en fait. Alec s'exclame et avance que c'est une salope, je ris, partageant absolument son avis. « Qui sait, elle est peut-être plus doué à poil que habillé, et peut-être que au lit elle se tait. » Elle passe à coté de nous et entend ce que nous avions dit à son sujet, elle affiche a regard énervé, tire sur ses cheveux et quitte la boite en parfaite compagnie. Alec et moi rions comme deux petits fous, ce qu'elle peut être superficielle, c'est quoi cette fille ? Enfin quand même. « En tout cas ! Elle est drôle, c'est déjà pas mal. » Je souris et termine mon verre, je commande deux tequilas.
Code by AMIANTE

_________________
Nathaniel Aaron Hamilton♥
« Mais c'est qu'elle a un corps fabuleux ! Je pari que c'est une de ces baiseuses... Comment leur faire comprendre que je n'ai plus de monologue intérieur depuis qu'on m'a décongelé ? » Austin Powers @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t195-my-friends-my-loves-my-bullshit-nathaniel-orlando-bloom http://www.pearl-trees.net/t193-i-just-want-the-world-it-i
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Christopher Bowes
► PSEUDO : June
► ÂGE : 34
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 11/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 116
► EMPLOI/ÉTUDES : Reporter (ou plutôt, ancien reporter)
► EN CE MOMENT : Mark me manque.
Je cauchemarde toujours autant.
Kate me manque.
La Syrie me hante.
J'ai besoin d'affection.
L'alcool est le remède des faibles.
J'ai honte de moi.
Je suis faible.
Je n'ose même plus regarder ma mère dans les yeux.
Le noir.
Le manque.

MessageSujet: Re: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   Sam 11 Oct - 12:34


- Qu'est-ce que ça veux dire ? En tout cas, nous sommes mal barré, si jamais elle revient vers nous je ne sais pas ce que je ferais.

J'éclatai de rire. « Nasdrovia » signifie « santé ». Je n'ai aucune idée d'où je le sortais, mais je le savais. Probablement d'un copain d'une soirée quelconque d'origine russe. Parce que si ç'avait été une fille, je m'en souviendrais. Sûr et certain. Une petite scandinave, ça ne peut pas s'oublier. Par contre, il avait raison : si Barbiepute revenait vers nous, là, tout de suite, on aurait l'air beaux. Mais ce serait plutôt drôle, je pense. En tout cas, l'arrière-goût du gin me tuait la bouche, mais que voulez-vous, tout ce qui pouvait me saouler un peu plus me convenait à merveille. C'est d'ailleurs dans un bel état que j'expliquai les malheurs de ma rencontre avec cette fille à Nathaniel, ce qui eut l'air de l'amuser, malgré son air compatissant.
Il me désigna alors quelque chose derrière moi en déclarant que, de toute façon, il ne pensait pas qu'elle reviendrait. Fort intéressé, je me retournai avec toute la discrétion du monde – vous commencez à me connaître assez bien pour savoir que c'est ironique. Effectivement, elle roulait des pelles à une espèce de Monsieur Propre à l'aspect d'une armoire à glace. Dans tous les sens du terme. Musclé et con. Bah oui, vous avez déjà vu des armoires détentrices d'un prix Nobel, vous ? En tout cas, pas moi. J'éclatai de rire et y allai de ma petite réflexion. Le qualificatif « salope » fut lancé, et Nath sembla parfaitement d'accord avec moi.

- Qui sait, elle est peut-être plus doué à poil que habillé, et peut-être que au lit elle se tait.
- J'espère bien ! Enfin, pas qu'elle soit spécialement bavarde, mais tout ce qui sort de sa bouche n'est qu'un ramassis de conneries, alors...

Comme par hasard, elle est passée à côté de nous juste à ce moment là. Hilarant, je vous assure. Au début, j'ai vraiment cru que ça allait finir comme dans les films bien cuculs : une petite baffe à peine feinte pour chacun de nous. Mais non, même pas, et ça rendait la situation encore plus drôle. L'air énervé, elle tripotait ses cheveux, cherchant quoi répondre... puis s'en alla, en panne d'inspiration. Génial, franchement, génial. Nous ne pouvions pas nous empêcher de nous marrer, ce qui avait l'air de l'énerver encore plus tandis qu'elle quittait la boîte avec son Monsieur Propre, et Nathaniel continua ses commentaires. Effectivement, elle était drôle. Mais je n'eus pas le temps de lui répondre qu'il commandait deux tequilas.

- Hop hop hop, pas deux verres de suite. Il est pour moi, celui-là.

Quand le serveur arriva avec nos verres, je lui balançai un billet au hasard. Il eut l'air étonné quand je lui demandai de garder la monnaie sur vingt dollars. Tellement étonné que je le laissai tout de même me rendre la différence, que je remis discrètement sur le comptoir. Je savais qu'ils avaient la vie dure. J'avais un peu discuté avec une serveuse dans un bar de Pearl Trees une fois, et elle m'avait expliqué qu'ils étaient payés misère pour un travail d'esclave, et que le moindre pourboire leur faisait un bien fou. Quant à moi, je vivais avec de l'argent qui me tombait du ciel, bien trop pour un homme célibataire vivant seul dans une maison déjà remboursée, celle de ma tante, décédée quelques années plus tôt et qui me l'avait léguée sans prévenir. Elle aimait beaucoup Kate et je suppose que nous voir trimer pour tenter de payer un bête petit appartement l'a attristée. Dans tous les cas, je vivais à présent dans une maison bien trop grande pour moi tout seul, avec beaucoup trop d'argent. Autant aider les autres avec. Je bus une petite gorgée.

- Et toi, racontes moi. Tu as déjà eu affaire à un boulet du genre ? demandai-je à Nathaniel, histoire de continuer sur les conversations marrantes.

Fallait vraiment que je reste distrait. Ça me permettait de ne pas penser au reste. Et là, je recommençais à penser à Kate, et c'était mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t156-alec-for-blood-and-gold-we-sold-our-souls http://www.pearl-trees.net/t154-alec-jonathan-abberline
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Orlando Bloom
► PSEUDO : GekkuNeko
► ÂGE : 37
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 17/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 285
► EMPLOI/ÉTUDES : Chirurgien

MessageSujet: Re: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   Sam 11 Oct - 17:00

I drink beer because no great story started with someone eating a salad
Alec & Nath

L'alcool tue mais combien sont nés grâce à ça ?



Tout de même, en voyant Hilton je me dis que j'ai vraiment de la chance d'être tombé sur Victoria il y a six ans environ. Je me dis que j'aurai pu tombé sur une fille aussi impossible que celle que Alec, mon nouvel ami à croisé il y a quelques instants. Naturellement, il m'explique sa détresse vis à vis de demoiselle blonde sans cerveau, et, nous commençons à parlé de sexe sans forcément rentré dans les détails. Des discussions d'homme me direz-vous, je souris à cette pensée, Alec m'affirme qu'elle n'est pas forcément bavarde mais que lorsqu'elle ouvre la bouche c'est pour dire de la merde, je souris. « Elle n'est pas maligne ça se voit au premier coup de d’œil, je te plaint d'avoir du supporté une telle nana pendant un si long moment. » Je lui souris, heureux d'avoir pu rencontré un typer qui me ressemble autant et avec qui il n'y aura pas de prise de tête, juste, se retrouvé ici, boire un coup et ne pensé à rien. Pas besoin de se confié sur x ou y raisons juste profité du moment présent avec une personne qu'on apprécie. Après avoir terminé nos verres de gin, pas forcément très forts à mon goût, je commande deux verres de tequila, le barman revient, et, alors que j'allais payé Alec s'empresse de payé à sa place, rajoutant que cette fois-ci c'est pour moi. « A notre rencontre mon cher Alec ! » Nous trinquons et terminons nos verres en silence, chacun dans ses pensées. On m'a apprit à de nombreuses reprises de ne jamais envahir les pensées de quelqu'un, alors, je prends la décision de laissé Alec dans ses pensées. Je réfléchis pendant de longues minutes à ma situation avec Victoria, c'est tellement simple et compliqué entre elle et moi, on s'aime, on a déjà couché ensemble plusieurs fois. C'est ma cuisinière, elle vit avec Jaymie et moi, on est attaché l'un à l'autre et elle s'attache de plus en plus à Jay, et je sais, sans qu'elle n'ai eu besoin de me le dire qu'elle le considère comme son fils. C'est un sentiment réciproque bien sûr, Jay aime beaucoup Victoria, il m'en a longuement parlé. A chaque fois que nous parlons d'aller en vacances dans divers endroits il me demande si Vicky pour nous accompagné, ce qui est un plaisir à entendre pour moi. Mais, le temps n'est pas aux voyages, je bosse dès demain pour mon plus grand mécontentement. Je me concentre sur Alec, tout juste sortit de ses pensées, comme moi, il me demande alors de lui parlé de mes boulets des boites de nuit à mon tour, je souris en essayant de me rappelé diverses bonnes femmes insupportables rencontrées auparavant. « Et bien, il y a eu tellement... La plus récente remonte à environ trois mois, j'étais ici en train boire, réfléchissant a toutes sortes de choses, quand tout à coup deux demoiselles sont venu vers moi. Elles me draguaient toutes les deux et espéraient que je leur ferait leurs fêtes durant la nuit. En tant qu'homme je n'aurais pas refusé un bon plan à trois, seulement voilà, moches comme je ne sais quoi, deux vrais thons échoués de leur océan. Et puis, bête comme leurs pieds, y a eu une énorme disputes entre elles concernant la star à laquelle je ressemble le plus. Elles ont terminées leur dispute dehors et m'ont laissé tranquille, imagine le truc horrible deux thons qui se tabassent pour savoir à qui je ressemble et qui ont tenté de m'attirer dans un horrible plan à trois. » Nous rions bruyamment à cette histoire vraiment absurde. Bien sûr, il est arrivé au moins une fois à toute personne de rencontré des boulets dans les boites de nuit ou bar, c'est désagréable mais ceux sont des souvenirs très amusants.
Code by AMIANTE

_________________
Nathaniel Aaron Hamilton♥
« Mais c'est qu'elle a un corps fabuleux ! Je pari que c'est une de ces baiseuses... Comment leur faire comprendre que je n'ai plus de monologue intérieur depuis qu'on m'a décongelé ? » Austin Powers @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t195-my-friends-my-loves-my-bullshit-nathaniel-orlando-bloom http://www.pearl-trees.net/t193-i-just-want-the-world-it-i
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Christopher Bowes
► PSEUDO : June
► ÂGE : 34
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 11/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 116
► EMPLOI/ÉTUDES : Reporter (ou plutôt, ancien reporter)
► EN CE MOMENT : Mark me manque.
Je cauchemarde toujours autant.
Kate me manque.
La Syrie me hante.
J'ai besoin d'affection.
L'alcool est le remède des faibles.
J'ai honte de moi.
Je suis faible.
Je n'ose même plus regarder ma mère dans les yeux.
Le noir.
Le manque.

MessageSujet: Re: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   Mar 28 Oct - 18:51


Ça y est, je recommençais à me morfondre. Si je me laissais trente secondes de répit, sans parler, sans écouter, je divaguais à nouveau. Et divaguer, c'était mal. D'ailleurs, vu la quantité d'alcool que j'avais déjà ingérée aujourd'hui, je commençais vraiment à m'inquiéter pour ma santé mentale. D'ici quelques semaines, combien de litres devrais-je m'enfiler pour être plus ou moins tranquille ? Comment allais-je finir ? Oui, pour le première fois depuis des mois, j'avais peur. Peur de ce que j'allais devenir. Et je pensais à ma mère que je ne voulais plus croiser. Je pensais à ce qu'elle pouvait ressentir, puis je relativisai : que préférais-je, après tout ? Qu'elle souffre de mon absence, ou qu'elle souffre de la déception que j'étais devenu ? Le choix était vite fait. Elle avait trop souhaité me retrouvé pour lui montrer le fantôme de ce que j'étais.

Je soupirai discrètement. Il fallait que je me tienne distrait, pour arrêter de penser. Je demandai donc à Nathaniel s'il avait aussi eu de mauvais souvenirs de plans drague. Pas que je m'y intéressais spécialement, en fait, mais je devais absolument me changer les idées. J'eus un rire nerveux lorsqu'il m'expliqua sa mésaventure. Des filles aussi immatures, c'était plus fréquent que ce qu'on pouvait penser, vous savez. Qu'elles soient moches, en soi, n'était pas un problème quand on était vraiment désespéré. Et puis, chacun ses goûts. Par contre, j'avais bien peur que la connerie ne soit pas subjective. Quoique, si on est en plein dedans...

- Pas mal ! lançai-je.

Ça y est. Je revenais doucement à moi. Encore heureux, parce que je n'avais pas fort envie de passer pour un dérangé aux yeux d'un mec que je connaissais à peine. Pire : imaginez qu'il se soit rendu compte de mon absence et qu'il me demande ce qui n'allait pas. Il faudrait encore que j'invente une connerie pour ne pas parler de moi.

Ca me fait penser à autre chose, poursuivis-je. Un jour, c'est un homme qui est venu me draguer. J'ai rien contre les homos, rien du tout, mais je t'avoue que je ne savais pas trop comment réagir sur le moment. Peur de le blesser ou de paraître homophobe, je suppose.

Je ris au souvenir de cet épisode. En y repensant, c'est vrai que j'en avais vécu, des aventures, sur six mois. Peut-être même plus que sur les trois années que j'avais passées en Syrie... dans un tout autre registre, du moins.

Soudain, je me levai. Ne me demandez pas pourquoi. J'en avais marre de rester assis, sans doute. Dans tous les cas, il fallait que je prenne l'air. Je commençais à me sentir oppressé, et j'avais besoin de respirer.

- Ca te dit de faire un tour dehors ? On étouffe, ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t156-alec-for-blood-and-gold-we-sold-our-souls http://www.pearl-trees.net/t154-alec-jonathan-abberline
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Orlando Bloom
► PSEUDO : GekkuNeko
► ÂGE : 37
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 17/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 285
► EMPLOI/ÉTUDES : Chirurgien

MessageSujet: Re: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   Mar 28 Oct - 19:48

I drink beer because no great story started with someone eating a salad
Alec & Nath

L'alcool tue mais combien sont nés grâce à ça ?




Les mésaventures en boite de nuit c'est bien connu on peut en faire régulièrement pour mon cas j'ai cessé de compté le nombre de fois où j'ai croisé des gens un petit peu trop cons à mon goût ou tout simplement des personnes tout ce qu'il y a de plus inintéressants avec qui je souhaitais que le contact se rompe rapidement. Malheureusement, lorsqu'on tombe sur quelqu'un en boit de nuit un peu boulet sur les bords c'est compliqué de dire qu'on a quelque chose à faire et qu'on doit laissé la personne en question. Pourquoi serait la question, la réponse serait très simple, en tant que parfait boulet la personne serait bien capable de nous proposé de nous raccompagné et là on est dans la merde. La meilleure chose a faire dans ces moments-là c'est de patienté, boire et faire style d'être intéressé par ce que dis la personne pour ne pas paraître impoli sinon naturellement tu passes pour un grand con. C'est le cas de Alec, lorsqu'il m'a rencontré il m'a fais passé pour un vieux pote à lui d'origine russe pour échappé a un sosie de Paris Hilton, évidemment sur le coup je l'ai pris pour un abruti mais ce fameux homme me semble tout à fait sympathique. Et me voilà en sa charmante compagnie depuis un peu plus d'une heure, je ne regrette pas bien que la compagnie d'une jolie femme n'est jamais de refus, n'est-ce pas ? Je souris à cette pensée et me concentre sur lui, il semble dans la lune pour le moment, je décide de le laissé dans ces pensées et je remarque que dans la boite de nuit il y a une petite baston entre deux gars, ils se sont fait viré rapidement et Alec est sortit de ses pensées me racontant qu'un jour il s'est fait dragué par un homo et qu'il n'avait pas su comment s'en sortir à ce moment, je ri nerveusement. « Ce genre de chose ne m'est encore jamais arrivé et fort heureusement, comme toi je ne sais pas comment je ferais pour m'en sortir. Ne pas passé pour un con ni un homophobe... » Je lui souris et bois le restant d'alcool qu'il reste dans mon verre tandis que Alec me propose de sortir dehors, expliquant qu'il étouffe ici, j'acquiesce. « Avec grand plaisir, c'est pas plus mal les gens commencent à être trop chauds résultat ils se battent autant partir maintenant au moins pas de problèmes. » Je glisse un petit billet sur le comptoir et nous sortons dehors, il fait frais mais c'est fort agréable.
Code by AMIANTE

_________________
Nathaniel Aaron Hamilton♥
« Mais c'est qu'elle a un corps fabuleux ! Je pari que c'est une de ces baiseuses... Comment leur faire comprendre que je n'ai plus de monologue intérieur depuis qu'on m'a décongelé ? » Austin Powers @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t195-my-friends-my-loves-my-bullshit-nathaniel-orlando-bloom http://www.pearl-trees.net/t193-i-just-want-the-world-it-i
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Christopher Bowes
► PSEUDO : June
► ÂGE : 34
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 11/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 116
► EMPLOI/ÉTUDES : Reporter (ou plutôt, ancien reporter)
► EN CE MOMENT : Mark me manque.
Je cauchemarde toujours autant.
Kate me manque.
La Syrie me hante.
J'ai besoin d'affection.
L'alcool est le remède des faibles.
J'ai honte de moi.
Je suis faible.
Je n'ose même plus regarder ma mère dans les yeux.
Le noir.
Le manque.

MessageSujet: Re: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   Sam 15 Nov - 11:18

Je fus soulagé à l'idée de sentir l'air frais sur mon visage. Je commençais vraiment à avoir chaud à l'intérieur de cette boite, il se faisait tard et les gens arrivaient en masse. Voilà pourquoi je préférais le petit bar de Pearl Trees. Jamais trop bondé, celui-là. Mais que voulez-vous, fallait bien que les jeunes s'amusent, et que grand bien leur fasse ! Je ne pourrais pas cacher plus longtemps que j'étais un vieux plouc, du haut de mes trente-et-un balais, au milieu d'une boîte de nuit bondée de jeunes tout juste majeurs. De plus, les bagarres commençaient à éclater, comme me l'avait fait remarquer Nathaniel, et je vous avoue que depuis que j'étais rentré au pays, la violence et moi ne faisaient pas bon ménage. Mieux valait prendre l'air et continuer la soirée ailleurs.

Le parking était bondé. Je m'étais garé un peu plus loin, là où je ne risquais pas qu'on me la pique. C'était un vieux taudis que j'avais acheté d'occasion à un mec qui l'avait déjà rachetée à un autre, c'est pour dire. Mais je l'aimais bien, mon vieux pick-up un peu rouillé. Et puis, tant qu'il roulait... Je ne savais pas trop ce que Nathaniel comptait faire de sa soirée, mais je m'y risquai tout de même :

- T'as rien d'autre de prévu, ce soir ?

J'eus soudain conscience de l'heure. Autant vous dire que nous étions plus proches de l'aube que de l'aurore, et si Nate avait quelque chose de prévu à une heure aussi avancée de la nuit, c'est qu'il avait une sacrée vie.

- Je veux dire, on va pas rester plantés là toute la nuit. J'ai du rhum à la maison... en fait, j'ai à peu près tout ce qui est possible et imaginable niveau alcool.

Je lâchai un petit rire nerveux, me grattant la tête avec un air gêné. C'était toujours un peu délicat de dire ce genre de choses. J'avais de l'alcool en grande quantité, et je n'avais pas réfléchi à ce que je disais. Je venais presque d'avouer ma dépendance à l'alcool à un mec que je connaissais à peine, et c'était pas terrible si je comptais faire de lui un ami. Enfin... en disant ça comme ça, je passais pour un véritable profiteur.

- Fin... j'ai pas tant que ça, façon de parler, hein, tentai-je de me rattraper.

Ça devenait vraiment délicat. Fallait vraiment que j'apprenne à me taire, surtout quand j'avais bu... bon, d'accord, que j'apprenne à me taire tout court. J'étais bourré à peu près vingt heures sur vingt-quatre, alors...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t156-alec-for-blood-and-gold-we-sold-our-souls http://www.pearl-trees.net/t154-alec-jonathan-abberline
avatar


► MA PETITE BOUILLE : Orlando Bloom
► PSEUDO : GekkuNeko
► ÂGE : 37
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 17/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 285
► EMPLOI/ÉTUDES : Chirurgien

MessageSujet: Re: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   Sam 15 Nov - 14:05

I drink beer because no great story started with someone eating a salad
Alec & Nath

L'alcool tue mais combien sont nés grâce à ça ?




Lorsque nous quittons la boite de nuit il est quatre heures du matin a ce que j'en vois sur l'horloge au dessus du bar où nous étions installés depuis plusieurs heures a discuté de tout et de rien. Alec et moi avons commencé à nous sentir mal à l'aise en voyant des personnes bourrés comme je ne sais quoi se battre pour des raisons qui nous étaient inconnues alors nous avons décidé d'aller prendre l'air dehors loin de toute cette haine. Je déteste la violence, alors quand il m'a proposé de partir j'ai tout de suite accepté préférant être loin des personnes violentes. Faut bien l'avouer je ne me suis que très rarement battu et la dernière fois que ça m'est arrivé j'étais adolescent je ne me rappelle plus exactement pourquoi je m'étais battu mais c'était sûrement pour des raisons stupides et immatures comme les personnes avec qui j'étais dans ma jeunesse. J'acquiesce et prends l'air avec mon nouvel ami fraîchement bourré, il me demande alors si je n'ai rien de prévu pour ce soir, je ri. En voyant ma réaction il précise qu'il n'aimerait pas resté dans cette ruelle toute la nuit, que l'on pourrait aller chez lui boire de nouveau, expliquant qu'il a bon nombre d'alcool et de toute sorte, j'acquiesce. « Oui, pourquoi pas. Je conduis si ça te dis ? » Il est clair qu'il n'est pas en état de conduire alors autant lui proposé ceci gentiment sans qu'il se sente offensé. Alec me regarde alors et me précise qu'il n'a pas que de l'alcool, que c'est juste une façon de parlé, je lui souris. « J'avais compris ne t'en fais pas. C'est parfait pour moi je n'ai rien de précis à faire ce soir, mon fils dort alors peu importe. » Nous montons à l'intérieur de sa voiture, je me sens mal pour lui il est clair que ce qu'il a vécu autrefois a du être vraiment difficile sinon il n'aurait pas fini aussi mal. Je vais faire ce que je peux pour gardé un oeil sur lui il en aurait bien besoin, du soutient ça fait toujours du bien...
Code by AMIANTE

_________________
Nathaniel Aaron Hamilton♥
« Mais c'est qu'elle a un corps fabuleux ! Je pari que c'est une de ces baiseuses... Comment leur faire comprendre que je n'ai plus de monologue intérieur depuis qu'on m'a décongelé ? » Austin Powers @ ALASKA.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t195-my-friends-my-loves-my-bullshit-nathaniel-orlando-bloom http://www.pearl-trees.net/t193-i-just-want-the-world-it-i
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel   

Revenir en haut Aller en bas
 

I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel
» LUCREZIA ⟣ « Every great story seems to begin with a snake. »
» Men ki jan 2 kou deta fini ak Haiti/GREAT LEADERS OF THE CENTURY: ARISTIDE, MAN
» Maple story
» Great American Bash (RAW) - 20 juillet 2008 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees - Version 2  :: 


Woodburgh
 :: Les sorties :: Midnight Memories Club
-