AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lauren | Oublier un rendez-vous est une chose, oublier sa vie entière en est une autre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


fondatrice
► MA PETITE BOUILLE : Sophia Bush
► PSEUDO : future mrs. payne
► ÂGE : 34
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 01/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 112
► EN CE MOMENT :

MessageSujet: Lauren | Oublier un rendez-vous est une chose, oublier sa vie entière en est une autre...   Lun 1 Sep - 22:09

" De ma mémoire tu es partis... "

JE SUIS APPARU(E) DANS LE NOUVEAU TOME AU CHAPITRE 1, PAGE 46.


Lauren Mary Wallace
feat Sophia Georgeous Bush


JE SUIS UN PERSONNAGE INVENTE
JE SUIS LE SCENARIO DE (nom du créateur du scéna)

Salut toi ! Je m'appelle lauren mary wallace. Mais mes amis aiment bien m'appeler lau ou laulau pour les plus originaux d'entre eux. Formidable n'est-ce pas ! Je suis né(e) à Pearl Trees au USA. C'est le 12 décembre 1983 que j'ai poussé mon premier cri, j'ai donc 30 ans. Grâce à mes paternels, j'ai la nationalité américaine et je suis d'origine américaine aussi. Dans la vie, je suis la secrétaire de Maximilian.   C'est d'ailleurs là que je peux y rencontrer plein d'hommes pour mon plus grand plaisir, mais bon je suis mariée. Sinon je suis plutôt Passionnée, impulsive, acharnée, charmeuse, curieuse, angoissée, franche, souriante, râleuse et bordélique. . Je fais partie du groupe Ma vie rime avec Pearl Trees. Souvent, on me dit que je ressemble à Sophia Bush.


   

" Ce jour où ta vie va changer... "

Comme tu le sais, ici le RPG se passe dans un roman... Alors évidemment Abigail M. Cartwright va vouloir se mêler de ton destin et te rendre maboule !

Acceptes-tu qu'Abi puisse s'immiscer dans tes rp ? oui non

Si c'est le cas, peut-elle modifier le cours du rp ? oui non
(chute, météo, intervenant etc )

Jusqu’où peut-elle aller ? Dispute Pluie, tempête Petit imprévu                               Accident Invitation d'un autre personnage


►Évidemment, ces interventions seront occasionnelles et ne mettront pas en danger de vie ou de mort ton personnage... Mais elles pourront par contre le mettre dans l'embarras.

►Vous pourrez également faire une demande d'intervention anonyme, si vous trouvez que votre rp commence à tourner en rond et que vous auriez bien besoin d'un peu d'action !


In Real Life...
Sinon moi c'est toujours kréou mais sur le net je me fais appeler future mrs. payne (Liam j'arrive !!!   ). J'ai 23 ans et toutes mes dents (c'est naze ? Hmmppfff ok.... Je sors ! ). J'habite en France. Je vous ai trouvés via mes petits doigts   .  Je me connecte environ tous les jours. Parait-il que je suis accroc à PT     Un dernier petit mot ? Je vous aimes évidemment  


JE RECENSE MON PERSONNAGE !
Code:
<pris>SOPHIA BUSH</pris> ► <perso>lauren m. wallace</perso>
©️ Codage par Pearl Trees




Dernière édition par Lauren M. Wallace le Sam 6 Sep - 16:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t52-lauren-oublier-un-rendez-vo
avatar


fondatrice
► MA PETITE BOUILLE : Sophia Bush
► PSEUDO : future mrs. payne
► ÂGE : 34
► APPARU DANS LE ROMAN LE : 01/09/2014
► EXTRAITS POSTÉS : 112
► EN CE MOMENT :

MessageSujet: Re: Lauren | Oublier un rendez-vous est une chose, oublier sa vie entière en est une autre...   Lun 1 Sep - 22:17

" Si je t'aimais vraiment,

dis moi comment j'ai pu t'oublier... "


Voilà mon histoire...



Lauren M. Wallace - Patiente dans le comas

Nous étions tous à table. Mes parents, mon petit frère, ma petite sœur et moi-même. Comme d'habitude, ma petite sœur ne voulait pas manger ce que maman avait préparé et mon frère jouait avec son portable pendant que moi, j'écoutais notre père nous raconter ses histoires sous le regard émerveillé de ma mère. Je regardais les deux gnomes se disputer comme à leur habitude, avant de se faire rouspéter par notre mère, comme d'habitude encore une fois. J'étais l'aînée alors on m'avait appris à avoir ce rôle de modèle que j'étais plutôt fière d'avoir d'ailleurs. " Lau, pourquoi t'es toujours sage, toi ? " Me lançait ma petite sœur. " Parce que pour qu'il y ait le mal, il faut qu'il y ait le bien... Donc pour que tu sois un monstre, il faut que je sois un ange sœurette... " Lui répondis-je sous les éclats de rire de mon petit frère. " LAUREN ! " La voix de mon père venait de stopper net nos rires moqueurs. " Pardon papa... " Murmurais-je d'une petite voix en me pinçant les lèvres. Bon, c'est vrai que parfois être la grande sœur et le modèle de ses deux monstres étaient pénible, mais généralement, je m'en sortais plutôt pas mal...

*****

L'université, ce lieu de vie qu'on attendait depuis des années. Ce moment qu'on avait fantasmé depuis tout petit grâce aux souvenirs de nos parents ou de nos grands frères puis de toutes ces productions Hollywoodiennes qui nous vendaient en permanence toutes ses plus grandes universités, ses fraternités et ses soirées. Nous y étions enfin. J'avais rencontré ce garçon, Kenneth qui m'avait tout de suite plu. On s'était croisé de nombreuses fois, puis à cette fête alors que j'avais un peu trop bu, je m'étais laissé allé et j'étais allé l'embrasser. La gueule de bois avait été fracassante le lendemain, mais le doux souvenir de cette nuit me laissait ce petit sourire au coin des lèvres qui n'arrivait plus à s'effacer, peu importe la suite... Finalement, Kenneth m'avait retrouvé, puis embrassé à nouveau et depuis nous nous étions plus jamais quittés. Il était l'homme dont je m'étais toujours imaginé tombé amoureuse. Séduisant, charmeur, intelligent et un poil prétentieux, ce qui finissait toujours par me faire rire. Sa main dans la mienne, son souffle dans mon coup et son doigt traçant les contours de mon corps qu'il connaissait par cœur. Ses gestes-là me rappelaient que j'étais sienne et que lui, était mien à jamais, du moins c'est ce que naïvement je croyais...



8 Novembre 2014, Hôpital de Woodsburgh - 11h36

- Infirmière, infirmière ! Elle a cligné des yeux ! Je n'ai pas rêvé, je vous assure, sa main a bougé. Lauren, tu m'entends ? Ma chérie, dis-moi que tu m'entends... Je t'en supplie réveille-toi.

J'ouvris les yeux et me retrouvai nez à nez avec cet homme que je ne connaissais pas. Il tenait ma main et n'arrêtait plus de l'embrasser en me répétant : " Mon Dieu Lauren tu es réveillé... Merci, merci, merci... " Mes yeux se baladaient sur la pièce immaculée de blanc. J'étais à l'hôpital à en croire le décor et n'étais finalement plus sur le campus. Qu'est-ce qui m'était arrivé ? Comment j'avais atterri ici ? Et alors que je me sentais paniqué petit à petit intérieurement, les deux grosses mains de cet homme vinrent me tenir le visage avant de se rapprocher, de coller ses lèvres aux miennes et de me susurrer heureux comme tout : " Madame Wallace vous m'avez tellement manqué... Je t'aime. Je t'aime. Je t'aime. " Me répétait-il ensuite frénétiquement. Venait-il de dire madame Wallace ? Non, je devais rêver, ce n'était pas possible, il devait confondre de personne. Mon nom était Smith pas Wallace. Mes yeux se fermèrent de nouveau.

- Elle a besoin de repos M. Wallace, rentrez chez vous. On vous prévient dès qu'il y a du nouveau. Il va falloir qu'elle passe pas mal d'examen de toute façon.

J'étais dans un rêve étrange rien de plus. Encore une fête de plus ou l'alcool avait mal tourné pour moi. J'étais fatigué et incapable de bouger.



9 Novembre 2014, Hôpital de Woodsburgh - 15h27

La lumière me brûle les yeux, mon corps est comme mort, incapable de bouger. Mes membres sont engourdis et ma tête me parait peser une tonne. Les jours ont passé, mais mon corps, lui, reste meurtris par cet accident. Un bruit sourd résonne et les bips des machines qui m'entourent viennent lui donner un écho insupportable. Une odeur nauséabonde me provoque des hauts de cœur et me fait grimacer, à moins que ce soit la douleur de mes plaies, je ne sais pas à vrai dire. Je suis seule... Aucune trace de vie à l'horizon. Je n'entends aucun autre bruit non plus, seulement celui du bip du moniteur qui se tient à mes côtés. Je veux me lever, mais l'intraveineuse plantée dans mon bras m'empêche de bouger de mon lit. Ma respiration se fait de plus en plus saccader, la peur m'envahit. Cet air aseptisé m'empêche de respirer. Sans réfléchir, ma main gauche vient arracher l'aiguille plantée dans mon bras droit. Je saute de mon lit. Ma blouse laisse entrevoir mes fesses nues. Mes jambes ont du mal à supporter mon poids et tremblent un peu plus à chacun de mes pas. Peu importe, j'ai besoin d'air. Du vrai. Pas celui totalement javellisé et sans vie de l'hôpital qui me donne l'impression d'être déjà enterré six pieds sous terre. J'ai besoin de m'enfuir vite et de retrouver ma vie d'avant. J'ouvre la porte, et alors que ma liberté n'est plus qu'à quelques mètres, mes jambes cèdent et ma tête vient fracasser le sol gris. Mes yeux sont clos et trop faignants pour se rouvrir, j'entends désormais des voix lointaines crier ce nouveau nom par lequel on m'avait appelé à mon réveil. Je voudrais seulement partir et ne pas revenir...



9 Novembre 2014, Hôpital de Woodsburgh - 15h38

" Madame Wallace !! " Les cris se rapprochaient un peu plus de moi jusqu'à m'en secouer dans tous les sens. " Madame Wallace réveillez-vous ! " Je me laissais porter par ces petites femmes qui visiblement avait bien dû mal à porter mon cadavre et luttait contre la hauteur de mon lit pour m'y remettre dessus. Totalement shooté, mon intra-veineuse de nouveau en place, elle me posait tout un tas de questions auquel je ne leur donnais aucune réponse. "Ca fait presque un mois madame Wallace... Vous avez eu un accident de voiture. Vous étiez dans le coma. Madame Wallace vous nous entendez ? Mais ça va aller madame Wallace... Ça va aller... " Ma tête hocha un non automatique  pour qu'elles me laissent tranquille. Je n'étais pas prête à dire quoi que ce soit. Tout aurait été réel sinon, et ça, ça ne l'était pas. Ce n'était qu'un cauchemar, un horrible cauchemar, il ne pouvait pas en être autrement. Mes larmes vinrent embuer ma vision. " Ne vous inquiétez pas, vos souvenirs vont revenir... C'est fréquent après ce genre d'accident surtout après un coma aussi long... " Mes mains vinrent essuyer les larmes qui voulaient venir couler le long de mon visage. " Laissez-moi s'il vous plait, je suis fatiguée... " De nouveau, j'étais seule. J'avais peur. Non. J'étais terrorisée.



9 Novembre 2014 , Hôpital de Woodsburgh - 16h09

Je fermais les yeux en espérant que le sommeil puisse venir me tirer de cette réalité que je ne comprenais pas. J'avais eu un accident, mais les années étaient passées... Beaucoup, beaucoup trop vite pour moi à en croire cet homme qui me tenait la main la veille. L'infirmière venait de me dire rayonnante : " Madame Wallace ne vous inquiétez pas, votre mari vient de m'appeler il est en route avec votre bout de chou... Ils arrivent. Reposez-vous en attendant. " Je n'étais pas madame Wallace ! Je n'avais pas de mari et encore moins d'enfant ! Qu'est-ce qu'il m'était arrivé ? Pourquoi avais-je cette sensation d'être prisonnière du corps d'une autre ? Ce n'était pas ma vie... J'étais étudiante, je m'appelais Smith et j'étais heureuse et amoureuse de Kenneth moi. Je serrais la couverture dans mes poings, plongeant mon visage dans l'oreiller pour couvrir mes sanglots bruyants qui me secouaient nerveusement. Je ne voulais pas les voir. Je ne voulais pas savoir. J'avais envie que ma mère me prennent dans ses bras comme lorsque j'étais gamine et me répétait à chacun de mes chagrins : " Lauren même lorsqu'on pense que ce qu'on vit n'est pas surmontable, ça l'est ma chérie... Je t'assure que ça l'est." J'avais besoin d'entendre les rires enfantins de mon frère et de ma sœur et voir encore le regard de mon père protecteur qui voulait dire : " Je suis fier de toi ma Lau' " Alors que mes pleures étaient devenus incontrôlable, on toca à la porte... C'était lui, enfin eux...
© Codage par Pearl Trees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.net/t52-lauren-oublier-un-rendez-vo
 

Lauren | Oublier un rendez-vous est une chose, oublier sa vie entière en est une autre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lauren | Oublier un rendez-vous est une chose, oublier sa vie entière en est une autre...
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees - Version 2  :: 


Biographie des persos...
 :: Autobiographie. :: Les personnages retenus
-